Serena Williams - Wimbledon 2010 -
L'Américaine conserve sa couronne | AFP - ADRIAN DENNIS

Serena Williams est une géante !

Publié le , modifié le

Serena Williams a remporté son 4e Wimbledon en battant Vera Zvonareva (N.21) 6-3, 6-2 en moins d'une heure un quart. L'Américaine, numéro 1 mondiale, enlève son 13e titre du Grand Chelem en 16 finales disputées. Un pourcentage de succès incroyable qui la rapproche un peu plus des grandes joueuses de l'histoire, Margaret Court (24 Majeurs), Steffi Graf (22), Chris Evert et Martina Navratilova (18).

A 28 ans, la cadette de Venus poursuit sa trajectoire victorieuse. Elle s'adjuge son 37e titre, le 2e cette saison, après un printemps décevant sur la terre ocre (Rome (demi-finale), Madrid (huitième de finale), Roland-Garros (quart de finale)). Elle compte maintenant 5 Open d'Australie (2003, 2005, 2007, 2009 et 2010), 1 Roland-Garros (2002), 4 Wimbledon (2002, 2003, 2009 et 2010) et 3 US Open 1999, 2002, 2008) à son palmarès et passe devant son illustre compatriote Billie Jean King, présente dans la "Royal Box". "Celui-ci est très spécial. Billie Jean, je t'ai eue", a dit sur le court l'Américaine, qui avait auparavant écrasé quelques larmes d'émotion, assise sur sa chaise, avant de recevoir le trophée.

C'est le neuvième titre en onze éditions pour les soeurs Williams, Venus s'étant imposée à cinq reprises. Comme prévu, il n'y a guère eu de suspense dans cette affiche très  déséquilibrée entre la N.1 mondiale et la 21e à la WTA, c'est-à-dire la  finaliste de Wimbledon la moins bien classée de l'ère Open après Venus Williams,  qui, alors 31e mondiale, avait triomphé de Marion Bartoli en 2007. La cadette des Williams a dominé dans tous les domaines, au service comme  d'habitude (9 aces) mais aussi du fond du court (10 coups gagnants à 4) et au  filet (14 points à 6). Elle n'a pas eu à défendre la moindre balle de break. Serena a converti 3 balles de break sur 7, affichant également une très belle statistique de 29 coups gagnants à 9. La finale a été à l'image d'une quinzaine dominée de la tête et des épaules par Serena, amincie et impressionnante de puissance, qui n'a pas cédé une manche en sept matches.

Vera Zvonareva, 25 ans et qui réintégrera le top 10 lundi, à la neuvième place, a rendu hommage à la gagnante, après avoir rappelé qu'elle avait réalisé un rêve d'enfant en atteignant cette finale et en jouant sur le fameux Central londonien. "Tu es une grande joueuse mais aussi une grande championne. Tu as montré une grande détermination tout au long du tournoi et tu mérites de gagner." La meilleure des conclusions.

Réactions:
Serena Williams
(USA, vainqueur de la Russe  Vera Zvonareva): "Quatre titres à Wimbledon, c'est superbe. Je n'ai pas servi  autant d'aces que lors de mes autres matches. Elle lisait bien mes services et  retournait bien. (sa place dans le tennis) Je ne savais pas que j'étais sixième  (au nombre des victoires en Grand Chelem). Je ne pense pas à ce genre de choses.  J'aimerais ouvrir plus d'écoles en Afrique et aux Etats-Unis. J'aimerais qu'on  se souvienne de moi comme d'une joueuse de tennis, mais aussi comme quelqu'un  qui a fait des choses pour inspirer les gens et les aider. C'est à ça que je  pense et non pas à +Serena Williams a gagné X tournois du Grand Chelem+. C'est  plus difficile quand Venus est en face parce que je sais qu'elle va servir  beaucoup d'aces et me rendre la vie difficile."

Vera Zvonareva (RUS, battue par l'Américaine Serena Williams): "Je n'ai pas  montré ce que je peux faire de mieux et c'est décevant pour une finale. On n'y  est pas tous les ans. Serena a très bien joué. Elle ne m'a pas donné l'occasion  d'entrer dans le match. Elle est très puissante et très rapide, c'est difficile  de la mettre sur la défensive. Et puis il faut essayer de maîtriser des services  qui vont à 120 miles à l'heure (plus de 190 km/h). Ce n'est pas facile. Je  n'étais pas intimidée, peut-être parce que j'ai l'expérience de nombreuses  années sur le circuit."