Richard Gasquet
Richard Gasquet en extension | REUTERS

Richard Gasquet se défait de Kyrgios pour aller en quarts à Wimbledon

Publié le , modifié le

Pour la troisième fois de sa carrière et la deuxième fois à Wimbledon, Richard Gasquet (N.21) s'est qualifié pour les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Après son énorme prestation contre Dimitrov au 3e tour, il s'est offert, en 2h54, Nick Kyrgios (N.26) 7-5, 6-1, 6-7 (7/9), 7-6 (8/6) prenant une revanche sur l'an dernier où l'Australien l'avait éliminé au 2e tour après avoir sauvé neuf balles de match. Cette fois, le kangourou s'est, au début, sabordé tout seul face à un Biterrois extrêmement solide, qui a conclu à sa 3e balle de match, sur une double faute adverse. Le Français a perdu son premier set du tournoi, avant de jouer Stan Wawrinka (N.4) ou David Goffin (N.16).

Richard Gasquet savait que Nick Kyrgios pouvait sortir de son match pour une broutille. Encore fallait-il trouver la faille dans son esprit. Le Français a commencé à creuser un petit trou, lorsqu'il a fait son break de retard pour revenir à (2-1) alors qu'il s'était fait piquer son engagement d'entrée après avoir mené (40-15). Il l'a agrandi en s'emparant de la première manche (7-5), après 36 minutes de jeu, sur un coup droit légèrement dans le couloir de son rival. Ce n'était que justice pour un joueur qui avait fini avec plus d'aces à son compteur (6 contre 5), qui s'était procuré cinq balles de break contre une seule à l'Australien qui avait, en plus, connu que 49% de réussite sur ses premières balles, contre 67% au protégé de Sébastien Grosjean.

Enfin, la brèche s'est ouverte avec "l'aide" de l'arbitre, qui a infligé à Kyrgios un avertissement pour son comportement, au début du deuxième set. Il s'est énervé tout seul, a applaudi l'arbitre à plusieurs reprises, et est sorti de son match. Résultat: des frappes de mule sans aucune précision ni intelligence tactique, une attitude de battu, et les jeux qui défilent à toute allure, pour une deuxième manche enlevée par Gasquet en 24 minutes, sur un score net et sévère (6-1). Cela faisait 1h que les deux joueurs étaient sur le court, et le Français avait déjà distillé 27 coups gagnants grâce à son revers, pour seulement quatre fautes directes. Mais cette statistique ne montre pas l'étendue des dégats sur Kyrgios. Entre son revers lifté tendu et son revers slicé, il laissait son adversaire dans le brouillard. Et avec son coup droit un peu bombé, il posait énormément de problèmes.

Mené (3-0), Gasquet revient à (3-3) dans le 3e

Après cette surchauffe, Nick Kyrgios a retrouvé peu à peu ses esprits. C'était le plus gros danger pour la tête de série N.21. Il est en partie tombé dedans, en concédant son service dès le deuxième jeu, pour se trouver mené (3-0). Preuve de ses progrès depuis de nombreux mois, il réagissait de belle manière, en refaisant son retard pour recoller à (3-2), sur une balle de break symptomatique de ce début de rencontre. En position défensive, Gasquet subissait la montée de Kyrgios, qui avait un smash facile qu'il n'appuyait pas, permettant à son adversaire de frapper son revers plein centre. L'Australien tentait la volée de coup droit amortie, mais il la ratait. A 4-4, le Français obtenait à deux reprises des balles de break, sans parvenir à les concrétiser. A ce moment-là, son adversaire systématisait les amorties, avec plus ou moins de réussite. C'était aussi un signe de faiblesse dans le jeu de fond de court. Le niveau de jeu s'élevait. Le combat s'intensifiait.

Nick Kyrgios dans les bras du ramasseur de balles, l'une des facéties de l'Australien
Nick Kyrgios dans les bras du ramasseur de balles, l'une des facéties de l'Australien

Richard Gasquet devait sauver deux balles de break et donc de set à (5-4). Et sur un ace (son 16e soit deux de plus que son adversaire à ce moment-là), il égalisait à (6-6). Toujours aussi solide, il profitait alors d'une double faute (la 7e de l'Australien) pour réaliser un mini-break (3-1), effacé par un superbe retour (3-3). Mais Kyrgios poussait trop, avec un coup droit d'attaque encore mal maîtrisé pour un nouveau mini-break (5-3). Un ace lui donnait une balle de match (6-4), mais sa montée au filet n'est pas vraiment tranchante, et le passing de revers le cueillait (6-5). Et juste après, c'est une attaque de coup droit qui effaçait la deuxième balle de match (6-6). Grâce à son service, l'Australien avait une balle de set (7-6), également effacée par une attaque de coup droit de son rival (7-7). Mais ce même coup finissait ensuite dans le filet (8-7), et sur son service, et un énorme coup droit, Kyrgios refaisait surface en s'emparant de la troisième manche (9/7) après plus de deux heures de jeu.

Une double faute sur la balle de match, et une prière

Le fantôme du court N.2, où les deux hommes s'étaient affrontés l'an dernier pour le compte du 2e tour, et les neuf balles de match envolées pour le Français était-il de retour ? En tout cas, sa raquette a rendu l'âme de rage après la perte de ce troisième set. Pas son adversaire, qui a trouvé dans ce retour un supplément d'âme et de jeu. Finis les coups de folie et les moments de déconcentration, place désormais au joueur qui a fait plier Raonic au tour précédent. Mais Gasquet tenait bon, se trouvait à deux points du match à (5-4) et 15-30 puis 40A sans parvenir à faire la différence sur le service adverse (5-5). Et encore une fois, les deux joueurs disputaient un jeu décisif. Et sur un énorme point qu'il dominait de bout en bout, Kyrgios faisait la différence (3-2). Mais il se montrait trop attentiste sur le point suivant, et Gasquet s'engouffrait dans la brèche avec son coup droit (3-3), avant de subir un terrible revers croisé (5-3). Après un ace, l'Australien commetait une terrible double faute sur sa première balle de set (6-5), et son retour de revers dans le filet remettait son rival à hauteur (6-6). Un deuxième donnait la troisième balle de match au français. Et c'était la bonne, avec une nouvelle double faute (la 10e), confirmée par le hawk-eye. Après une courte prière de Richard Gasquet, tout heureux d'en finir. 

La prière de Richard Gasquet sur sa troisième balle de match contre Kyrgios, en 8e à Wimbledon
La prière de Richard Gasquet sur sa troisième balle de match contre Kyrgios, en 8e à Wimbledon

Déclarations : 

Richard Gasquet : "J'ai eu neuf balles match l'an dernier, là deux déjà. Cela m'a traversé l'esprit (de revivre le même  scénario). Je n'ai pas eu de réussite au troisième set sur les deux balles de  match. Ce n'est pas comme si j'avais fait des erreurs grossières. A partir de  là, je l'ai senti mieux et capable de revenir. Avec son service, il peut tout  se passer. Il a trop bien servi au quatrième pour que je le breake. Dans le  tie-break, il mène 6-4 et ses erreurs ensuite me font du bien pour finir le  match. Elles sont arrivées à point nommé. C'est passé à deux doigts d'un  cinquième set. Il y a du soulagement. C'était un match crispant."

Résultats de​s 8e

Vasek Pospisil (CAN) bat Viktor Troicki (SRB) 4-6, 6-7 (4/7), 6-4, 6-3, 6-3
Richard Gasquet (FRA/N.21) bat Nick Kyrgios (AUS/N.26) 7-5, 6-1, 6-7 (7/9), 7-6 (8/6)