Maria Sharapova
La Russe Maria Sharapova | AFP - ADRIAN DENNIS

Sharapova tombe à son tour à Wimbledon

Publié le , modifié le

N.3 mondiale, Maria Sharapova a été éliminée au 2e tour de Wimbledon par la Prtugaise Michelle Larcher De Brito 6-3, 6-4. 131e mondiale, la Lusitanienne poursuit la vague de défaites des têtes de série du jour. Après Azarenka (forfait), Wozniacki, Ivanovic, la Russe prend la porte et est éliminée pour la troisième fois de sa carrière au 2e tour à Wimbledon.

Maria Sharapova n'a pas connu plus de chances que d'autres. Comme Rafael Nadal, comme Jo-Wilfried Tsonga, comme Victoria Azarenka, comme Julien Benneteau, la Russe est tombée. Au sens propre comme au sens figuré. Sur le gazon londonien, tous ces joueurs ont glissé, ont chuté, se sont retrouvés au sol et ont eu besoin des soins du kiné pour reprendre le jeu. Mais au final, ils ont tous perdu. "Je ne pense pas être tombée trois fois dans un même match durant ma carrière mais ce n'est pas une excuse", constatait-elle. "Ca fait partie du jeu, des choses qu'on doit  gérer. Je me suis un peu fait mal à la hanche. J'ai vu que ça tombait plus que  d'habitude, les premiers jours sont toujours glissants mais je n'avais encore  jamais vu ça."Et Maria Sharapova est tombée de très haut. Finaliste à Roland-Garros à un moment où elle pouvait briguer la place de N.1 mondiale, la voilà mise hors de ce tournoi du Grand Chelem dès le 2e tour, par la 131e mondiale, Michelle Larcher De Brito. 

Jusque-là, la Portugaise avait pour principal fait d'armes d'avoir atteint les 16e de finale de Roland-Garros en 2009, après être sortie des qualifications et avoir vaincu la Chinoise Jie Zheng alors tête de série N.15. A l'époque, elle avait 16 ans, et pointait au 131e rang mondial. Elle avait également été remarquée par ses cris stridents, dignes de ceux de Maria Sharapova. C'est contre elle que la native de Lisbonne a écrit une deuxième très belle page de son histoire. Contre l'ancienne N.1 mondiale, victorieuse ici en 2004, finaliste en 2011, Larcher De Brito a fait entendre sa voix, s'imposant en 1h34 sur un score assez net 6-3, 6-4, lors de sa cinquième balle de match.

Trop de fautes

La 3e mondiale a été battue à son propre jeu par la jeune joueuse de  20 ans, avec laquelle elle partage plus d'une caractéristique: formation dans  la même académie en Floride, gros coups de fond de court et cris stridents  poussés après chaque frappe de balle. Malgré sa supériorité au service (6 aces  à 0), la N.3 mondiale a commis trop de fautes pour pouvoir l'emporter (18 à 9). "C'est incroyable, c'est la plus grande victoire de ma carrière. J'ai  essayé de rester calme, j'ai très bien joué, j'ai tout donné et j'ai tout  tenté", a déclaré la Portugaise, issue des qualifications. Sharapova a demandé un temps mort médical à la fin de la troisième manche, peut-être pour soigner une douleur au dos. "J'ai essayé de rester concentrée car c'est une lutteuse et je savais  qu'elle pouvait revenir", a dit Larcher de Brito.

Pour la Russe, c'est un terrible coup d'arrêt. Ce n'est que la 3e fois de sa carrière qu'elle n'atteint pas au moins les 8e de finale à Wimbledon, stade auquel elle avait été sortie l'an dernier. "C'est frustrant. Ce tournoi est très spécial pour moi, c'est  dur de perdre mais je vais garder la tête haute et me fixer de nouveaux  objectifs. Je n'ai pas été assez agressive. Je n'étais tout simplement pas là", a-t-elle déclaré après son match. Cette défaite ouvre de plus en plus le tableau, suite au forfait d'Azarenka (N.2) ce matin, des défaites de Wozniacki (N.9) et Ivanovic (N.12). L'hécatombe est terrible en ces premières journées du tournoi.