Richard Gasquet
Le plongeon de Richard Gasquet | AFP - ANDREW COWIE

Monfils vaincu par Vesely à Wimbledon

Publié le , modifié le

Mené par deux manches à zéro et avec un break de retard, Gaël Monfils (N.24) a bien failli renverser une situation bien mal engagée, au 2e tour de Wimbledon. Contre Jiri Vesely, qui disputait son premier Wimbledon à 20 ans, le Français s'est finalement incliné 7-6 (7/3), 6-3, 6-7 (1/7), 6-7 (3/7), 6-4 après moins de 3h15 d'un gros combat. Richard Gasquet (N.14) a vécu une désillusion encore plus importante, en s'inclinant 3-6, 6-7 (4/7), 6-4, 7-5, 10-8 après avoir bénéficie de 9 balles de match contre l'Australien Nick Kyrgios après plus de 3h50 de jeu. rafael Nadal (N.2) a battu l'homme qui l'avait éliminé voici 2 ans ici-même. L'Espagnol a dominé Lukas Rosol 4-6, 7-6 (8/6), 6-4, 6-4.

Gaël Monfils n'a pas le pied vert. En cinq Wimbledon, il a atteint le 3e tour à trois reprises, mais les glissades, dont il raffole ailleurs, l'amusent beaucoup moins à Londres. Vainqueur du Tunisien Jaziri au 1er tour, il n'est pas parvenu à franchir le cap du 2e tour. Il avait pourtant un match "amusant" à disputer au 3e, contre Richard Gasquet. Mais Jiri Vesely, son bras gauche et ses 20 ans l'en ont empêché. 

Tout semblait pratiquement réglé dans cette rencontre, puisque le Tchèque menait deux sets à zéro et un break d'avance. Mais Gaël Monfils a toujours le don de retourner des situations compromises. Dans la douleur, au courage, il a refait son retard, s'offrant les deux autres sets au jeu décisif, avant de finalement s'incliner dans le cinquième et dernier set (6-4), ayant perdu son service au 9e jeu et ayant laissé filer deux balles de débreak au jeu suivant. Malgré ses 23 aces et ses 71 coups gagnants (contre 11 aces et 54 coups gagnants), le Français ratait l'occasion de défier Richard Gasquet au prochain tour. Et encore une fois, après avoir été mené deux manches à zéro et s'être offert un cinquième set plein d'espoirs, il flanchait. Une défaite qui rappelle un peu celle subie voici quelques semaines à Roland-Garros contre Andy Murray, en quarts de finale (6-4, 6-1, 4-6, 1-6, 6-0), ou encore celle vécue en Australie en 2012 au 3e tour contre le Kazakh Kukushkin (6-2, 7-5, 5-7, 1-6, 6-4).

Gasquet voit filer 9 balles de match

Gaël Monfils et Richard Gasquet ont malheureusement connu des scénarios inverses, mais une même finalité. Pendant que Monfils était maltraité durant les deux premiers sets, Gasquet maîtrisait son sujet face à Nick Kyrgios. Mais quand l'équilibre s'est inversé chez Monfils, il s'est aussi inversé chez Gasquet. Il faut dire que le Biterrois avait un break d'avance dans le deuxième set, et avait laissé son adversaire revenir dans la partie pour finalement prendre le jeu décisif (7/4) après avoir mené (5-2). Conscient d'avoir une chance de renverser la vapeur, Kyrgios, qui avait déjà fait souffrir son adversaire lors de leur 1er duel, cette année pour le compte du 1er tour de Coupe Davis sur terre-battue en Vendée, montait peu à peu en régime. 

A 19 ans, l'Australien ne cédait pas, remontant au fur et à mesure pour finalement disputer un cinquième set, un temps inespéré. Là, la tête de série N.13 a toutes les possibilités de conclure, se procurant la bagatelle de 9 balles de match au total. Malheureusement, son adversaire sortait à chaque fois de bons services, luttant encore et toujours. Même en étant à 40-0 sur le service de Kyrgios à (5-4), Gasquet ne parvenait pas à conclure. A la fin du match, il ne pouvait que se lamenter sur les 16 balles de break obtenues, pour seulement 2 concrétisées. A l'inverse, et malgré 27 aces du Français, le 144e mondial, détenteur d'une wild-card, pouvait se réjouir de son réalisme: 6 balles de break, quatre breaks. Et il finissait sur dix points consécutifs, pour se qualifier pour la première fois de sa jeune carrière pour le 3e tour d'un tournoi du Grand Chelem.

Petite chaleur pour Nadal

Et au lieu d'avoir un 3e tour Gasquet-Monfils, ce sera Vesely-Kyrgios. Pour Rafael Nadal, qui pourrait jouer le vainqueur en 8e de finale, le tableau se vide un peu. L'Espagnol a peut-être cru, à un moment, revivre le cauchemar de 2012. Sur ce même Centre Court qui l'avait vu chuter au 2e tour face à Lukas Rosol voici deux ans, le Tchèque a d'abord pris les choses en mains. Il menait 6-4 et (5-3) dans le jeu décisif  du deuxième set, mais la perte de cette manche changeait tout. Le N.1 mondial prenait le dessus et ne lâchait plus sa proie, malgré une belle résistance, 17 aces et 59 coups gagnants, soit 13 de plus que Nadal mais qui a commis 27 fautes directes de moins que le Tchèque.

Federer entre les gouttes

Côté Suisses en revanche, l'herbe anglaise est plutôt bienfaisante. Stanislas Wawtinka (N.5)  a dominé non sans peine  le joueur de Taïpeh Lu Yen-Hsun 7-6, 6-3, 3-6, 7-5  et dnas la soirée, juste avant l'interruption des matches de la journée à cause de la pluie, Roger Federer (N.4), entre les gouttes, s'est qualifié devant le Luxembourgeois Gilles Muller 6-3, 7-5, 6-3.    

Résultats du 2e tour​

Milos Raonic (CAN/N.8) bat Jack Sock (USA) 6-3, 6-4, 6-4
Lukasz Kubot (POL) bat Dusan Lajovic (SRB) 6-7 (4/7), 7-6 (7/4), 6-3, 7-6  (7/3)
Simone Bolelli (ITA) bat Philipp Kohlschreiber (GER/N.22) 4-6, 6-4, 6-3,  2-6, 7-5
Kei Nishikori (JPN/N.10) bat Denis Kudla (USA) 6-3, 6-2, 6-1
Nick Kyrgios (AUS) bat Richard Gasquet (FRA/N.13) 3-6, 6-7 (4/7), 6-4, 7-5,  10-8
Jiri Vesely (CZE) bat Gael Monfils (FRA/N.24) 7-6 (7/3), 6-3, 6-7 (1/7),  6-7 (3/7), 6-4
Mikhail Kukushkin (KAZ) bat Frank Dancevic (CAN) 6-3, 6-3, 6-2
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Lukas Rosol (TCH) 4-6, 7-6 (8/6), 6-4, 6-4
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.14) bat Sam Querrey (USA) 4-6, 7-6 (7/2), 6-7 (4/7), 6-3, 14-12
Tommy Robredo (ESP/N.23) bat Adrian Mannarino (FRA) 6-4, 6-1, 7-6 (7/5)
Stanislas Wawrinka (SUI/N.5) bat Lu Yen-Hsun (TPE) 7-6 (8/6), 6-3, 3-6, 7-5
Denis Istomin (UZB) bat Julian Reister (GER) 7-6 (9/7), 6-4, 6-4
John Isner (USA/N.9) bat Jarkko Nieminen (FIN) 7-6 (19/17), 7-6 (7/3), 7-5

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Wimbledon