Stakhovsky
Stakhovsky salue Federer après son exploit | AFP

Stakhovsky était "sur une autre planète"

Publié le , modifié le

Sergiy Stakhovsky qui a créé un véritable exploit en éliminant au deuxième tour de Wimbledon Roger Federer, avait encore du mal à redescendre sur terre après son succès 6-7, 7-6, 7-5, 7-6. "Je ne réalise absolument pas", a-t-il indiqué après être venu à bout du septuple vainqueur du prestigieux tournoi.

Que ressentez-vous après cet exploit ?
- "Je ne ressens... rien ! Je ne suis pas encore dedans, je n'ai pas eu le  temps de réaliser, demain peut-être. Pour l'instant c'est impossible à décrire.  Je ne réalise absolument pas. Quand j'ai fait le break au quatrième set je me  suis dit: vraiment ? C'est vraiment en train d'arriver ?"

Quelle était votre stratégie ?
- "C'est impossible de rivaliser avec Roger sur gazon en jouant du fond du  court. Je savais qu'il fallait que je monte au filet le plus possible, c'était  mon unique voie de salut. Il n'a pas trouvé son rythme au retour avant le  quatrième set et j'ai eu la chance de finir sur ce set. Lors de la poignée de  mains, il m'a dit que j'avais très bien joué. Je ne me rappelle plus ce que moi  je lui ai dit, j'étais un peu sur une autre planète. Maintenant je pourrais  dire un jour à mes petits-enfants que, oui, j'ai battu Roger Federer."

"Federer est celui qui a écrit l'histoire ici"

Qu'est-ce qui a fait la différence ?
- "J'ai joué mon meilleur  tennis et pourtant ce n'était presque pas suffisant pour battre Roger. Quand on  joue Roger à Wimbledon, c'est comme jouer contre deux personnes à la fois:  contre Roger et aussi contre son double, celui qui a écrit l'histoire ici. Je  me suis un peu tendu quand je me suis retrouvé avec le break dans le quatrième  set. C'est magique. Je ne pouvais pas jouer mieux, tout est rentré, c'était  fantastique."

Que représente Roger Federer dans le tennis ?
- "Tout ! Notre sport c'est Roger Federer, du moins ici à Wimbledon. C'est  le plus grand nom qu'on ait eu et qu'on a toujours. Il nous a montré qu'on peut  être une personne agréable et en même temps quelqu'un que tout le monde admire.  Il a battu tous les records, il est sur la jaquette de présentation du tournoi.  Quand on joue Roger à Wimbledon, c'est comme jouer contre deux personnes à la  fois: contre Roger et aussi contre son double, celui qui a écrit l'histoire  ici. C'est une légende."

Romain Bonte