Tsonga wimbledon 2014
Jo-Wilfried Tsonga sur le gazon de Wimbledon | JOE TOTH / BACKPAGE IMAGES LTD / DPPI MEDIA

Tsonga redécouvre la facilité

Publié le , modifié le

Après deux victoires à l'arraché, Jo Wilfried Tsonga a enfin connu une victoire aisée face au qualifié taïwanais Jimmy Wang (6-2, 6-2, 7-5). Au quatrième tour, le Tricolore affrontera Novak Djokovic, vainqueur de Gilles Simon (6-2, 6-2, 6-4). Hormis une frayeur suite à une chute sur son épaule, le Serbe a déroulé face au Français.

Cette fois, ni la pluie, ni la nuit, ni un adversaire trop coriace n'ont réussi à entraver la marche de Jo Wilfried Tsonga. Si ses deux précédents duels face à l'Autrichien Jurgen Melzer, puis  l'Américain Sam Querrey avaient pris la forme de véritables marathons, en cinq sets et sur deux jours, le Français n'a pas fait durer le plaisir. Pour son cinquième jour de compétition d'affilée sur l'herbe anglaise, le  Manceau a pris soin de faire court, avec cette fois-ci, un opposant moins farouche que les précédents. A 29 ans, le qualifié taïwanais découvrait ce niveau en Grand Chelem après  avoir créé la surprise face au Russe Mikhaïl Youzhny.

53 coups gagnants

Doué chez les juniors, Wang avait atteint la demi-finale de Wimbledon et  les finales de Melbourne et de l'US Open en 2001, sans confirmer au niveau  supérieur. "J'avais joué contre lui quand j'avais 13 ou 14 ans. C'était un joueur très  talentueux. Il prenait la balle encore plus tôt que Richard (Gasquet). Pour  nous, les deux c'était des extraterrestres. Mais il a sans doute manqué à Jimmy  sans doute la niaque pour accéder au plus haut niveau. Il était un toujours un  peu trop "lazy" (paresseux), facile. Ça l'a empêché d'accéder au second  palier", avait dit Tsonga à son sujet. Très solide sur sa mise en jeu (15 aces) le N.2 français a fait pleuvoir  les coups gagnants (53) sur Wang. Après avoir dû abandonner au deuxième tour l'an passé en raison d'un genou  gauche douloureux, il retrouve ainsi la seconde semaine à Wimbledon, où il a atteint à deux reprises les demi-finales en 2011 et 2012. "C'est bon d'avoir  deux jours de repos. Je suis vraiment content. J'ai joué trois bons matches", se réjouissait-il. 

Le Manceau, 17e mondial, affrontera donc au prochain tour Novak  Djokovic, sa bête noire, qui l'avait humilié au même stade à Roland-Garros. "Contre Novak (Djokovic), ce sera une nouvelle opportunité de jouer contre l'un  des meilleurs du monde. C'est ce qui se fait de mieux sur le circuit. Cela va  être l'occasion de hausser encore mon niveau de jeu. Ce sera différent (de  Roland-Garros). Evidemment, j'aimerais bien ne pas perdre. Je vais rentrer sur  le court en jouant du mieux que je peux. Je ne sais pas si le gazon est un  avantage. En 2012, j'avais eu des balles de match (4) sur terre battue à  Roland-Garros contre lui (en quarts de finale). C'est la surface sur laquelle  je me suis le plus rapproché (de l'exploit). Pour moi l'objectif, c'est de  faire le meilleur match possible. Je ne sais pas quelles sont mes chances. Tout  ce que je sais, c'est que je me sens en forme."

Le Serbe est sorti vainqueur en trois sets (6-4, 6-2, 6-4) d'un duel avec  un autre Français, Gilles Simon. Après un deuxième tour accroché face à Radek Stepanek, le Serbe a rencontré  moins de difficultés face au Français, qu'il avait battu précédemment six fois  d'affilée en sept confrontations. Mais il s'est fait une belle frayeur dans le troisième set, en se blessant  à l'épaule gauche après une chute. Un peu gêné, le lauréat de Wimbledon 2011 et détenteur de six titres  majeurs a néanmoins réussi à surpasser la douleur pour l'emporter. "J'ai ressenti une grosse douleur. C'était une chute maladroite. J'espérais  seulement qu'il n'y ait rien de grave au niveau des articulations. Il n'y avait  rien de cassé, donc j'ai pu continuer", a-t-il expliqué par la suite.

Les résultats : 

Simple messieurs (3e tour):
Kevin Anderson (RSA) bat Fabio Fognini (ITA) 4-6, 6-4, 2-6, 6-2, 6-1
Novak Djokovic (SRB) bat Gilles Simon (FRA) 6-4, 6-2, 6-4
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.14) bat Jimmy Wang (TPE) 6-2, 6-2, 7-5
   
Simple messieurs (2e tour):
Feliciano Lopez (ESP/N.19) bat Ante Pavic (CRO) 6-4, 7-6 (7/4), 7-5
Santiago Giraldo (COL) bat Marcel Granollers (ESP/N.30) 4-6, 7-6 (7/2),  1-6, 6-1, 7-5
   
 

francetv sport @francetvsport

Wimbledon