Manchester United a enchaîné une quatrième victoire de rang en s'imposant à Newcastle
Manchester United a enchaîné une quatrième victoire de rang en s'imposant à Newcastle | LINDSEY PARNABY / AFP

Wimbledon 2018 : Tout n'est pas à jeter pour les Français

Publié le , modifié le

Il n'y a plus de Français en lice à Wimbledon depuis la défaite de Gilles Simon en huitièmes de finale face à Juan Martin del Potro. Le bilan est loin d'être tout noir. Au contraire, c'est déjà mieux chez les hommes par rapport à l'Open d'Australie et par rapport à Roland-Garros. Le tableau n'est cependant pas du tout satisfaisant du côté des femmes.

Un bilan masculin loin d'être catastrophique

On peut trouver des excuses à nos trois Français ayant atteint la deuxième semaine. Adrian Mannarino n'a pas pu faire grand chose face à un Roger Federer qui ne lâche plus un set sur le gazon londonien depuis 2016 et sa demi-finale perdue contre Milos Raonic, soit une série de 11 matches consécutifs. Le deuxième joueur français au classement ATP est le premier adversaire du Suisse à s'être procuré des balles de break (4 au total) dans cette édition de Wimbledon.

Gilles Simon : "Je n'ai pas su tenir mon avance"

De son côté, Gilles Simon a livré un très beau combat contre un Juan Martin del Potro revenu à un très bon niveau cette année. Face à la tête de série numéro 5, le Français, retombé au 53e rang mondial, n'a fait état d'aucun complexe. L'Argentin a dû remporter 3 tie-breaks pour se hisser en quart de finale et n'a pas remporté la troisième manche. 

Gaël Monfils : "Il manque toujours un truc"

Enfin Gaël Monfils a croisé sur sa route un Kevin Anderson à son meilleur niveau. 3h30 de lutte face à un puncheur surpuissant au service, maîtrisant ses schémas comme jamais. Le Français remporté le troisième set pour finalement s'incliner dans le tie-break de la 4e manche. La Monf est en phase de reconstruction, avec un staff pas encore figé, et le fait d'atteindre une deuxième semaine à Wimbledon est déjà une petite victoire pour celui qui pointe actuellement au 44e rang mondial.

La vraie déception est Lucas Pouille, quart de finaliste en 2016. Le 19e joueur mondial a perdu contre Novak au deuxième tour, mais pas Novak Djokovic. Quant à Gasquet, double demi-finaliste à Wimbledon (2007 et 2015), la déception est cachée par le fait d'avoir perdu contre Monfils.

Le désert chez les femmes

Depuis la victoire de Marion Bartoli en 2013, c'est presque le désert pour le tennis féminin français à Wimbledon. Seulement deux Françaises ont réussi à se hisser en deuxième semaine et elles ne l'ont réussi qu'une seule fois : Caroline Garcia l'année dernière et Alizé Cornet en 2014.

Lors de cette dernière édition, la dernière française en lice fut Kristina Mladenovic, arrêtée au 3e tour par Serena Williams. Caroline Garcia est passée à la trappe dès le premier tour face à Belinda Bencic. Alizé Cornet s'est inclinée également dès son entrée en lice face à Cibulkova. Les trois meilleures chances françaises n'ont donc pas vraiment brillé à Londres cette année.