Novak Djokovic
Le n°1 mondial Novak Djokovic | ADRIAN DENNIS / AFP

Pas de miracle pour Gasquet contre Djokovic à Wimbledon

Publié le , modifié le

Il n'y a pas eu de miracle pour Richard Gasquet vendredi en demi-finale de Wimbledon. Le Français s'est incliné sèchement en trois sets face au N.1 mondial Novak Djokovic. S'il a tenu la distance dans le jeu, Richard Gasquet a été dominé physiquement et au service par le Serbe qui s'est finalement imposé 7-6, 6-4, 6-4. En finale, Novak Djokovic retrouvera Roger Federer (N.2) victorieux d4andy murray 7-5, 7-5, 6-4.

Battu pour la douzième fois en treize matches par le Serbe, le Biterrois de  29 ans n'imitera donc pas Cédric Pioline, dernier Français finaliste dans le  temple du tennis en 1997.

Djoko gagne le combat physique 

Pour sa deuxième demi-finale à Wimbledon (après celle de 2007), Gasquet n'a pas réussi à enflammer la rencontre, comme il avait su si bien le faire en quarts de finale contre Stan Wawrinka (11-9 au cinquième set). Contre Djokovic, il n'a soutenu la comparaison que dans le premier set. Breaké au début de chaque set par un Serbe très réaliste sur ses premières  occasions de prendre le service adverse dans chaque manche, le Français n'aura réussi à débreaker qu'une fois, pour pousser au tie-break du premier set le  tenant du titre. Revenu de 2-0 à 2-2, Gasquet s'est montré solide jusqu'au tie-break malgré un  service capricieux (50% de réussite en première balle). Mais des fautes rédhibitoires en coup droit ont facilité la tâche de Djokovic dans le jeu décisif.

Le Serbe, plusieurs fois massé au niveau de l'épaule gauche, n'a pas semblé dans une forme éblouissante mais il a su se montrer efficace dans les moments importants pour s'éviter un trop long combat sous le soleil. Après le premier set, la partie,s'est alors  installée dans un faux rythme qui convenait mieux à "Djoko".A 2-1, Gasquet s'est procuré deux balles de débreak mais "le Serbe s'est remis  dans le sens de la marche en misant sur un service efficace (12 aces au total). Trop timoré en retour, le Biterrois a alors laissé passé une chance de revenir. L'intervention du kiné pour la deuxième fois à 5-4 n'a pas cassé la  dynamique de Djokovic qui a conclu le deuxième acte comme si de rien n'était (6-4).Dans le troisième set, Djokovic a fait le break dès le troisième jeu et n'a  plus donné une seule occasion de revenir à Gasquet, qui n'a plus fait que courir après le score.

Une réaction trop timide

Ce qui peut aiguiser ses regrets, c'est que visiblement Djokovic était prenable pour le Français. Mais il lui aurait fallu un peu plus de constance dans son jeu pour s'en sortir. Solide sur les points qui comptent, le N.1 mondial a tenu à distance son rival, qui n'a retrouvé une certaine folie indispensable qu'en fin de match, pour retarder l'échéance en sauvant deux balles de match. Mais cette réaction était bien trop timide, ce réveil trop tardif et pas assez percutant pour inquiéter Djokovic qui tentera en finale d'aller chercher son  3e titre à Wimbledon.

Christian Grégoire