Tsonga Jo-Wilfried poing rageur 2011
Jo-Wilfried Tsonga rageur | AFP - Leon Neal

Tsonga: "J'en veux plus"

Publié le , modifié le

Présent pour la première fois de sa carrière en demi-finale de Wimbledon, Jo-Wilfried Tsonga avoue que son succès sur Roger Federer "restera comme l'un des meilleurs souvenirs de ma carrière." Et même durant le match, "je savourais", et sa conclusion est simple: "Gagner en 5 sets en quarts de finale de Wimbledon contre Federer, je ne peux pas rêver meilleur scénario". Et contre Djokovic en demi-finale, "je suis déterminé à aller plus loin. J'en veux plus."

- Que ressentez-vous après cette victoire?
- "Battre Roger Federer en quarts de finale de Wimbledon, c'est spécial. En fait, c'est juste fantastique. C'est comme battre Nadal à Roland-Garros. Pour moi ça restera comme l'un des meilleurs souvenirs de ma carrière".

- Comment avez-vous vécu ce match?
- "Je me suis senti bien sur le court, j'étais léger, j'étais rapide. C'était parfait, c'était comme dans un rêve. Même mené deux sets à zéro, je me disais: "Tu joues Federer, le stade est plein et tu es loin d'être ridicule". Je savourais. Quand j'allais m'asseoir aux changements de côté, je me disais que c'était fabuleux d'être là".

- Et puis vous renversez la situation...
- "A deux sets zéro je me disais que je n'étais pas très bien embarqué. Mais je me suis accroché et au fur et à mesure, à force de persistance, j'ai repris le dessus. Je n'ai jamais vraiment douté car je savais qu'il n'avait eu qu'une seule balle de break contre moi, tout au début du match. Je me disais qu'il allait y penser aussi. Alors j'ai continué à frapper très fort pour l'empêcher de mettre balle où il voulait. Et ça rentrait".

- Vous y croyiez avant le match?
- "C'est marrant. Hier (mardi) soir j'ai discuté avec mon frère sur la terrasse et je lui disais: "T'imagines si demain je gagne contre Federer?" Aujourd'hui je suis rentré sur le terrain avec la sensation que j'étais capable de le faire et ça ne m'a pas lâché jusqu'à la fin".

- Peut-on comparer cette victoire avec celle sur Nadal en demi-finales de l'Open d'Australie en 2008?
- "Pour moi celle-ci est encore plus belle car contre "Rafa" il n'y avait pas eu de match alors que là ça a été compliqué, dur, en cinq sets. Gagner en cinq sets en quarts de finale de Wimbledon contre Federer, je ne peux pas rêver meilleur scénario".

- Vous n'avez jamais été rattrapé par la nervosité?
- "J'ai beaucoup progressé sur le plan mental, je suis plus fort qu'avant. J'ai réussi à rester concentré tout le temps, à rester calme".

- Avez vous déjà servi aussi bien dans un match?
- "Sur cinq sets non, jamais. J'ai servi de manière incroyable, comme au match précédent, je suis en confiance sur ce coup et j'espère que ça va continuer".

- Comment allez-vous préparer la demi-finale?
- " De la même façon, en étant relax. Je suis arrivé jusqu'ici en étant tranquille et je ne vais pas me prendre la tête aujourd'hui. Je vais profiter ce soir et demain, transpirer un peu à l'entraînement, être rigoureux sur la récupération. Pour le reste je vais rester cool".

- Etes-vous d'acccord si l'on vous dit que le gazon est la moins bonne surface de Djokovic?
- "Ouais mais ça veut rien dire, c'est comme les statistiques et les pronostics, c'est fait pour changer. S'il gagne Wimbledon demain on dira que c'est un spécialiste du gazon. Il partira forcément favori de notre match car c'est le N.2 mondial et parce qu'il a gagné énormément ces derniers temps. Mais je suis déterminé à aller plus loin. J'en veux plus".

- Pouvez-vous gagner Wimbledon?
- "Et pourquoi pas?"

AFP