Serena Williams
La puissance de Serena Williams | BEN QUEENBOROUGH / BACKPAGE IMAGES Ltd / DPPI media

Williams et Radwanska dans le dernier carré

Publié le , modifié le

Serena Williams, qui a disposé de la Biélorusse Victoria Azarenka au terme d'un match d'un très haut niveau (3-6, 6-2, 6-3) et Agnieszka Radwanska, vainqueur elle aussi dans la difficulté de l'Américaine Madison Keys (7-6, 3-6, 6-3), se sont hissées en demi-finale de Wimbledon. L'Américaine affrontera Maria Sharapova tandis que la Polonaise devra se défaire de l'Espagnole Garbine Muguruza.

Il y avait de l'électricité dans l'air sur le Centre Court de Wimbledon. Entre deux joueuses qui ne s'apprécient pas, Serena Williams et Victoria Azarenka, la tension a été palpable du premier au dernier point. Et sans que la qualité du jeu pratiqué n'en soit altérée. Au contraire même, le combat entre ces deux lionnes fut magnifique. Même si elle partait un net avantage comptable au niveau des confrontations directes (16-3), Serena ne pouvait rien faire pour endiguer la tornade qui s'abattait sur elle durant un premier set où son adversaire réussissait tout, ou presque, ce qu'elle entreprenait. Particulièrement performante en retour de service, la 24e joueuse mondiale parvenait à dévier la trajectoire des missiles US et s'adjugeait la première manche (6-3) sur un superbe contrepied. 

La numéro 1 mondiale jouait pourtant déjà très bien dans cette première manche. Et elle allait devoir encore élever son niveau. Pas de problème pour une championne comme Serena, jamais aussi motivée que dans cette forme d'adversité. Elle breakait pour la première fois Azarenka sur un remarquable passing à 3-2 en sa faveur puis profitait de l'affaissement progressif de la Biélorusse pour finalement égaliser (6-2). Victime d'une baisse d'intensité physique, cette dernière continuait pourtant de lutter avec l'énergie du désespoir. Mais ses efforts, aussi braves fut-ils, ne suffisaient pas face à la puissance dévastatrice de Williams. Cette dernière, qui avait ravi le service adverse dès l'entame de la 3e manche, faisait la course en tête et frappait chaque balle comme si sa vie en dépendait. 

Williams ne rate rien, Keys arrose 

Hormis une ultime alerte à 5-3 avec une balle de break offerte à son adversaire, Serena Williams parvenait à se qualifier pour la 27e demi-finale de sa carrière. Vu son ratio, 20 victoires finales, on souhaite bonne chance à Maria Sharapova... Surtout si l'Américaine maintient ce niveau de jeu presque irréel (46 points gagnants pour 12 fautes directes).

La compatriote de Serena, Madison Keys, n'a pas connu la même réussite, notamment sur les erreurs non provoquées (40 !) et Agnieszka Radwan a su parfaitement en profiter pour l'emporter et renouer avec son passé déjà riche à Wimbledon, elle qui a atteint la finale ici-même en 2012. Numéro 2 mondiale à cette époque, la Polonaise semble sur la bonne voie pour se rapprocher des meilleures. Confirmation attendue face à Garbine Muguruza, vainqueur (7-5, 6-3) de Timea Bacsinszky.