Djokovic
Novak Djokovic mène 2 sets à 1. | AFP

Wimbledon 2018 : Djokovic mène 2 sets à 1 face à Nadal, suite du match ce samedi

Publié le , modifié le

La deuxième demi-finale du jour entre Nadal et Djokovic a donné lieu à un combat acharné mais interrompu (6-4, 3-6, 7-6 pour le Serbe en 2h53). Contrairement au match précédent, dans lequel Anderson a dominé Isner en 6h35, les échanges furent longs et spectaculaires. Suite et fin demain.

Malgré le toit du court central, la demi-finale entre Rafael Nadal et Novak Djokovic a été interrompue à cause d'un couvre-feu imposé par les résidents de Wimbledon (23h heure locale). Cela n’a pas empêché les deux joueurs de se livrer une bataille permanente (6-4, 3-6, 7-6 pour le Serbe en 2h53). Si l’on regarde les chiffres, rien de surprenant : en 51 rencontre, le Serbe mène d’une petite victoire face à l’Espagnol (26-25). Sur gazon, c’est le numéro 1 mondial qui domine le duel 2 à 1.

Et cela s’est vu dès l’entame du match où les rallyes se sont succédé. Le Majorquin sera le premier à craquer à 3 jeux partout, l’occasion pour "Nole" de confirmer son break avant d’empocher le premier set en 47 minutes (6-4).

Incroyable course poursuite 

D’entrée de deuxième set, "Rafa" augmente significativement son niveau de jeu, prenant la balle plus tôt. Cette agressivité a eu le don d’agacer Djokovic qui s’énervait à chaque faute de sa part. Auteur de deux breaks dans le set, le numéro 1  conclut la manche 6-3 (40 minutes). Comme dans tout grand duel, le rapport de force change constamment. Au troisième set, il s’est équilibré. Aucun des deux protagonistes ne concède son service lors de la dernière manche de la soirée.

Direction un tie break monumental : chacun tient son engagement jusqu’à ce que Nadal rate une volée de revers sur une belle défense du Serbe (4-2). La course-poursuite ne s'arrête pas là puisque l'Espagnol, grâce à des points dantesques, refait rapidement son retard avant de mini breaker Djoko, balle de set sur son service. Mais il subit la malice de son adversaire qui le fait céder sur une amortie (7-7). Conscient de son ascendant, l'ancien numéro 1 mondial pousse et s'offre le jeu décisif 11-9. Rendez-vous donc samedi à partir de 14 heures pour le dénouement.

Benjamin Badache Ben_Badache