Tour de France 2019 : Un 14 juillet décevant pour les Français ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Tour de France 2019 : Un 14 juillet décevant pour les Français ?

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Si Daryl Impey a glané sa première victoire d'étape sur le Tour de France ce dimanche, les Français n'ont pas joué les premiers rôles en ce jour de fête nationale. Pourtant, il existe quelques motifs de satisfaction pour les tricolores.

Tous les 14 juillet, les spectateurs du Tour de France s'attendent à un feu d'artifice tricolore. Ils avaient été récompensés en 2017 avec la superbe victoire de Warren Barguil. Mais les victoires françaises ne sont pas la règle. Cette année, c'est donc un Sud-Africain, l'inattendu Daryl Impey, qui l'a emporté, au terme d'une échappée au long cours. Alors, une déception pour le camp français ? Pas tant que ça. 

L'envie était là

Un mot : panache. Des coureurs français se sont montrés entreprenants, comme à chaque fois un jour de fête nationale. Romain Sicard (Total Direct-Energie) et Anthony Delaplace (Arkea-Samsic) se sont glissés parmi les échappés du jour dès les premiers kilomètres. S'ils ne sont pas parvenus à tirer leur épingle du jeu, figurant parmi les premières victimes de l'ultime côte, ils ont été pendant longtemps parmi ceux qui animaient l'étape. 

Car derrière, il n'y a pas eu de grande manœuvre aujourd'hui chez les favoris...hormis pour Romain Bardet. Le Français a décidé de se refaire une santé dans le final. Ces derniers jours, il n'avait pas du tout rassuré lors des premières étapes décisives. Une petite accélération dans la dernière difficulté du jour, et un moral regonflé à bloc : voilà enfin un bilan positif pour le leader de la formation AG2R - La Mondiale, qui assure d'ailleurs que les jambes suivront bientôt. 

à voir aussi Tour de France 2019: Romain Bardet, sur ses terres pour sonner la révolte Tour de France 2019: Romain Bardet, sur ses terres pour sonner la révolte

Alaphilippe, tranquillement en jaune 

Et puis, comment bouder un Français en jaune le 14 juillet ? Julian Alaphilippe a éclaboussé cette première semaine de son talent, et il a été récompensé aujourd'hui, en défilant devant ses compatriotes vêtu de la célèbre tunique jaune. Le leader du classement général a vécu une journée tranquille, loin des tumultes d'une échappée idéale pour lui puisque le mieux classé, Nicolas Roche, était à 24 minutes. Pouvait-on souhaiter meilleur fête nationale au maillot jaune qu'une telle étape paisible ?