Wimbledon : Cori Gauff renverse Polona Hercog et se qualifie en huitièmes de finale, à 15 ans

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Dorangeon
Cori Gauff
Cori Gauff |

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Cori Gauff n'en finit plus de briller. L'Américaine de 15 ans s'est qualifiée ce vendredi en huitièmes de finale de Wimbledon. Une performance inédite pour celle qui dispute son premier tournoi du Grand Chelem dans sa jeune carrière. Pour cela, Gauff s'est montrée costaude pour renverser Polona Hercog (3-6, 7-6, 7-5). Elle a notamment effacé deux balles de match.

Un cri de rage, un regard déterminé vers son clan et son poing droit frappant fortement sa poitrine. Cori Gauff vient tout juste d'arracher le deuxième set au terme d'un tie break dantesque : 9 à 7 pour l'Américaine. Et elle avait raison de célébrer. Car quelques minutes avant, Polona Hercog s'est procuré deux balles de match. La première à 5-3, service Gauff. La seconde à 5-4, sur son service. La machine était alors relancée, après un premier set terne de la part de l'Américaine, mis en joug 6-3 par Hercog.

à voir aussi Wimbledon : Caroline Wozniacki sort par la petite porte, Karolina Pliskova et Simona Halep rallient les 8e Wimbledon : Caroline Wozniacki sort par la petite porte, Karolina Pliskova et Simona Halep rallient les 8e

Combative, hargneuse, Cori Gauff se révèle déjà un cœur de championne. A 15 ans. Dans la dernière manche, elle a pris les devants en prenant le service de la Slovène (4-1). Avant de voir la 60e joueuse mondiale se rebiffer et revenir à hauteur. Sauf que Cori Gauff a des ressources, physiques et mentales. Face à une joueuse sur le circuit depuis 2006, Gauff n'a pas rompu. Ses jeux de service sont acquis avec facilité. Pas ceux de Hercog. Après avoir flirté avec le break à 5-4, l'Américaine l'a validé à 6-5. Break, jeu, set et match (3-6, 7-6, 7-5). 

Avec ce succès renversant, révélateur de la pugnacité de la native d'Atlanta, Cori Gauff brise encore les records de précocité. Elle devient la plus jeune joueuse à intégrer les huitièmes de finale d'un tournoi du Grand Chelem depuis Anna Kournikova en 1996 à l’US Open. Et depuis Jennifer Capriati en 1991 à Wimbledon. Arrivée au-delà de la 300e place mondiale à Londres, elle est assurée d'intégrer le top 200 à la fin du tournoi.

à voir aussi Wimbledon : Cori Gauff, étoile montante du tennis féminin Wimbledon : Cori Gauff, étoile montante du tennis féminin

Avant de fouler le gazon anglais, elle n'avait remporté qu'un seul match sur le circuit principal.  va affronter en 8e de finale l'ex N.1 mondiale, la Roumaine Simona Halep. Cette dernière était tombée à Roland-Garros sous le talent précoce d'une autre membre de la "US Baby generation", Amanda Anisimova. Certainement que Cori Gauff rêve d'un tel exploit.