Jo Wilfried Tsonga volée revers Wimbledon 2010
Jo Wilfried Tsonga | AFP - Adrian Dennis

Tsonga, Benneteau et Chardy au bras de fer

Publié le , modifié le

Gilles Simon a profité de l'abandon d'Illya Marchenko pour accéder au 3e tour. Il rencontrera Andy Murray, tombeur de Jarkko Nieminen 6-3, 6-4, 6-2. Julien Benneteau a dominé Andreas Beck 3-6, 6-2, 4-6, 7-6 (7/5), 6-3, comme Jérémy Chardy contre Lacko 6-3, 7-6 (7/4), 4-6, 6-7 (5/7), 8-6. Jo-Wilfried Tsonga a vaincu Dolgopolov 6-4, 6-4, 6-7 (5/7), 5-7, 10-8. Rafael Nadal s'est arraché mais passe contre Robin Haase : 5-7, 6-2, 3-6, 6-0, 6-3. Serra est éliminé.

Le tableau masculin de Wimbledon

Lire aussi : John Isner s'offre le match des records

Après des mois loin des terrains à cause de son genou, Gilles Simon profite d'une programmation londonienne idéale. Après un 1er tour gagné contre un qualifié en trois manches, il a bénéficié d'une journée supplémentaire de repos. Car son adversaire du deuxième tour, l'Ukrainien Illya Marchenko, a déclaré forfait avant le match, souffrant de l'épaule. De l'entraînement au programme, mais pas trop de sollicitations pour son articulation. Tout va bien donc, avant de jouer Andy Murray, qui n'a pas connu de frayeur lors de son 2e tour pour venir à bout du Finlandais Jarkko Nieminen 6-3, 6-4, 6-2. Tout cela sous les yeux de la reine Elisabeth II, qui n'avait plus mis les pieds au All England Club depuis 33 ans. Sa dernière visite remontait à 1977, année de son "jubilé d'argent". Elisabeth II avait alors assisté à la victoire de la Britannique Virginia Wade en finale du simple dames. A 84 ans, ce n'est que la quatrième fois qu'elle vient assister à des matches après 1957, 1962, 1977 et donc 2010. Un bon présage, c'est bien ce qu'espère Murray. L'Ecossais n'a été battu qu'une seule fois par le Niçois de naissance (en quatre matches), mais c'était en 2007 et sur terre-battue. C'est la première fois que les deux hommes se joueront sur herbe.

Julien Benneteau est passé tout près de la sortie. Il s'en est fallu presque d'un passing-shot de revers le long de la ligne, qui lui a permis d'égaliser à 5-5 dans le 4e set alors qu'Andreas Beck servait pour conclure le match après avoir mené 5-3. Dans la douleur, la tête de série N.32 retrouvait allant et efficacité pour décrocher son billet pour le 3e tour après plus de 3h35 de jeu 3-6, 6-2, 4-6, 7-6 (7/5), 6-3. C'est la première fois de sa carrière qu'il atteint ce niveau à Londres , lui qui restait sur trois éliminations consécutives au 1er tour. La journée était décidément bonne pour les retournements de situation du côté tricolore,car Jérémy Chardy a lui-aussi sauvé sa tête face au Slovaque Lukas Lacko. Lui qui n'avait jamais dépassé le stade du 2e tour, a su s'emparer du 4e set nécessaire pour espérer poursuivre sa route, ce qu'il a fait après 3h38 de combat et la bagatelle de 35 aces pour le Français.

Jo-Wilfried Tsonga s'est arrêté à 33 aces pour vaincre Alexandr Dolgopolov. Alors que l'Ukrainien avait eu besoin de soins dès la fin du 2e set, étant mené 6-4, 6-4, le Manceau a laissé s'échapper une balle de match dans le cinquième set à 7-6, pour finalement conclure sur le service adverse et sur sa troisième balle de match consécutive après 3h55 de jeu 6-4, 6-4, 6-7 (5/7), 5-7, 10-8. Ce succès est très important pour la tête de série N.10 qui se voit offrir au prochain tour l'Allemand Kamke, 126e mondial issu des qualifications.

Numéro 1 mondial mais tête de série numéro 2, Rafael Nadal s'est employé pour ne pas quitter prématurément la compétition. Opposé au modeste hollandais, Robin Haase, 151e mais très inspiré sur le gazon londonien, le vainqueur de l'édition 2008 a dû livrer cinq sets pour s'imposer : 5-7, 6-2, 3-6, 6-0, 6-3. Au prochain tour, il rencontrera Philipp Petzschner ou Lukasz Kubot.

Florent Serra, quant à lui, n'a rien pu faire contre l'Espagnol David Ferrer (N.9), s'inclinant : 6-4, 7-5, 6-7 (6/8), 6-3. Au 3e tour, il rencontrera Jérémy Chardy.