Novak Djokovic
Novak Djokovic a dû batailler face à Kevin Anderson | GLYN KIRK / AFP

Wawrinka, Murray et Federer en quarts, Djokovic en suspens

Publié le , modifié le

Andy Murray, Stanislas Wawrinka et Roger Federer se sont tous trois qualifiés pour les quarts de finale en disposant respectivement d'Ivo Karlovic (7-6, 6-4, 5-7, 6-4), de David Goffin (7-6, 7-6, 6-4) et de Roberto Bautista Agut (6-2, 6-2, 6-3). Enfin, malmené par le Sud-Africain Kevin Anderson, Novak Djokovic a vu son match stoppé par la nuit. Mené deux sets à rien, le Serbe était parvenu à recoller au score juste avant l'interruption de la rencontre (6-7, 6-7, 6-1, 6-4).

Le Britannique retrouvera le Canadien Vasek Pospisil, vainqueur de justesse du Serbe Viktor Troicki (4-6, 6-7, 6-4, 6-3, 6-3) au tour suivant tandis que l'on assistera à deux duels franco-suisse entre Wawrinka et Richard Gasquet d'un côté, et Federer face à Gilles Simon de l'autre.

Wawrinka dans les temps

A quelques minutes près, Wawrinka et Murray ont rallié en même temps les quarts de finale de Wimbledon. Si le Suisse a finalement franchi la ligne en premier, c'est certainement parce que, lui, n'a pas concédé le moindre set à David Goffin. Andy Murray, lui, a perdu une manche face à Ivo Karlovic, mais vu la qualité du service du Croate, c'est un moindre mal. Le vainqueur de Roland Garros, opposé à un joueur atypique comme l'est le Belge, a eu du mal à poser ses appuis pour faire parler sa puissance mais, solide dans les moments clés des jeux décisifs notamment, il a fini par rejoindre le stade des quarts de finale pour la seconde année de rang. Jusqu'ici le n°4 mondial n'est jamais parvenu à atteindre le dernier carré. Richard Gasquet, son prochain adversaire, le permettra-t-il ? En tout cas, cela promet une fabuleuse bataille de revers...

Murray et son plan de relance

Si Ivo Karlovic a de nouveau sorti la machine à aces, 29 au total, Andy Murray a tout de même bien réussi à l'enrayer. Pour preuve, le Croate n'a remporte "que" 76% de ses points derrière sa première balle, un pourcentage assez en deça de ses canons habituels. Mais c'est surtout sur les 2e balles du géant que le Britrannique a fait fureur en remportant plus d'un un point sur deux (51%). La qualité de la relance et l'incroyable coup d'oeil de l'Ecossais n'y sont bien sûr pas étrangers...

Évidemment plus régulier que son adversaire (9 fautes directes contre 32), le protégé d'Amélie Mauresmo a confirmé qu'il était en pleine possession de ses moyens. Confirmation attendue contre le surprenant Canadien Vasek Pospisil, 56e  joueur mondial. Solide dans le jeu décisif du 1er set, Murray s'est montré réaliste dans le  2e en chipant enfin l'engagement de son adversaire. A 6-5 pour Karlovic dans le  3e, celui-ci lui a soudainement rendu la politesse. A 3-3 dans la dernière manche, sous les yeux d'un Karlovic incrédule,  Murray, obligé de varier, multiplier les lobs, les passings, a toutefois réussi  à concrétiser, soulagé, sa 2e balle de break sur 12. Le demi-finaliste de Roland-Garros se qualifie donc pour son 8e quart  d'affilée à Wimbledon, là où il avait été sorti en 2014. 

Federer dans un fauteuil, Djokovic dans le doute

Il n'aura fallu qu'1h26 à Roger Federer pour valider son ticket pour les quarts face à Roberto Bautista Agut.  A 33 ans, et alors qu'il vise un 8e titre inédit à Wimbledon, le finaliste  de 2014 affrontera Gilles Simon, 13e mondial, en quart de finale, un niveau  qu'il atteint pour la 13e fois à Londres, ce qui lui vaut d'égaler le record de  Jimmy Connors. En sept confrontations, le Français ne l'a dominé que deux fois. Federer est apparu très frais et a pris deux fois le service adverse dans chaque set tandis que le 22e mondial a semblé diminué par une blessure au niveau du pied.

Si Wawrinka, Murray et Federer n'ont pas vraiment tremblé, Novak Djokovic, lui, a eu très chaud. Et encore, le numéro 1 mondial n'est pas définitivement tiré d'affaire. Opposé à Kevin Anderson, le Serbe a d'abord été mal embarqué puisque mené deux manches à rien ! Stupeur sur le court n°1... Mais le tenant du titre n'a jamais paniqué pour autant. Méthodiquement, il progressivement refait son retard pour finalement égaliser à deux sets partout. L'interruption du bras de fer par la nuit tombante ne fait d'ailleurs clairement pas les affaires de Djokovic qui venait de prendre l'ascendant sur le Sud-Africain. Tout se jouera donc mardi lors d'un dernier set de tous les dangers pour le Serbe. Marin Cilic, vainqueur de l'étonnant Américain Denis Kudla (6-4, 4-6, 6-3, 7-5) devra donc attendre pour connaître son adversaire en quart de finale. 

Déclarations : 

Stan Wawrinka : "C'était compliqué et je suis très content de cette victoire,  surtout en trois sets. J'avais du mal à me déplacer et en général j'étais un  peu mou. C'est une victoire importante pour moi. Ca se passe bien pour  l'instant. J'ai joué une semaine de plus sur herbe cette année, cela m'aide  vraiment. C'est plus rapide, on ne peut pas glisser, il faut rester plus  derrière. Mais on peut être plus offensif. Jusque-là, j'aime assez".

Les résultats :

    Vasek Pospisil (CAN) bat Viktor Troicki (SRB/N.22) 4-6, 6-7 (4/7), 6-4,  6-3, 6-3
    Richard Gasquet (FRA/N.) bat Nick Kyrgios (AUS/N.26) 7-5, 6-1, 6-7 (7/9),  7-6 (8/6)
    Stan Wawrinka (SUI/N.4) bat David Goffin (BEL/N.16) 7-6 (7/3), 7-6 (9/7),  6-4
    Andy Murray (GBR/N.3) bat Ivo Karlovic (CRO/N.23) 7-6 (9/7), 6-4, 5-7, 6-4
    Marin Cilic  (CRO/N.9) bat Denis Kudla (USA) 6-4, 4-6, 6-3, 7-5
    Gilles Simon (FRA) bat Tomas Berdych (CZE) 6-3, 6-3, 6-2
    Roger Federer (SUI/N.2) bat Roberto Bautista (ESP/N.20) 6-2, 6-2, 6-3
    Kevin Anderson (RSA/N.14) - Novak Djokovic (SRB/N.1) 7-6 (8/6), 7-6 (8/6),  1-6, 4-6, interruption par la nuit (reprise mardi)