Rafael Nadal
Rafael Nadal | AFP - ELLA LING

Nadal, Sharapova et Wawrinka méfiants

Publié le , modifié le

Après avoir perdu un set à chaque tour, Rafael Nadal (N.2) affronte aujourd'hui, en 8e de finale, le jeune et talentueux Nick Kyrgios, tombeur de Gasquet. L'Australien, avec son énorme service, peut être un sérieux rival. Idem pour Stan Wawrinka (N.5), opposé au très confiant Feliciano Lopez (N.19), vainqueur à Eastbourne et finaliste au Queen's. Roger Federer (N.4) fera attention à Tommy Robredo (N.23), qui l'a battu pour la 1ere fois lors de l'US Open 2013. Chez les femmes, Maria Sharapova (N.5) passe un test contre Angélique Kerber (N.9).

Au lendemain des qualifications probantes d'Andy Murray et Novak Djokovic, ​deux autres candidats au titre, Rafael Nadal et Roger Federer, doivent leur répondre. Et l'Espagnol ne sera pas dans la facilité. Face à lui, il y aura Nick Kyrgios. Son rang de 144e mondial pourrait faire oublier un statut de grand espoir du tennis australien voire mondial. Richard Gasquet s'en est bien rendu compte, en s'inclinant (10-8) au 5e set après avoir eu 9 balles de match. Le natif de Canberra, âgé de 19 ans, a surtout une arme tranchante sur le gazon londonien: son service. Une moyenne de plus de 70% de 1ères balles sur ses trois premières rencontres, et 29 aces au 1er tour, 21 au 2e et 26 au 3e. Sans complexe et avec un coup droit pulvérisateur, qu'il n'hésite pas à "balancer" dès qu'il peut, Kyrgios est l'homme idéal pour créer une surprise. Néanmoins, Rafael Nadal n'est pas né de la dernière pluie et, pour avoir perdu une manche à chacun de ses matches depuis le début de la quinzaine, il sait qu'il ne peut prendre personne à la légère.

Federer sur sa lancée ?

Roger Federer a fait preuve d'une belle discrétion depuis le début. Pas le moindre set laissé en route, pas de grosse frayeur face à des adversaires très modestes (Lorenzi, Muller, Giraldo), le Suisse a vécu une première semaine tranquille. Ce 8e de finale peut-il changer la physionomie de son tournoi ? En d'autres temps, affronter Tommy Robredo n'aurait pas représenté un énorme obstacle. L'Espagnol est un bon joueur, capable de bonnes performances sur toutes les surfaces, mais il n'a pas de gros coup fort. Cependant, lors du dernier US Open, ce joueur a battu le Suisse, pour la première fois en onze affrontements, en trois manches sèches. Et c'était déjà en 8e de finale. Mais les deux hommes ne se sont jamais joués sur gazon. Il n'y a pas si longtemps, Wimbledon était le jardin de l'ancien N.1 mondial. Sept fois sacré, dont la dernière en 2012, Roger Federer sait que sa conquête d'un 18e titre en Grand Chelem passe par Londres. C'est là où il a le plus de chances. A lui de le montrer dès aujourd'hui.

Stan Wawrinka n'a pas besoin de remonter très loin pour prendre conscience du danger représenté par Feliciano Lopez. Finaliste au Queen's après avoir frôlé la victoire contre Dimitrov, vainqueur à Eastbourne face à Gasquet, l'Espagnol vient en plus de terrasser le géant John Isner, en quatre sets, avec 34 aces au compteur. Mais il n'est pas seulement un bon serveur, c'est surtout l'un des derniers joueurs portés vers le filet sur le circuit. Et son bras gauche n'arrange pas son côté surprenant. En pleine confiance, il affronte un Wawrinka qui n'a jamais dépassé le stade des 8e de finale à Londres (en 2008 et 2009), et qui n'a pas été confronté au moindre danger depuis le début du tournoi.

Le programme

. Court central
Angelique Kerber (GER/N.9) - Maria Sharapova (RUS/N.5)
Nick Kyrgios (AUS) - Rafael Nadal (ESP/N.2)
Petra Kvitova (CZE/N.6) - Barbora Zahlavova Strycova (CZE)
   
. Court N.1
Tommy Robredo (ESP/N.23) - Roger Federer (SUI/N.4)
Lucie Safarova (CZE/N.23) - Ekaterina Makarova (RUS/N.22)
   
. Court N.2
Simona Halep (ROM/N.3) - Zarina Diyas (KAZ)
Stan Wawrinka (SUI/N.5) - Feliciano Lopez (ESP/N.19)
   
. Court N.3
Sabine Lisicki (GER/N.19) - Yaroslava Shvedova (KAZ)
Milos Raonic (CAN/N.8) - Kei Nishikori (JPN/N.10)