Les 10 chocs qu'on attend à Wimbledon

Nadal-Kyrgios, Shapovalov-Tsonga, Monfils-Auger-Aliassime : Les 3 matches dont on rêve en première semaine Wimbledon

Publié le , modifié le

Le tirage au sort a eu lieu ce vendredi, et il a réservé des chocs plutôt savoureux en ligne de mire. Ce sont des matches hypothétiques, ils pourraient ne pas avoir lieu si l'un ou l'autre se faisait éliminer prématurément, mais nous allons nous projeter un peu. Voici les trois matches de la première semaine qui nous font rêver.

Rafael Nadal- Nick Kyrgios (2e tour)

Pourquoi ça peut être un grand match

Parce que ce sont deux des joueurs les plus charismatiques du circuit. Tous deux ont un jeu unique, une identité propre. L'un est irréprochable sur le terrain, et fait preuve d'une combativité exceptionnelle. L'autre brille par son insolence, voire parfois son arrogance. A 22 ans, l'Australien a plus fait parler de lui pour ses frasques que pour ses performances. Mais soyons francs : cela rajoute du piment, d'autant que, s'il venait à jouer Rafael Nadal, l'opposition de style serait savoureuse. Nick Kyrgios sait aussi se transcender sur les gros matches, mettre de côté sa tendance à vriller le temps de deux, trois heures, et faire parler son tennis génial.

Leur face-à-face : 3-3

En 2014, alors qu'il était encore 144e mondial, Kyrgios avait réalisé un sublime match, peut-être toujours le plus abouti de sa carrière, pour éliminer le même Nadal en huitièmes. Lors des premiers tours à Wimbledon, quand le gazon ressemble encore a du gazon et qu'il n'est pas encore abîmé, le lift de Nadal peut être moins efficace, plus court et plus bas. Kyrgios, avec sa taille et ses revers et coups droits à plat pris balle montante, a le jeu parfait pour gêner l'Espagnol. L'Australien a remporté leur dernier match à Acapulco cette année, 7-6 au troisième set. Il reste l'un des seuls joueurs du circuit à ne pas être derrière dans ses confrontations directes avec Nadal. 

Notre prono : Nadal en 4 sets

Il a beau être friable en première semaine, on a toujours du mal à l'imaginer perdre quelques jours après sa démonstration parisienne. Et puis, même si Kyrgios reste un coupeur de têtes hors-pair, il n'a plus gagné trois matches d'affilée depuis Acapulco en février. Cela pourrait faire pencher la balance pour l'Espagnol dans les moments décisifs. 

Denis Shapovalov-Jo-Wilfried Tsonga (2e tour)

Pourquoi ça peut être un grand match

Parce que ce sont deux joueurs capables d'un très haut niveau de jeu sur surface rapide. Jo-Wilfried Tsonga a déjà été demi-finaliste à Wimbledon, en éliminant au passage Roger Federer après une prestation saluée par le Suisse lui-même. Il a les armes pour gêner n'importe quel joueur sur gazon ; il faisait d'ailleurs partie des non-têtes de série à éviter au tirage. Certes, il est plus sur la phase déclinante de sa carrière. Mais il a récemment prouvé qu'il avait encore de beaux restes, notamment en accrochant un bon Federer à Halle. Denis Shapovalov, lui, est un diamant qui ne se laisse pas encore polir.

à voir aussi Wimbledon : Federer avec Nadal, Djokovic avec Tsitsipas Wimbledon : Federer avec Nadal, Djokovic avec Tsitsipas

Contrairement à Stefanos Tsitsipas, de la même génération que lui, il n'a pas encore atteint la maturité nécessaire pour jouer les premiers rôles sur toute l'année. Cela ne lui enlève pas sa capacité à atteindre des pics de niveau exceptionnels sur un match. A Wimbledon, sur une surface qui devrait lui convenir mieux que ce que ses résultats ne laissent penser, il pourrait faire un beau tournoi. Peut-être lancé par un match de folie contre le Français ? 

Leur face-à-face : 1-1 Ils ne se sont joués qu'à deux reprises. Mais à chaque fois, le spectacle et le suspense était au rendez-vous. D'abord en 2017 quand Tsonga s'était fait surprendre par cet adolescent de 17 ans à l'US Open. C'était l'année de son éclosion. En trois sets rondement menés, il avait éjecté le Français au 2e tour. En 2018 à l'Open d'Australie, Tsonga a pris sa revanche. Il avait su donner le coup de collier décisif lors du 5e set, remporté 7-5.

Jo-Wilfried Tsonga a remporté leur dernier match à l'Open d'Australie en cinq sets
Jo-Wilfried Tsonga a remporté leur dernier match à l'Open d'Australie en cinq sets © AFP

Les deux joueurs ayant un jeu à risque, les deux matches ont été émaillés de fautes directes...mais également de fabuleux coups gagnants. Avec ces deux-là, et ce serait encore plus vrai s'ils venaient à se rencontrer à Wimbledon, il n'y a pas de place pour l'ennui. 

Notre prono : Tsonga en 4 sets

Si l'on s'en tient aux dynamiques des deux joueurs, on pourrait donner un léger avantage à Jo-Wilfried Tsonga. Le Français a été impressionnant pour son premier match sur gazon face à Mischa Zverev à Stuttgart 6-3 6-0, avant de céder au tie-break du 3e set contre Milos Raonic. Et à Halle, il a cédé au bout du 3e set face au futur décuple gagnant Roger Federer. ll revient cette année d'une série de blessures, il grapille chaque semaine des places au classement et, mine de rien, de la confiance. A l'inverse, Shapovalov réalise une saison plutôt terne avec autant de défaites que de victoires (15). Enfin, l'expérience du Français en Grand Chelem pourrait jouer. 

Gaël Monfils-Félix Auger-Aliassime (3e tour)

Pourquoi ça peut être un grand match

Voilà un choc des générations qui pourrait valoir son pesant d'or.  Leur jeu spectaculaire n'est a priori pas vraiment adapté au gazon. Mais Gaël Monfils se découvre depuis peu des affinités avec l'herbe, puisqu'il a fait le meilleur résultat de sa carrière l'an dernier en atteignant les huitièmes de finale. Longtemps son jeu de défense fait de grandes glissades et de gros coups liftés en fond de court s'est heurté aux particularités du gazon. Mais il a compris qu'il fallait s'adapter. Et ça peut donner du très grand LaMonf', comme quand il avait éliminé coup sur coup deux anciens demi-finalistes (Richard Gasquet et Sam Querrey) avant de céder en quatre sets serrés face à Kevin Anderson.

Gaël Monfils avait éliminé l'ancien demi-finaliste Querrey en 2018
Gaël Monfils avait éliminé l'ancien demi-finaliste Querrey en 2018 © AFP

De son côté, Félix Auger-Aliassime est probablement le joueur qui attise le plus curiosité dans le monde du tennis aujourd'hui. Futur numéro un mondial, multiple vainqueur de Grand Chelem en puissance : on lui promet le plus bel avenir, d'autant que son présent est lui-même déjà très brillant (il est actuellement 21e, son meilleur classement en carrière).  Alors du très grand LaMonf" face à la pépite du tennis mondial, vous achetez ?  

Leur face-à-face : 0-0. 

Ils n'ont pour l'instant jamais croisé le fer, le Canadien n'étant que depuis très récemment (début 2019) dans le Top 50. 

Notre prono : Auger-Aliassime en 5 sets

Son ascension est fulgurante, et on ne sait où il s'arrêtera. 106e mondial au 1er janvier, il est désormais 21e et ne cesse de grimper. Il y a trois semaines, il n'avait encore jamais joué sur gazon chez les professionnels. Le voilà désormais, avec Felicinao Lopez et Gilles Simon (!), celui qui a gagné le plus de matches sur gazon avant le début de Wimbledon (7).  On aurait pu croire à quelques fulgurances quand il atteignait la finale à Rio ou la demi-finale à Miami en début d'année. Mais cinq mois plus tard, force est de constater qu'il est en train de s'installer durablement parmi les meilleurs ; et Gaël Monfils risque bien de se heurter à la maturité extraordinaire d'Auger-Aliassime.