Richard Gasquet
Richard Gasquet | AFP - Ben Stansall

Monfils et Gasquet tranquilles

Publié le , modifié le

Gaël Monfils, tête de série N.9, n'a pas manqué son entrée dans le tournoi de Wimbledon en sortant lundi l'Allemand l'Allemand Matthias Bachinger 6-4, 7-6, 6-3. Même chose pour Richard Gasquet facile vainqueur du Colombien Giraldo 7-5, 6-3, 7-6. Ce fut plus laborieux pour Julien Benneteau pour s'imposer devant le Belge Bemelmans en cinq sets. Pas de souci pour Rafael Nadal (N.1), vainqueur de Russell 6-4, 6-2, 6-2.

Nouvelle étoile montante du tennis brésilien, Thomaz Bellucci (N.30) a été éliminé par le vieillissant Rainer Schuettler 7-6, 6-4, 6-2. C'est la première tête de série à tomber dans cette quinzaine.Scénario inverse pour le trentenaire Marc Gicquel, battu par le jeune Canadaien Milos Raonic (N.31) 6-3 7-6, 6-3.
Pas de vainqueur dans le duel franco-français du jour puisque la pluie a interrompu les débats dans le 4e set entre Gilles Simon et Edouard Roger-Vasselin sur le score de 4-6, 6-4, 6-3, 4-5.

Les Français prennent leur marque

Après trois ans et demi d'absence à Wimbledon et aucun match disputé sur herbe en raison d'une blessure, Richard Gasquet a semble-t-il bien retrouvé ses sensations même s'il a parfois semblé manquer de repères.Face à Santiago Giraldo, il a alterné le meilleur et le pire. Manquant d'abord la balle du premier, puis bataillant pour sauver quatre balles de break. La deuxième manche a été plus aisée avant qu'il ne connaisse quelques soubresauts dans la troisième, laissant filer des points à sa portée, avant de conclure malgré tout au tie-break du 3e set.

Gaël Monfils fut aussi sur courant alternatif, pris entre sa volonté de défendre sur une surface qui ne lui convient pas encore tout à fait, et celle d'aller chercher des points au filet. Avec 22 points en 38 montées, il a sans doute compris qu'il avait beaucoup à gagner en privilégiant l'attaque même s'il a un peu trop poussé les échanges et connu quelques déchets dans son jeu. A l'aise dans ses temps forts, il a su malgré tout gérer les périodes plus délicates avant de dominer Bachinger dans le dernier set.

Face à Bemelmans, Julien Benneteau s'est sérieusement compliqué la tâche. Parti pour s'imposer facilement, il menait deux sets à 0 avant de perdre le fil du match et de redonner confiance au Belge, lequel s'appuyant sur un service efficace, a poussé le Français dans ces retranchements. Benneteau s'en est tout de même sorti, mais il aurait préféré ne pas laisser autant de jus dans la perspective du 2e tour où il affrontera Tomas Berdych, finaliste la  saison dernière,  qui n'a fait qu'une bouchée de l'Italien Filippo Volandri. 

Bellucci déjà sorti

Avec son service du gaucher, son mètre quatre-vingt-huit et son coup droit dévastateur, Thomaz Bellucci a tout pour briller sur surfaces rapides. Certes, ses meilleurs résultats en Grand Chelem demeurent à Roland-Garros, avec un 8e de finale l'an dernier ou un 3e tour cette année. Et ce n'est pas avec l'édition 2011 de Wimbledon que son bilan va s'améliorer. Opposé au vieilisant Rainer Schuettler, désormais âgé de 35 ans et tombé au 113e rang mondial, la tête de série N.30 a été obligée de baisser pavillon après un peu plus de deux heures de match. Malgré 9 aces, le Brésilien a sombré en ne parvenant pas à prendre ses marques sur le gazon londonien, accumulant 36 fautes directes dans la rencontre, soit deux fois plus que son adversaire. Ancien 5e mondial (en avril 2004), c'est la première fois depuis Wimbledon-2010 qu'il franchit le 1er tour d'un tournoi du Grand Chelem, sur un terrain qui l'avait vu atteindre les demi-finales en 2008, soit son deuxième meilleur résultat personnel après sa finale à l'Open d'Australie en 2003. Au deuxième tour, il ne sera pas dépaysé. car c'est l'Espagnol Feliciano Lopez, un autre gaucher au jeu très offensif, qui sera face à lui. L'Espagnol a en effet vaincu un autre Allemand, Michael Berrer, 6-4, 7-5, 6-3.

L'âge n'était pas une garantie de qualification lors de cette première journée à Londres, malheureusement pour Marc Gicquel. Avec ses 34 printemps, le Français n'a pu que faire douter un temps Milos Raonic. Le jeune Canadien de 20 ans, qui a dû ronger son frein lors de la saison sur terre-battue, a repris sa marche en avant en s'imposant 6-3, 7-6 (7/3), 6-3. Pour obtenir cette qualification au terme de 1h36 de jeu, le Canadien a "servi le plomb", les 25 aces lui faisant gagner du temps et des points sans trop s'employer.

Même constat pour Rafael Nadal. Opposé à Michael Russell, il s'est même permis de sourire franchement après que sa première balle de service ait frôlé la ligne centrale, sur sa première balle de match. Aucun des deux joueurs ne savait si la balle était bonne, ni même l'arbitre de chaise, et finalement le hawk-eye départageait les deux hommes, en montrant la balle à côté de la ligne. L'Américain levait les bras en signe de victoire, mais quelques secondes après, son passing-shot de revers le long de la ligne finissait dans le filet, offrant la victoire au numéro 1 mondial 6-4, 6-2, 6-2. Cette décontraction était une preuve de plus que l'Ibère n'a pas eu à forcer son talent pour engranger son 15e succès de rang à Wimbledon. Le tenant du titre est au 2e tour, en toute logique. C'est aussi le cas de Stanislas Wawrinka (N.14), qui a sorti un match solide pour se défaire du grand Italien Potito Starace 6-3, 6-4, 6-4.

Enfin, à la nuit tombée, et protégé par le toit translucide du Central, Andy Murray (N.4), après un départ poussif, s'est finalement qualifie devant l'Espagnol Daniel Gimeno-Traver 4-6, 6-3, 6-0, 6-0

Résultats

Milos Raonic (CAN/N.31) bat Marc Gicquel (FRA) 6-3, 7-6 (7/3), 6-3
Feliciano Lopez (ESP) bat Michael Berrer (GER) 6-4, 7-5, 6-3
Rainer Schüttler (GER) bat Thomaz Bellucci (BRA/N.30) 7-6 (7/3), 6-4, 6-2
Mardy Fish (USA/N.10) bat Marcel Granollers (ESP) 7-6 (7/3), 7-6 (7/5), 6-4
Denis Istomin (UZB) bat Philipp Kohlschreiber (GER) 4-6, 6-3, 6-3, 6-3
Rafael Nadal (ESP/N.1) bat Michael Russell (USA) 6-4, 6-2, 6-2
Gilles Muller (LUX) bat Tommy Haas (GER) 7-6 (7/5), 7-6 (7/3), 3-6, 6-3
Alex Bogomolov Jr. (USA) bat Donald Young (USA) 7-5, 4-6, 6-3, 6-1
Grega Zemlja (SLO) bat Lukas Lacko (SVK) 6-4, 3-6, 7-6 (10/8), 6-4
Stanislas Wawrinka (SUI/N.14) bat Potito Starace (ITA) 6-3, 6-4, 6-4
Simone Bolelli (ITA) bat Martin Fischer (AUT) 7-5, 6-4, 6-4
Ryan Sweeting (USA) bat Pablo Andujar (ESP) 3-6, 4-6, 6-1, 7-6 (7/1), 6-1
Igor Kunitsyn (RUS) bat Igor Sijsling (NED) 6-3, 6-4, 6-2
Richard Gasquet (FRA/N.17) bat Santiago Giraldo (COL) 7-5, 6-3, 7-6 (7/3)
Gaël Monfils (FRA/N.9) bat Matthias Bachinger (GER) 6-4, 7-6 (7/3), 6-3
Dudi Sela (ISR) bat Frederico Gil (POR) 6-4, 6-1, 6-4
Julien Benneteau (FRA) bat Ruben Bemelmans (BEL) 6-4, 6-2, 3-6, 4-6, 6-1
Tomas Berdych (TCH/N.6) bat Filippo Volandri (ITA)
Andy Murray (GBR/N.4) bat Daniel Gimeno-Traver (ESP) 4-6, 6-3, 6-0, 6-0