Andy Murray
Andy Murray | LEON NEAL / AFP

Murray et Federer déroulent, Nadal n'y arrive plus

Publié le , modifié le

Andy Murray, tête de série N.3, a franchi sans trembler jeudi le 2e tour du tournoi de Wimbledon en disposant du Néerlandais Robin Haase (6-1, 6-1, 6-4). Un peu plus tard, Roger Federer (N.2) en a fait de même, en s'imposant très facilement face à l'Américain Sam Querrey 6-4, 6-2, 6-2. Grosse sensation du côté de Rafael Nadal, qui n'arrive décidément plus à survoler le circuit. L'Espagnol (N.10) a été battu par l'Allemand Dustin Brown, 102 joueur mondial, issu de qualifications, en quatre sets 7-5, 3-6, 6-4, 6-4.

Andy Murray continue sa promenade de santé à Wimbledon. Jamais mis en difficulté depuis le début de l'épreuve, le Britannique économise ses forces sous cette chaleur de plomb, ce qui devrait lui être très utile quand il faudra aller puiser dans ses ultimes réserves. En 1h28, le n°3 mondial a donc disposé de Robin Haase, trop souvent trahi par sa première balle de service pour espérer inquiéter un relanceur du calibre de Murray. Pourtant récent demi-finaliste à Bois-le-Duc, en battant au passage Ivo Karlovic, Haase est vite apparu sans solution. Déjà impressionnant d'aisance pour son entrée en lice contre Mikhail Kukushkin, le vainqueur 2013 confirme que tous les voyants sont au vert. 

Roger Federer ne s'est pas non plus trop attardé sur le court. A presque 34 ans, le Suisse a donné une leçon d'efficacité à Querrey. Finaliste il y a quelques jours à Nottingham, Querrey, 27 ans, 36e mondial  et ancien membre du Top20, n'a rien pu faire et s'est incliné en une heure et 25 minutes, face à un Federer que l'on sait très à l'aise sur le gazon londonien où il s'est déjà imposé sept fois p. Au tour suivant, il rencontrera un autre gros serveur, l'Australien Sam Groth, vainqueur de son compatriot Duckworth.

La sensation Brown

La grosse surprise du jour dans le tableau messieurs est venu de l'Allemand Dustin Brown qui a fait se lever Wimbledon en stoppant Rafael Nadal. Face à un spécialiste du gazon, l'Espagnol a connu les pires difficultés. En souffrance sur ses relances et sur ses coups droits, Nadal -double vainqueur du tournoi londonien-  a subi les assauts d'un Brown survolté, hyper-performant sur ses mises en jeu et dans le service volée. Nadal a bien tenté de résister par quelques coups incroyables, mais ils n'a globalement pas été assez percutant,et surtout  trop loin de son meilleur niveau, pour inquiéter l'Allemand qui, à 30 ans n'avait jusqu'alors jamais battu une tête de série en Grand Chelem....      

Les résultats du 2e tour : 
    James Ward (GBR) bat Jirí Veselý (CZE) 6-2, 7-6 (7/4), 3-6, 6-3
    Andy Murray (GBR/N.3) bat Robin Haase (NED) 6-1, 6-1, 6-4
    Roberto Bautista (ESP/N.20) bat Benoît Paire (FRA) 2-6, 4-6, 6-3, 6-3, 6-3
    Samuel Groth (AUS) bat James Duckworth (AUS) 7-5, 6-4, 7-6 (8/6)
    Vasek Pospisil (CAN) bat Fabio Fognini (ITA/N.30) 6-3, 6-4, 1-6, 6-3
    Gilles Simon (FRA/N.12) bat Blaz Kavcic (SLO) 6-1, 6-1, 6-7 (5/7), 6-1
    Roger Federer (SUI/N.2) bat Sam Querrey (USA) 6-4, 6-2, 6-2 
    Viktor Troicki (SRB/N.22) bat Aljaz Bedene (GBR) 6-4, 3-6, 6-2, 6-4
    Dustin Brown (GER) bat Rafael Nadal (ESP/N.10) 7-5, 3-6, 6-4, 6-4
    Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.13) bat Albert Ramos (ESP) 6-3, 6-4, 6-4
    Andreas Seppi (ITA/N.25) bat Borna Coric (CRO) 4-6, 6-4, 6-7 (3/7), 6-1, 6-1
    Tomas Berdych (CZE/N.6) bat Nicolas Mahut (FRA) 6-1, 6-4, 6-4
    Gaël Monfils (FRA) bat Adrian Mannarino (FRA) 7-6 (7/5), 6-3, 7-5
    Nikoloz Basilashvili (GEO) bat Feliciano López (ESP/N.15) 7-5, 3-6, 6-3,  2-6, 6-4
    Ivo Karlovic (CRO/N.23) bat Alexandr Dolgopolov (UKR) 5-7, 6-3, 6-4, 6-7  (4/7), 13-11