Fabio Fognini à Wimbledon
Fabio Fognini à Wimbledon | ANDY RAIN/EPA/Newscom/MaxPPP

Wimbledon : Kei Nishikori passe, Fabio Fognini casse et fait scandale

Publié le , modifié le

Fortunes diverses pour les têtes de série samedi dans le tableau hommes de Wimbledon. Si Kei Nishikori s'est promené pour accéder à la deuxième semaine et décrocher la 400e victoire de sa carrière, Fabio Fognini s'est pour sa part cassé les dents sur l'Américain Tennys Sandgren. Et l'Italien a fait parler de lui par son attitude.

Kei Nishikori (7e) continue de se promener jusqu'ici à Wimbledon, qualifié en 8e de finale sans avoir perdu le moindre set en trois matches après sa victoire express samedi face à l'Américain Steve Johnson (71e), 6-4, 6-3, 6-2. Le Japonais a du coup signé sa 400e victoire sur le circuit. Quart de finaliste à Roland-Garros, il n'est plus qu'à une victoire de son meilleur résultat ici : il avait atteint les quarts l'année dernière, battu par Novak Djokovic.

Cette année, sans bruit, ou avoir abandonné trop d'énergie avec trois victoires en trois sets, l'ancien finaliste de l'US Open en 2014 va se présenter en forme pour son 8e de finale lundi, où il affrontera le Kazakh Mikhail Kukushkin (58e), tombeur de l'Allemand Jan-Lennard Struff (33e) en quatre sets.

Après Simon, Sandgren fait tomber Fognini

Fabio Fognini ne peut en dire autant. Visiblement touché physiquement pendant une majeure partie de la rencontre , l'Italien est tombé face à l'Américain Tennys Sandgren. Dominé sans discussion par le vainqueur de Gilles Simon au tour précédent, la tête de série N.12 du tournoi a été battu en trois manches sèches (6-3, 7-6, 6-3). Fognini bute au 3e tour pour la cinquième fois de sa carrière.

Le vainqueur du tournoi de Monte-Carlo a surtout marqué son 3e tour par son attitude plus que par ses exploits raquette en main. Durant le deuxième set, Fognini s'est plaint de l'état du Court 14, il est vrai assez abîmé, et de l'arbitre, qui tentait de résoudre un problème de score en plein jeu. Déjà reconnu pour son caractère bien trempé, l'homme de San Remo s'est lâché, oubliant visiblement que des micros étaient situés tout autour du terrain. "C'est normal de jouer ici ? s'est fâché le joueur de 32 ans. Foutus Anglais, vraiment. J'aimerais qu'une bombe explose sur ce club. Une bombe devrait exploser ici."

Des mots forts qui n'ont pas tardé à enflammer les réseaux sociaux dans le très policé contexte du tournoi londonien. Fognini a présenté des excuses devant les journalistes après la rencontre. "Le court n'était pas vraiment bon. la plupart du temps quand vous êtes sur le court, vous êtes frustrés. Je n'étais évidemment pas satisfait de ma performance parce que je savais que j'avais beaucoup à gagner, parce que j'avais une bonne chance de gagner. Si quelque chose se passe sur le court et se sent offensé, alors je m'excuse. Pas de problème."

Simple messieurs (3e tour)

Sam Querrey (USA) bat John Millman (AUS) 7-6 (7/3), 7-6 (8), 6-3
Tennys Sandgren (USA) bat Fabio Fognini (ITA/N.12) 6-3, 7-6 (12), 6-3
Kei Nishikori (JPN/N.8) bat Steve Johnson (USA) 6-4, 6-3, 6-2
Mikhail Kukushkin (KAZ) bat Jan-Lennard Struff (GER/N.33) 6-3, 7-6 (7/5), 4-6, 7-5
Rafael Nadal (ESP/N.3) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA) 6-2, 6-3, 6-2
Matteo Berrettini (ITA/N.17) bat Diego Schwartzman (ARG/N.24) 6-7 (5/7), 7-6 (7/2), 4-6, 7-6 (7/5), 6-3
Roger Federer (SUI/N.2) bat Lucas Pouille (FRA/N.27) 7-5, 6-2, 7-6 (7/4)

(Avec AFP)

à voir aussi Wimbledon : Rafael Nadal a éparpillé Jo-Wilfried Tsonga en trois sets Wimbledon : Rafael Nadal a éparpillé Jo-Wilfried Tsonga en trois sets
France tv sport francetvsport