Jo-Wilfried Tsonga
Joe-Wilfried Tsonga | AFP - Ben Stansall

Tsonga et Llodra rejoignent Gasquet

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga a franchi le 3e tour aux dépens du Chilien Fernando Gonzalez (6-3, 6-4, 6-3) au terme d'une rencontre solide et aboutie. Tsonga rejoint en 8e de finale Richard Gasquet qualifié la veille et Michael Llodra qui a écrasé le Taïwanais Lu Yen-Hsun 6-3, 6-3, 6-1. Déceptions en revanche pour Gilles Simon sorti par Del Potro et surtout pour Gaël Monfils éliminé par Kubot. Nadal (N.1) et Federer (N.3) sont passés sans problème.

Tsonga et Llodra affûtés

Appliqué et performant au service, Jo-Wilfried Tsonga a livré une partie solide et pour une fois sans fioritures pour ne pas trop s'attarder sur le court. Avec toute la puissance qui le caractérise, il a fait plier un Gonzalez trop juste physiquement pour soutenir la comparaison. Le Chilien, ancien N.5 mondial retombé à la 478e place au classement ATP après une longue interruption due à une opération d'une hanche, a repris le chemin du circuit. Mais il manque encore de tonus et constance, ce qui ne lui a guère perdu de faire illusion face à un  Tsonga décidé. Avec 29 aces et 78% de premières balles, le Français a totalement asphyxié Gonzalez, en n'hésitant pas non plus à mettre du rythme et à monter au filet. A part deux balels de break qu'il a eu à sauver dans la troisième manche,  alors qu'il avait besoin de souffler, Tsonga a su garder le Chilien à distance, sans lui donner l'occasion de croire en ses chances.
En 8e de finale, le Manceau retrouvera sur sa route l'Espagnol David Ferrer (N.7), certes généralement plus performant sur terre, mais qui semble s'être bien acclimaté à l'herbe cette année puisqu'il s'est qualifié face au Slovaque Karol Beck 6-4, 6-3, 6-3.   

Michaël Llodra (N.19), très à l'aise sur une surface qui correspond  le mieux à son jeu de serveur-volleyeur.s'est aussi qualifié  pour les huitièmes de finale, pour la première fois de sa carrière, en battant le Taïwanais Lu Yen-Hsun  en trois sets 6-3, 6-3, 6-1. Au tour suivant il va tomber sur un os puisqu'il devra se frotter au Serbe Novak Djokovic, tête de série N.2, qui a été accroché par le Chypriote Marcos Baghdatis avant de finalement s'en sortir en quatre sets  6-4, 4-6, 6-3, 6-4.

Monfils et Simon à la maison

Gaël Monfils (N.9) s'est en effet incliné face au Polonais Lukasz Kubot 6-3, 3-6, 6-3, 6-3. L'interruption due à la pluie n'a donc pas profité au Parisien qui jouait pourtant face à un joueur issu des qualifications. Gilles Simon devra également faire ses bagages ce soir, après avoir été éliminé par l'Argentin Juan Martin Del Potro (N.24) en trois sets 7-6 (10/7), 7-6 (7/5), 7-5.

Monfils peut s'en vouloir, car la suite de la compétition s'annonçait sous les meilleurs auspices après l'élimination d'Andy Roddick par l'Espagnol Feliciano Lopez, que Kubot va donc rencontrer en huitièmes de finale. Déjà bourreau d'Arnaud Clément, et d'Ivo Karlovic lors des tours précédents, Kubot a fait forte impression face au 8e joueur mondial. Cette fois, la deuxième semaine de Wimbledon n'avait jamais semblé être autant à sa portée. Mais "la Monf" qui avait perdu le premier set puis égalisé à 3-6, 6-3,  3-3 avant que la pluie ne se même aux débats, a encore mal débuté ce samedi. Concédant d'entrée de jeu son service, Monfils a alors rapidement laissé filer le troisième set et le match face à un joueur qui égale son meilleur résultat en  Grand Chelem, avec déjà un huitième de finale atteint lors de l'Open d'Australie 2010.

Nadal et Federer en deuxième semaine sans perdre un set

Autre Français, autre désillusion. Gilles Simon, tête de série N.15,  a lui aussi été sorti au troisième tour, mais face à un adversaire plus coriace, en l'occurrence l'Argentin Juan Martin Del Potro. Tête de série N.24, Del Potro s'est imposé en trois sets 7-6 (10/7), 7-6 (7/5), 7-5. Del Potro menait 7-6, 2-4 lorsque le match avait également été interrompu par la  pluie la veille. L'Argentin retrouvera une huitième de finale le N.1 mondial Rafael Nadal. Interrompu la veille par la pluie après la première manche, dans laquelle il avait dû écarter deux balles de set, l'Espagnol a finalement conclu sans trop de difficultés 7-6 (8/6), 7-6 (7/5), 6-0 pour prendre ainsi sa revanche sur le Luxembourgeois Muller.  En 2005, dans la foulée de son premier succès à Roland-Garros, l'Espagnol n'avait rien pu faire contre les aces de Muller. Si la première balle du gaucher luxembourgeois fait toujours mal (17 aces), Nadal est devenu un tout autre joueur sur gazon qu'à l'époque. Le Majorquin a gagné pratiquement tous les échanges dépassant deux ou trois coups de raquette et n'a commis que trois fautes directes dans tout le match.

Roger Federer, tête de série N.3,  s'est qualifié en battant  son vieux rival David Nalbandian. L'Argentin était un des joueurs qui lui avaient posé le plus de problèmes dans le passé, l'ayant battu huit fois en dix-huit rencontres, notamment en finale du Masters en 2005. Les deux hommes ne s'étaient plus affrontés depuis trois ans. Cette fois-ci, il n'y a jamais eu de suspense tant la supériorité du N.3 mondial a été écrasante. Excellent au service (71% de premières, 14 aces), le Suisse a réussi cinq breaks contre un seul au Sud-Américain.

Rafael Nadal, interrompu la veille par la pluie après la première manche, dans laquelle il avait dû écarter deux balles de set, a conclu sans trop de difficultés 7-6 (8/6), 7-6 (7/5), 6-0 pour prendre ainsi sa revanche sur le Luxembourgeois Muller.  En 2005, dans la foulée de son premier succès à Roland-Garros, l'Espagnol n'avait rien pu faire contre les aces de Muller. Si la première balle du gaucher luxembourgeois fait toujours mal (17 aces), Nadal est devenu un tout autre joueur sur gazon qu'à l'époque. Le Majorquin a gagné pratiquement tous les échanges dépassant deux ou trois coups de raquette et n'a commis que trois fautes directes dans tout le match.

Soderling passe à l'as

La surprise du jour est arrivé en fin d'après-midi avec l'élimination de la tête de série numéro 5. Le Suédois Robin Soderling a été sorti au troisième tour de Wimbledon par l'Australien  Bernard Tomic en trois sets 6-1, 6-4, 7-5. Tomic affrontera en huitièmes de finale le Belge Xavier Malisse, vainqueur de l'Autrichien Juergen Melzer (N.11) 7-6, 6-3, 6-0.

Déclarations

Jean-Wilfried Tsonga (FRA, vainqueur de Fernando Gonzalez): "On a connu des matches plus compliqués. Il fallait être sérieux. J'ai eu la chance de le breaker à chaque fois en début de set. Après, je me suis appliqué à soigner mon pourcentage de premières balles. Faire autant d'aces pour un match aussi court, ce n'est pas anodin. C'est bien de gagner assez vite mais ce n'est pas ce qui m'excite le plus dans le tennis. Tous les voyants sont au vert, c'est magnifique".

Bernard Tomic (AUS, vainqueur du Suédois Robin Soderling): "Je ne pensais pas pouvoir gagner avant le match, mais le premier set m'a ouvert pas mal de portes. C'est probablement la plus belle victoire de ma carrière. Je ne savais pas que j'étais le premier joueur de 21 ans à atteindre la deuxième semaine depuis 21 ans. C'est super. J'espère qu'en me voyant progresser dans le classement beaucoup d'enfants auront envie de jouer au tennis et d'aider l'Australie."

Novak Djokovic (SRB, vainqueur du Chypriote Marcos Baghdatis): "Je m'attendais à un match difficile. Il joue très bien sur herbe. Je ne crois pas avoir joué à mon meilleur niveau. Je ne me sentais pas très bien sur le court, mais le mérite lui en revient pour avoir bien joué. Il s'agissait pour moi de m'accrocher et de m'en sortir. Mes jambes ne fonctionnaient pas bien. Ce sont des choses qui arrivent. Je n'ai pas vu souvent tout un stade debout. C'était incroyable.

Résultats du 3e tour
Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Gilles Muller (LUX) 7-6 (8/6), 7-6 (7/5), 6-0
Mardy Fish (USA/N.10) bat Robin Haase (NED) 6-3, 6-7 (5/7), 6-2, 1-1 (abandon)
Juan Martin Del Potro (ARG/N.24) bat Gilles Simon (FRA/N.15) 7-6 (10/8), 7-6 (7/5), 7-5
Tomas Berdych (CZE/N.6) bat Alex Bogomolov Jr. (USA) 6-2, 6-4, 6-3
Lukasz Kubot (POL) bat Gaël Monfils (FRA/N.9) 6-3, 3-6, 6-3, 6-3
Roger Federer (SUI/N.3) bat David Nalbandian (ARG/N.28) 6-4, 6-2, 6-4
Jo-Wilfried Tsonga  (FRA/N.12) bat Fernando Gonzalez (CHI) 6-3, 6-4, 6-3
David Ferrer (ESP/N.7) bat Karol Beck (SVQ) 6-4, 6-3, 6-3
Michaël Llodra (FRA/N.19)  bat Lu Yen-hsun (Taï) 6-3 6-3 6-1
Mikhail Youzhny (RUS/N.18) bat Nicolas Almagro (ESP/N.16)) 4-6, 6-3, 7-6(3), 6-3
Bernard Tomic (AUS) bat Robin Soderling (SWE/N.5) 6-1, 6-4, 7-5
Xavier Malisse (BEL) bat Jurgen Melzer (AUT/N.11) 7-6 (7/5), 6-3, 6-0
Novak Djokovic (SER/N.2) bat Marcos Baghdatis (CHY/N.32) 6-4, 4-6, 6-3, 6-4

Romain Bonte