Jo-Wilfried Tsonga
Jo-Wilfried Tsonga | AFP - Ben Stansall

Le rêve de Tsonga se brise contre le mur Djokovic

Publié le , modifié le

Novak Djokovic (N.2) s'est qualifié pour sa première finale à Wimbledon en matant Jo-Wilfried Tsonga (N.12) en trois sets, 7-6(4), 6-2, 6-7(9), 6-3. Le Serbe, nettement dominateur après un premier acte accroché, retrouvera dimanche le vainqueur du choc entre Rafael Nadal (N.1) et Andy Murray (N.4). Et un bonheur n'arrivant jamais seul, il sait déjà qu'il sera lundi le nouveau numéro 1 mondial.

1er set: Tsonga rate le coche

Tsonga réussissait un superbe premier jeu de retour: il s'octroyait une balle de break sur une belle volée de revers consécutive à une attaque de revers profonde, puis convertissait celle-ci en poussant Djokovic à la faute. Profitant de quelques fautes du Français, trop attentiste, le Serbe se procurait une balle d'égalisation au jeu suivant mais Tsonga servait bien et confirmait son break (2-0). Le Manceau poursuivait ensuite sur sa lancée (3-1 puis 4-2 suite à un superbe mano a mano au filet entre les deux hommes, conclu par une volée de revers de Tsonga qui s'était relevé très rapidement après avoir plongé pour effectuer une volée de coup droit). Le public saluait les deux protagonistes d'une ovation méritée. Pris à froid en début de partie –un peu comme Tsonga contre Federer, Djokovic commençait toutefois à se régler en retour et du fond du court. Le Sarthois se voyait contraint de sauver deux balles de break à 4-3, 15-40: Djokovic manquait une attaque de coup droit facile sur la première avant qu'un service gagnant de Joe (sur la ligne) n'annule la seconde. Deux bons engagements plus tard, Tsonga menait 5-3. Bis repetita à 5-4 où le Slave s'offrait trois balles de 5-5 à 0-40. Sur une splendide demi-volée, Tsonga sauvait la première. Il annihilait la deuxième sur un ace. Puis la troisième sur un service gagnant puissant (40A).

Malheureusement, il commettait ensuite une double faute, donnant une nouvelle occasion à son rival. Avant de mettre un coup droit dans le couloir (5-5). Tout était à refaire pour le Manceau. Dans la foulée, Djokovic prenait l'avantage (6-5) en augmentant d'un coup son niveau de jeu et en faisant rentrer Tsonga dans sa filière, le jeu de fond de court cadencé. Le jeu décisif portait bien son nom. Retrouvant sa première balle, Tsonga menait 2-1. Mais Djokovic n'était pas en reste de ce côté-là (3-2). Plus solide, profitant des quelques balles courtes du Français, le Serbe réalisait le premier break (4-2 puis 6-3). Le numéro 2 mondial profitait d'une très moche volée de coup droit de Tsonga pour prendre l'avantage au score (7-6(7-4)).

2e set: Djokovic déroule

D'entrée de deuxième manche, Djokovic ravissait l'engagement du Français grâce à quelques retours bien sentis. Il se détachait (2-0) en donnant l'impression d'être vraiment devenu le patron du Center Court. Sans développer son tennis flamboyant du premier trimestre, le double lauréat de l'Open d'Australie dominait maintenant la plupart des échanges: Tsonga visitait le terrain dans pouvoir reprendre le fil d'un match qu'il maîtrisait pourtant 20 minutes avant. Sans sourciller et continuant son travail de sape, Djokovic poussait Tsonga à la faute au filet. Le double break était dans la poche (4-1). Trois jeux plus tard, le deuxième acte tombait dans l'escarcelle du demi-finaliste de Roland-Garros (6-3). Tsonga avait commis beaucoup trop de fautes pour pouvoir rivaliser avec le métronome serbe. Il allait devoir réagir très vite.

3e set: Tsonga reprend espoir

D'emblée, Jo-Wilfried Tsonga semblait vouloir reprendre le contrôle du match. Sa première balle claquait bien et il s'offrait le premier jeu blanc. Mais rien ne résistait à Djokovic qui s'emparait rapidement du service adverse grâce à deux points magnifiques –dont un nouvel échange spectaculaire au filet- et à de vilaines fautes directes d'un Tsonga impuissant (2-1 puis 3-1). C'est le Serbe qui faisait clairement la course en tête dans ce set et dans ce match. Le duel tournait parfois à la démonstration. Pourtant, il ne faut jamais mésestimer le cœur d'un champion. Et Tsonga en est un ! A 4-3 en faveur de Djokovic, le Français sortait quelques beaux retours et notamment un "chip and charge" digne de Stefan Edberg pour égaliser (4-4). Il reprenait les commandes dans cette manche indécise (5-4). Peine perdue: Novak Djokovic rebrekait à 5-5 en retournant profond et Tsonga visait trop loin à deux reprises.

Le Belgradois servait pour le match et pour la place de numéro 1 mondial. Allait-il trembler ?Un peu. En tous cas suffisamment pour permettre à Tsonga de s'octroyer trois balles de 6 partout. Et le Manceau réussissait l'impensable: il revenait au score et menait même 2-0 puis 3-2 dans le tie break. A 3-3, un superbe revers lui valait un nouvel avantage (4-3, service à suivre). Mais Djokovic serrait la garde et retournait parfaitement dans les pieds (5-4 puis 5-5 et 6-5). La première balle de match était magistralement sauvé par Tsonga, à la volée. Le deuxième était ponctuée d'un ace imparable. A 10-9, Tsonga servait pour le set. Il envoyait une mine que Djokovic ne pouvait que remettre comme il pouvait... derrière la ligne de fond. Le rêve redevenait possible (7-6(11-9)).

4e set : Djoko ne flanche pas

L'euphorie qui avait gagné le Français ne durait pas. D'entrée il était cueilli à froid par un break du Serbe qui avait subitement retrouvé sa qualité de retour. Rapidement, Djoko se détachait 3-0 et assommait le suspense. Tsonga tenait le coup sur son service, retardait l'échéance autant qu'il le pouvait, mais le n°2 mondial avait décidé de porter l'estocade. Toujours aussi véloce, il reprenait la direction de l'échange et baladait son adversaire aux quatre coins du terrain. Sans trembler, il concluait le match d'un service gagnant qui lui ouvrait les portes de la finale de Wimbledon. Et lui assurait la place de numéro 1 mondial ! Le "Djoker" est le 25e joueur à occuper ce trône. Un fameux coup double pour le Serbe dont la joie sur la balle de match était des plus explicites... Quant à l'ovation réservée à Jo-Wilfried Tsonga à sa sortie du Center Court, elle était à la hauteur du parcours du Manceau lors de cette quinzaine londonienne.

Déclarations :

Jo-Wilfried Tsonga : "Aujourd'hui j'aurais pu battre tout le monde sauf Djokovic, il a joué de manière incroyable, il a été partout et il a retourné de façon fantastique. J'ai bien joué, mon adversaire a juste été meilleur que moi. J'ai essayé de prendre mes chances mais c'était dur car il courait partout et la balle revenait tout le temps. Je n'étais pas spécialement fatigué. Pour battre Djokovic, il faudra courir plus et plus vite que lui. C'est le meilleur joueur du moment, sans aucun doute. Depuis le début de l'année, il a battu tout le monde plusieurs fois. Il le mérite. Moi il faut que je continue sur cette voie et peut-être ça payera un jour."
Novak Djokovic : "C'est un des mes plus beaux accomplissements. A la fin du match, je ne savais pas trop comment montrer mon émotion. C'est un de ces moments qu'on a du mal à décrire. On se souvient de toute sa carrière, de son enfance. Tout ce pour quoi on a travaillé devient réalité. Quand on se consacre au tennis à 100%, savoir qu'on va devenir N.1 mondial et jouer la finale de son tournoi préféré, c'est quelque chose de spécial."