Benoît Paire
Benoît Paire sur le gazon londonien | AFP - CARL COURT

Tsonga tranquille, Paire se rassure

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga a passé facilement le 1er tour lundi à Wimbleodn en sortant le Belge David Goffin 7-6, 6-4, 6-3. Qualification également de Guillaume Ruffin vainqueur de l'Australien Matosevic 6-1n, 4-6, 6-4, 6-3. Julien Benneteau, tête de série N.1, s'est également qualifié contre l'Allemand Tobias Kamke 6-4, 6-7, 6-4, 6-2, alors que Nicolas Mahut, le récent vainqueur du tournoi d'Hertogenbosch, a battu le Tchèque Jan Hajeck 6-2, 6-4, 6-3. De son côté, Benoît Paire s'est relancé en sortant le Roumain ungur.

Le tableau masculin de Wimbledon

Demi-finaliste ces deux dernières années à Wimbledon, Jo-Wilfried Tsonga, tête de série n°6, a bien débuté sa campagne sur gazon en dominant lundi le Belge David Goffin, 83e mondial..Malgré une mise en route poussive, le Français s'est montré très solide sur ses mises en jeu. Il a servi 18 aces et n'a concédé qu'une seule balle de break - qu'il a sauvée - à son adversaire."Ca s'est bien déroulé, j'étais dans mon truc. J'ai été opportuniste au bon moment, j'ai su concrétiser très vite. C'était un match complet même si je peux un peu mieux bouger. C'est plutôt bon signe pour la suite", a dit le numéro un français.Au deuxième tour, Jo-Wilfried Tsonga affrontera le Letton Ernests Gulbis, 39e mondial et tombeur d'un autre Français Edouard Roger-Vasselin. (7-6, 6-4, 7-5)."C'est un joueur qui est assez perturbant dans le sens où il frappe dans tout ce qui bouge. Il peut battre n'importe qui comme faire de très mauvaises performances, donc danger ! Il faudra être concentré", a prévenu le Manceau. .

Contraint à l'abandon à Bois-le-Duc et battu dès le 2e tour au Queen's, Benoît Paire s'est rassuré en se qualifiant pour le 2e tour du tournoi de Wimbledon. Opposé au Roumain Adrian Ungur (96e mondial), la tête de série N.25 a concédé une manche mais a remporté la victoire 6-4, 4-6, 6-3, 6-1 en 2h01, en assénant la bagatelle de 26 aces. Il affrontera son compatriote Stéphane Robert, vainqueur d'Alejandro Falla 6-3, 7-6, 7-5. C'est la première fois que le 165e mondial franchit le 1er tour à Wimbledon. J

Du haut de son mètre quatre-vingt-seize, Benoît Paire a parfaitement utilisé cet atout pour se qualifier pour le 2e tour de Wimbledon. Vingt-six aces, c'est autant de points gagnés facilement, et un net avantage psychologique sur son adversaire. Il avait d'autant plus besoin de cela qu'il restait sur un abandon au 1er tour de Bois-le-Duc, après avoir été battu au 2e tour du Queen's par l'Américain Kudla, méconnu 112e mondial. Ses repères sur gazon étaient donc plus que limités, alors qu'il doit défendre les points d'un 3e tour et surtout honorer convenablement sa tête de série N.25, honneur qui lui arrive pour la deuxième fois de sa carrière en Grand Chelem après Roland-Garros.

Opposé à Adrian Ungur, qu'il n'avait jamais affronté jusque-là, l'Avignonnais a montré qu'il était déjà dans le tournoi, en ne se déconcentrant pas après avoir perdu le 2e set. En à peine plus de 2h, Benoît Paire a gagné son ticket pour le 2e tour 6-4, 4-6, 6-3, 6-1. Et ce 2e tour sera 100% français, puisque Stéphane Robert sera son prochain adversaire. Ce sera un match de "décontractés" entre les deux hommes, connus pour leur décontraction en-dehors du court et pour leur "bonne main" qui leur permet toutes les excentricités sur le terrain.

Pointant au 165e rang mondial, le joueur de Montargis se qualifie pour la première fois de sa carrière pour le 2e tour du tableau principal de Wimbledon. Issu des qualifications, à 33 ans, il a dominé le Colombien Alejandro Falla (75e) en trois manches, en parvenant à serrer le jeu en fin des deux derniers sets, faisant même le break dans le dernier jeu pour s'offrir le match. En 2h15, Robert s'ouvre les portes du 2e tour, pour retrouver un homme qu'il avait battu sur un tournoi challengeur, sur terre-battue, en 2011. Mais à l'époque, Benoît Paire était un autre homme, un tout autre joueur.