Gilles Simon
Le soulagement de Gilles Simon | GLYN KIRK / AFP

Simon bat Monfils au bout de la nuit

Publié le , modifié le

Gilles Simon a battu son compatriote Gaël Monfils en cinq manches (3-6, 6-3, 7-6 (8/6) 2-6, 6-2) au terme d'un match spectaculaire pour accéder aux huitièmes de finale du tournoi de Wimbledon. Simon, 13e mondial, retrouvera lundi le Tchèque Tomas Berdych, N.6, pour une place en quarts de finale.

Les deux copains, qui ont bénéficié d'une pause involontaire à 2-1 pour  Monfils dans le 4e set en raison de l'apparition de la nuit, se sont rendus  coup pour coup pendant 3 heures 11 minutes avant que le Niçois ne se réinvite  pour la 2e fois au ce niveau à Londres, la 1re depuis 2009. "On était prêts à cela, a réagi ensuite le vainqueur. On avait vu le  programme où nous étions programmés en dernier. Le fait d'avoir changer de  court a modifié beaucoup les conditions. C'était difficile, une bataille  intense contre Gaël. C'est dur de jouer contre lui, il a tellement de qualités  dans son jeu... Cela a été très serré encore une fois."

Commencée sur le Court N.1, la rencontre, s'est en effet déportée et  terminée sur le Central, pour le plus grand plaisir d'un public qui s'est  régalé et ne souhaitait pas que la rencontre s'arrête. Le 18e mondial, qui clame ne pas aimer l'herbe, n'a jamais été aussi loin  en pro, mais il n'a pas à rougir de sa sortie, qu'il a tout fait pour éviter en  lâchant ses coups. Simon, qui décroche sa 4e victoire d'affilée contre Monfils, la 3e en Grand  Chelem et la 1re sur gazon, a lui tout fait pour calmer la folie que souhaitait  mettre son adversaire. Quand il y est parvenu dans une rencontre qui a vu les deux hommes, en  difficulté pour tenir leur engagement, se relayer sans cesse pour virer en  tête, il a remporté le 2e et le 3e set.

Monfils pénalisé par ses fautes directes

Plus puissant et prenant tous les risques, le 18e mondial de 28 ans a lui  remporté la 1re et la 4e manche. Les deux hommes se sont chacun procurés 12 balles de break et en on  converti 5. Mais face à la défense héroïque de l'obstiné Simon et malgré 20 aces,  Monfils a aussi fait au passage 67 fautes directes, contre 30 seulement à son  travailleur rival. Pour le reste, Monfils et Simon, malgré deux styles aux antipodes, ont fait  quasiment le même match dans les autres compartiment du jeu, avec 157 points  gagnés pour Monfils et 159 pour Simon. Celui-ci remporte donc son 9e match d'affilée contre un compatriote alors  que le 3e match franco-français du tournoi a livré toutes ses promesses  jusqu'au bout des prolongations. 

 Les deux hommes pouvaient bien se quitter sur une belle accolade après une  glissade de Monfils qui avait offert la rencontre à Simon. "Je veux maintenant me qualifier pour mon premier quart de finale à  Wimbledon, a-t-il poursuivi. J'ai un bon bilan contre Tomas Berdych (6  victoires à 4, ndlr), mais la dernière fois, il m'a écrasé 6-2, 6-1." C'était en demi-finale à Rotterdam, cet hiver.

Les résultats :

    Marin Cilic (CRO/N.9) bat John Isner (USA/N.17) 7-6 (7/4), 6-7 (6/8), 6-4,  6-7 (4/7), 12-10
    Vasek Pospisil (CAN) bat James Ward (GBR) 6-4, 3-6, 2-6, 6-3, 8-6
    Viktor Troicki (SRB/N.22) bat Dustin Brown (GER) 6-4, 7-6 (7/3), 4-6, 6-3
    Ivo Karlovic (CRO) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA) 7-6 (7/3), 4-6, 7-6 (7/2),  7-6 (11/9)
    Andy Murray (GBR) bat Andreas Seppi (ITA) 6-2, 6-2, 1-6, 6-1
    Tomás Berdych (CZE/N.6) bat Pablo Andujar (ESP) 4-6, 6-0, 6-3, 7-6 (7/3)
    Gilles Simon (FRA/N.12) bat Gaël Monfils (FRA/N.18) 3-6, 6-3, 7-6 (8/6),  2-6, 6-2
    Roberto Bautista (ESP/N.20) bat Nikoloz Basilashvili (GEO) 7-6 (7/4), 6-0,  6-1
    Roger Federer (SUI/N.2) bat Samuel Groth (AUS) 6-4, 6-4, 6-7 (5/7), 6-2