Paul-Henri Mathieu gros plan 052010
Paul-Henri Mathieu | AFP - ANDREAS SOLARO

Mathieu conjure le sort

Publié le , modifié le

Paul-Henri Mathieu (66e joueur mondial) s'est offert une victoire réconfortante, face à sa bête noire, Mikhail Youzhny. Un score fleuve : 6-4, 2-6, 2-6, 6-3, 6-4 et 3h32 de jeu. Il rencontrera au prochain tour Thiemo De Bakker, tombeur express de John Isner : 6-0, 6-3, 6-2. De son côté, le Serbe Novak Djokovic n'a pas fait de cadeau à Albert Montanes : 6-1, 6-4, 6-4. Roger Federer (N.1) a maté Arnaud Clément 6-2, 6-4, 6-2. Roddick (N.5) est passé aussi.

Sept français au 3e tour

Les matchs entre Paul-Henri Mathieu et Mikhail Youznhy ont souvent une dimension épique. D’aucuns se souviennent de leur cinquième match décisif en finale de la Coupe Davis 2002. A l’époque les deux joueurs arrivaient sur le devant de la scène, à vingt ans. Huit ans plus tard, les deux compères ont livré un nouvel affrontement de haute volée. Initialement prévu mercredi, l’affrontement s’est finalement tenu ce jeudi. Sur le gazon londonien, il a encore une fois fallu cinq manches pour les départager : 6-4, 2-6, 2-6, 6-3, 6-4 et 3h32 de jeu.

Dans un dernier set crispant, le Russe a d’abord fait le break sur son adversaire avant de se faire rejoindre au score. Revigoré par son retour, le Strasbourgeois allait même réussir à se détacher à 3-3 avant de confirmer son break dans le jeu suivant. Quelques minutes plus tard, il concluait la partie sur son service : 6-4. Réputé pour céder sous la pression dans les matchs très accrochés, le Français a fait mentir ses détracteurs en s’imposant. A la fin de la rencontre, il s’est recueilli une longue minute sur sa chaise, pour savourer l’instant. Huit ans après le drame de la Coupe Davis, l’histoire est réparée. Mathieu est le septième français qualifié pour le 3e tour, un record à Wimbledon.

John Isner a le goût des extrêmes. Après son match d’extra-terrestreface à Nicolas Mahut, il a connu une défaite éclair face à Thiemo DeBakker : 6-0, 6-3, 6-2. Pas un seul ace à la clef, le géant américainn’a été que l’ombre de lui-même. Une défaite enregistrée en 74 minutes.Alors que face au Français il avait conservé sa mise en jeu pendant 69jeux d’affilés, il a concédé quatre fois son service dès la premièremanche. L’issue de la rencontre était prévisible.

En revanche, pas de souci pour le Serbe Novak Djokovic (N.3) qui n’a fait qu’une bouchée d’Albert Montanes : 6-1, 6-4, 6-4. Au prochain tour, il rencontrera Lleyton hewitt. Arnaud Clément a lui été éliminé par Roger Federer, tête de série N.1, qui  s'est rassuré après deux premiers matches compliqués en s'imposant facilement en  trois sets 6-2, 6-4, 6-2 et une heure et demie de jeu.  Federer n'avait encore jamais lâché autant de sets (3) pour se hisser au  troisième tour d'un Grand Chelem mais n'a pas tremblé une seconde vendredi pour  prendre rendez-vous avec l'Autrichien Jürgen Melzer en huitièmes de finale. Clément, qui n'a plus battu le Suisse depuis l'Open d'Australie en... 2001,  a bien essayé de le surprendre en prenant régulièrement le filet mais a manqué  de puissance, le seul ingrédient qui gêne vraiment Federer sur gazon.

En soirée, Andy Roddick, tête de série N.5, s'est qualifié en battant difficilement l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.29) en quatre sets 7-5, 6-7 (5/7), 6-3,  6-3. Il rencontrera le Taïwanais Lu Yen-Hsun.