Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert
La paire française Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert sur le gazon londonien | AFP - JUSTIN TALLIS

Wimbledon: Herbert-Mahut et Benneteau-Roger-Vasselin en demies du double

Publié le , modifié le

Pour la deuxième fois depuis qu'ils sont associés en double, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert se sont qualifiés pour les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem. Finalistes de l'US Open 2015, ils ont battu à Wimbledon la paire fino-australienne Kontinen-Peers (N.10) 6-4, 6-7 (8/6), 6-4, 7-6 (10/8). Le duo français jouera le Bélarusse Mirnyi associé au Philippin Huey (N.12). Julien Benneteau et Edouard Roger-Vasselin ont également pris leur ticket en battant Jamie Murray-Soares (N.3) 6-4, 6-4, 6-7 (11/13), 6-7 (1/7), 10-8, après 4h30.

Vainqueurs à Rotterdam, Indian Wells, Miami, Monte-Carlo et au Queen's, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, sélectionnés pour la première fois en Coupe Davis ensemble pour les quarts de finale en République tchèque, les deux hommes poursuivent leur évolution et leur progression. Têtes de série N.1 du tournoi, les deux hommes sont parvenus à dominer la paire Henri Kontinen-John Peers en moins de 3h, un duo que les Français avaient déjà dominé cette saison en demi-finale à Rotterdam au terme d'un match acharné.

Match également acharné dans l'autre quart de finale où une paire française jouait. Julien Benneteau et Edouard Roger-Vasselin ont confirmé leur retour au premier plan après une saison dernière gâchée par une blessure de Benneteau. Face aux têtes de série N.3, le Britannique Jamie Murray, finaliste ici l'an dernier, associé à Bruno Soares, les Français ont livré un gros combat, et auraient pu plier le match en trois manches, Mais deux jeux décisifs les ont contraint à jouer les prolongations pour finalement l'emporter 6-4, 6-4, 6-7 (11/13), 6-7 (1/7), 10-8, alors qu'ils avaient fait le break rapidement dans le 5e set avant d'être repris. Pour une place en finale, ils affronteront le Sud-Africaine Klaasen, qui fair équipe avec l'Américain Ram. Tête de série N.11, ils ont fait tomber en trois manches les frères Bryan (N.2), qui s'arrêtent comme l'an dernier au stade des quart de finale d'une épreuve qu'ils ont remportée à trois reprises dans leur carrière.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Wimbledon