Wimbledon Nadal face à Murray
Rafael Nadal | AFP - Glyn Kirk

Nadal prendra bien son quart

Publié le , modifié le

L'Espagnol Rafael Nadal a déclaré mardi qu'il allait bien disputer son quart de finale de Wimbledon mercredi après avoir passé des examens qui ont révélé que sa blessure au pied gauche était moins grave que prévu. "Hier (lundi) après le match, je suis allé passer une IRM dans un hôpital à Londres (...) et heureusement les examens n'ont révélé aucune blessure. Je vais m'entraîner aujourd'hui (mardi) à 16h30 et jouer demain", a indiqué le N.1 mondial.

Rafael Nadal  s'était montré inquiet pour la  suite de son tournoi après avoir senti une douleur "étrange et  violente" au pied gauche lors de sa victoire sur l'Argentin Juan Martin Del  Potro en huitièmes de finale lundi. "Je suis inquiet oui. Je ne connais pas encore la nature de ma blessure. Il  faut que je passe une IRM pour en savoir davantage. Mais à un moment je n'étais  pas certain de pouvoir terminer le match", avait déclaré le N.1 mondial.

Vainqueur en quatre sets 7-6 (8/6), 3-6, 7-6 (7/4), 6-4, Nadal s'était dit "heureux d'être passé" mais inquiet avant son quart de finale mercredi face à l'Américain Mardy Fish. L'Espagnol avait commencé à ressentir une douleur sur l'extérieur et à l'arrière de son pied gauche au milieu du premier set. "A 6-5 c'est devenu terrible, j'avais l'impression de m'être cassé le pied, j'ai demandé à voir le soigneur et à ce moment-là je ne savais pas si je pouvais continuer", avait-il raconté. Le soigneur du tournoi lui a alors posé un bandage qui a aidé Nadal à supporter la douleur. "Elle est restée pendant tout le match, surtout lorsque je prenais appui pour frapper en coup droit, mais avec le bandage ça m'a fait moins mal", avait ajouté Nadal , qui a ensuite fortement condamné les cadences infernales auxquelles sont soumis les joueurs de tennis.

Djokovic bientôt numéro 1 ?

Alors qu'il vient de déclarer forfait pour le quart de finale de la Coupe Davis face aux Etats-Unis, du 8 au 10 juillet au Texas, Nadal s'en était pris à la Fédération internationale (ITF), coupable de ne pas aider les joueurs. "L'ITF ne veut rien entendre, rien changer, ni au calendrier, ni à la formule de la Coupe Davis. Ce n'est pas une bonne chose car souvent les meilleurs ne participent plus. A l'ITF, ils devraient voir ce qui se passe. Mais non, ils ne réfléchissent pas et se contentent d'empocher l'argent", avait-il déploré. "Pour moi c'est difficile de ne pas défendre les couleurs de mon pays, a-t-il ajouté. Mais je ne peux pas être partout, être au top chaque semaine. Mon corps a besoin de repos. Là j'ai mal au pied, il y a quelques jours c'était le genou, c'est trop! Ce n'est plus possible, je n'ai plus 18 ans. Mais l'ITF s'en moque. Elle ne nous aide vraiment pas."

Un forfait du tenant du titre pour son quart de finale mercredi face à l'Américain Mardy Fish aurait eu des conséquences majeures. Nadal aurait notamment été assuré de perdre sa place de N.1 mondial au profit du Serbe Novak Djokovic puisque l'Espagnol doit impérativement conserver son titre et compter sur une élimination de Djokovic avant la finale pour conserver son bien. Reste à savoir dans quel état Nadal se présentera mercredi face à Fish, un joueur qu'il a toujours battu en cinq rencontres. Lundi face à Del Potro, la douleur ne l'a jamais quitté et il s'est avoué gêné dans ses déplacements, en particulier en coup droit, son point fort.