Eugénie Bouchard
La Canadienne Eugénie Bouchard | MAXPPP - TATYANA ZENKOVICH

Simona Halep passe en demies à Wimbledon

Publié le , modifié le

La Roumaine Simona Halep (N.3) s'est qualifiée pour les demi-finales de Wimbledon en battant la finaliste de la précédente édition, Sabine Lisicki (N.19) 6-4, 6-0 en 57 minutes. Elle affrontera au prochain tour Eugénie Bouchard (N.13), tombeuse de l'Allemande Angelique Kerber (N.9) 6-3, 6-4. La Canadienne de 20 ans fait ainsi carton plein en se qualifiant pour le dernier carré de son troisième Grand Chelem consécutif. Elle est assurée d'être au moins 8e mondiale lundi prochain. L'autre demie opposera les deux Tchèques, Lucie Safarova (N.23) à Petra Kvitova (N.6).

Sabine Lisicki ne pensait pas subir une telle déroute. Finaliste l'an dernier, elle menait rapidement (3-0) dans ce quart de finale face à Simona Halep. Mais ensuite, tout est parti en vrille. Après (4-1), la Roumaine a pris les choses en mains, refait son retard, et empilé la bagatelle de onze jeux consécutifs. En moins d'une heure, l'affaire était pliée, la qualification pour les demi-finales dans la poche de la 3e mondiale, âgée de 22 ans. Sans doute affaiblie par sa douleur à une épaule, qui l'avait fait souffrir lors de ses deux tours précédents, la finaliste du cru 2013 s'est soudain  écroulée. Elle n'a pas commis 20 double-fautes comme hier, mais 20 fautes directes. Le deuxième set, disputé sous les yeux du Prince William et de son épouse  Kate, n'aura duré en tout et pour tout que 20 minutes. "J'ai eu un départ un peu lent, mais je suis bien revenue ensuite dans le  match et j'ai vraiment bien joué. C'était un super moment à vivre sur le Central", a affirmé Halep.

C'est une véritable révolution qu'elle vit cette saison. En fait, c'est depuis la fin de saison dernière qu'elle progresse. Alors qu'elle n'avait jamais connu la moindre deuxième semaine en Grand Chelem depuis le début de sa jeune carrière, la Roumaine vient simplement d'enchaîner une montée en puissance impressionnante: 8e de finale à l'US Open 2013, quart de finale à l'Australian Open en 2014, finale à Roland-Garros, et la voilà désormais en demi-finale à Wimbledon. Dans le même temps, son classement a suivi les mêmes courbes, pour la faire passer du 11e rang à la fin 2013 au 3e aujourd'hui. Arrêtée à Paris par Maria Sharapova voici quelques semaines, elle sait qu'elle ne croisera pas la Russe, battue hier par Angelique Kerber. Mais elle n'affrontera pas non plus l'Allemande.

La nouvelle génération au pouvoir ?

Celle-ci, au lendemain de son bel exploit, a subi la loi d'Eugénie Bouchard. La Canadienne de 20 ans aurait d'ailleurs pu être plus expéditive que Simona Halep, si elle ne s'était pas fait une belle frayeur en fin de set, alors qu'elle menait 5-3 après avoir empoché la première manche 6-3. Un peu de stress au moment de conclure, ce n'est pas anormal, d'autant plus que l'Allemande lui a alors mené la vie dure avec sa patte gauche. Finalement, après avoir sauvé deux balles de débreak à (5-4), la tête de série N.13 se qualifiait pour les demi-finales. "Assurément, c'était une belle bataille, comme lors de nos précédents  matches, a reconnu ensuite la gagnante. Je savais que rien n'était fini. Je  savais qu'il ne fallait pas encore penser à la suite avant la fin et qu'il  fallait rester dans le match même si j'ai fait quelques erreurs", a analysé Bouchard. Après Melbourne, Paris, Londres lui ouvre les portes du dernier carré à son tour. Depuis 2009 et Dinara Safina, aucune joueuse n'avait réalisé ce triplé. Et ce succès lui permet en plus d'assurer sa place dans le Top 10, dès lundi. Pour l'instant, elle sera 8e mondiale. Et si elle poursuit son parcours, cela peut être encore mieux. 

Simona Halep face à Eugénie Bouchard, cela peut être le duel traditionnel des prochaines années. Les deux joueuses se sont déjà affrontées, cette année, en 8e de finale à Indian Wells, et la Roumaine l'avait emporté en trois manches. "Je suis excitée, Simona (Halep) est une très bonne joueuse, s'est-elle  aussi déjà projetée. Je suis contente d'être encore en demi-finale, mais cette  fois ce serait bien d'aller plus loin encore",  a lancé la Canadienne. Avec trois joueuses (Halep, Bouchard, Safarova) jamais couronnées en Grand Chelem présentes en demi-finale (seule Kvitova a été sacrée ici en 2011), et parmi elles trois (Halep, Kvitova et Bouchard) ont moins de 25 ans, ce Wimbledon 2014 pourrait marquer un vrai changement de cap dans la hirérachie mondiale.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Wimbledon