Jo-Wilfried Tsonga fait le spectacle lors de sa demi-finale 2010 perdue contre Novak Djokovic
Jo-Wilfried Tsonga | AFP - Carl De Souza

Tsonga dans le dernier carré

Publié le , modifié le

Jo-Wilfried Tsonga , tête de série N.5, s'est qualifié pour les demi-finales de Wimbledon pour la deuxième année consécutive, en battant mercredi l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.27) en quatre sets 7-6 (7/5), 4-6, 7-6 (7/3), 6-2. Le N.1 Français rencontrera au prochain tour Andy Murray (N.4) qui sorti l'Espagnol David Ferrer après quatre sets de lutte acharnée 6-7 (5/7), 7-6 (8/6), 6-4, 7-6 (7/4).

L'an passé, Jo-Wilfried Tsonga avait réussi un immense exploit, en devenant le premier joueur à remonter un retard de deux sets à zéro face à Roger Federer dans un Grand Chelem, pour accéder aux demi-finales. Cette année, profitant d'un tableau dégarni par l'élimination de Rafael Nadal, il n'a pas eu besoin d'écrire l'histoire, mais simplement de ne pas céder à la pression dans un match dont il était le grand favori. Le Français a certes été loin de sortir son meilleur tennis. Mais son service l'a tiré d'affaires dans les moments délicats. 

 L'Allemand, à la technique parfaite mais qui manque de puissance avec son petit gabarit, l'a pourtant breaké deux fois, dans le deuxième set, soit autant que depuis le début du tournoi. Mais Tsonga  s'est montré le plus solide dans les deux tie-breaks, notamment le premier, où il a dû attendre sa cinquième balle de set pour le décrocher.Dans le troisième set, il a laissé apparaître quelques signes de frustration après avoir laissé filer cinq balles de break à 3-3. Mais son service est encore venu à son secours dans le jeu décisif. L'Allemand a ensuite lâché prise dans la quatrième manche.

Tsonga  accède pour la quatrième fois à la demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem, après l'Open d'Australie 2008 et 2010, et Wimbledon 2011. Il égale ainsi le record en la matière pour les Français dans l'ère Open (depuis 1968), co-détenu par Henri Leconte, Cédric Pioline et Sébastien Grosjean.
En demi-finales, il rencontrera Andy Murray, qui disputera sa quatrième demi-finale d'affilée sur l'herbe londonienne 

Murray s'impose de haute lutte 

Le Britannique a dû batailler fermement batailler dans une partie perturbée par la pluie pour venir à bout de David Ferrer (N.5).  Le tournant du match s'est produit dans le tie-break du deuxième set, lorsque Ferrer a eu une balle de deux manches à zéro qu'il n'a pu convertir. La rencontre a été extrêmement serrée dans les quatre sets, avec de nombreux échanges longs et de haut niveau. L’Écossais s'est tiré d'affaire grâce à son service (18 aces à 6) et à sa capacité à hausser le ton dans les moments cruciaux.  Ferrer a montré comme depuis le début du tournoi que l'étiquette de pur terrien ne lui convenait plus en n'hésitant pas à tenter sa chance au filet, avec pas mal d'adresse (43 points sur 55 montées, soit 78% de réussite). Le match s'est joué à peu de choses. Mais porté par son public, Murray veut maintenant voir plus loin. 

Déclarations   

Jo-Wilfried Tsonga:"Je vais avoir une seconde chance après l'an passé. Je vais essayer de jouer mon meilleur tennis et de prendre du plaisir. Ça n'a pas été facile aujourd'hui. Philipp a bien joué, bien servi. Il a joué mieux que moi du fond du court. Il a été très agressif. J'ai été opportuniste. Je suis très heureux d'être passé. C'était déjà énorme pour moi l'an passé d'atteindre les demi-finales.Cette année c'est un peu différent. Je suis un peu plus parmi les favoris du tournoi. Je suis tête de série N.5. Je serai dans un état d'esprit différent. Je suis un peu plus constant.

Andy Murray: "Ça a été très dur et très long Ferrer est un grand joueur. Il est cinquième mondial et on ne lui accorde pas toujours le respect qu'il mérite. Il joue bien sur toutes les surfaces et je savais que ça allait être très difficile. Il y a eu beaucoup de moments de tension, particulièrement dans les trois tie-breaks. J'ai simplement un peu mieux joué dans les fins de set".