Gasquet : "Un clin d'oeil de rejouer Kyrgios, pas une revanche"

Gasquet : "Un clin d'oeil de rejouer Kyrgios, pas une revanche"

Publié le , modifié le

Solide face au Bulgare Grigor Dimitrov, Richard Gasquet ne cache pas son enthousiasme à l’idée de retrouver Nick Kyrgios en 8es de finale de Wimbledon. L’an passé, le show-man australien l'avait sorti dès le 3e tour, après avoir sauvé neuf balles de match. Le Biterrois ne l’a pas oublié. Mais il n’en fait pas une montagne.

Que représente cette qualification pour les 8es de finale ?
Richard Gasquet :
Gagner contre Dimitrov, qui avait fait demi-finale (en 2014) et est  attendu comme l'un des meilleurs joueurs dans le futur, cela fait plaisir. Et puis, gagner sur le Central, c'est la première fois que cela m'arrive. Donc, c'est une belle performance qui fait du bien. Il y a quelque chose de différent qui se passe lorsque l'on joue sur un court comme celui-là. C'est toujours bien pour la confiance. Je suis content d'avoir gagné en trois sets, même si je me suis fait une frayeur en servant pour le match (à 5-4). Je me suis vu  repartir à 5-5 et ce n'était pas drôle. A part ça, c'était un bon match.
   
Cela fait cinq fois que vous le battez en cinq matches. Son jeu ne vous gêne pas?
R. G. :
Il est eu peu moins en confiance. Je l'ai senti. Il a fait quelques erreurs dès le début du match, dont une double faute. J'ai réussi à bien tenir, je ne me suis pas fait breaker. J'ai sauvé toutes les balles de break, pas lui. C'est ce qui a fait la différence. Je retrouve les huitièmes. J'en ai joué pas mal ici (cinq), avec une demi-finale (2007). J'espère aller plus loin. Ce sera  un tour abordable, même si Kyrgios est un super joueur et sera certainement l'un des tous meilleurs dans le futur. Ce n'est pas non plus comme si c'était Djokovic ou Federer.
   
Il parle avec les arbitres et aime faire le show. Est-ce que cela vous  gêne?
R. G. :
Je n'ai pas de soucis par rapport à cela. A chaque fois que j'ai joué contre lui, cela s'est bien passé. En dehors, il est sympa. Sa personnalité ne me pose pas de problème. Il n'est pas soporifique à voir. Au contraire, il est excitant à regarder. C'est bien pour le tennis. Ce match, je ne le prends pas comme une revanche parce que l'ai déjà battu cette saison en finale à Estoril (sur terre battue). C'est plutôt un clin d'oeil de le rejouer, parce que notre match de l'an dernier avait fait beaucoup parler. Ce n'est pas tous les jours que l'on perd en ayant eu neuf balles de match...

AFP

Wimbledon