Tsonga dévoré par un Nadal déjà impressionnant

Wimbledon : Rafael Nadal a éparpillé Jo-Wilfried Tsonga en trois sets

Publié le , modifié le

Rafael Nadal est déjà impressionnant. Il n'a laissé aucune chance à Jo-Wilfried Tsonga, qu'il a expédié en trois sets et moins de deux heures de jeu (6-2, 6-3, 6-2). Le voilà en huitièmes de finale alors qu'on lui promettait l'enfer en première semaine.

Le défi était immense, et il est peut-être arrivé un peu tôt pour un Jo-Wilfried Tsonga en pleine reconstruction. Le Français s'est laissé étouffer par le cobra Rafael Nadal, en trois sets et en moins de deux heures de jeu (6-2, 6-3, 6-2). Dans chaque set, l'Espagnol a pris le service de son adversaire très tôt, avant de dérouler son tennis. Avec seulement 12 fautes directes sur l'ensemble du match, Nadal n'a jamais laissé respirer sa proie. Le voilà désormais en huitièmes de finale. Match après match, le chemin jusqu'à une éventuelle demi-finale face à Roger Federer se dégage. 

Est-ce Jo Wilfried Tsonga qui a moins bien servi que d'habitude, ou Rafael Nadal qui a retourné de manière exceptionnelle ? Sûrement un peu des deux. Le Français n'a fait "que" onze aces, soit autant que Nadal, et surtout, il n'a servi que 56% de 1re balle, avec 69% de réussite derrière. D'habitude, il frôle plutôt les 80% de réussite. Sur deuxième, il a été constamment agressé, et dès son premier jeu de service. Il n'a remporté que 36% des points derrière sa seconde balle. Le Français n'a de surcroît pas existé sur le service adverse : il ne s'est procuré aucune balle de break.  

Nadal, ultra-offensif, a fait deux fois plus de coups gagnants que Tsonga

Dans le jeu, Nadal a su trouver une longueur de balle suffisante pour empêcher Tsonga de tourner autour de son revers et de dicter l'échange avec ses grands coups droits. Le Français n'a fait que 17 coups gagnants, contre 35 pour Nadal. Il a bien tenté de monter au filet, mais Nadal avait le passing précis ce samedi. On l'a notamment vu sur ce fabuleux coup droit en fin de deuxième manche. 

"J'ai joué un très bon match depuis le début, j'ai très bien réussi plein de choses. Jo, c'est le joueur que l'on veut éviter, mais aujourd'hui, c'était mon jour", a réagi Nadal à l'issue du match d'après des propos rapportés par l'AFP. L'Espagnol, vainqueur de son 12e Roland-Garros il y a un mois, et qui atteint pour la 45e fois se sa carrière le stade des 8e de finale en Grand Chelem, impressionne lui de plus en plus depuis le début de la quinzaine londonienne.  Il affrontera au prochain tour le vainqueur du match entre le Portugais Joao Sousa et le Britannique Daniel Evans.