Andy Murray
Le joueur britannique, Andy Murray | AFP - ADRIAN DENNIS

Ferrer au forceps, Stakhovsky et Almagro au tapis

Publié le , modifié le

Andy Murray, tête de série n°2, s'est qualifié pour les 8e de finale en dominant l'Espagnol Tommy Robredo en 3 sets, 6-2, 6-4, 7-5. David Ferrer s'est qualifié, lui, pour le troisième tour de Wimbledon en dominant son compatriote Roberto Batista Agut en quatre manches, 6-3, 3-6, 7-6 (7/4), 7-5. Au prochain tour, l'Espagnol, tête de série n°4, affrontera la tête de série n°26, l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov. Le tombeur de Roger Federer, Sergiy Stakhovsky, a lui été battu par l'Autrichien Jurgen Melzer en 4 sets (6-2, 2-6, 7-5, 6-3). Le troisième espagnol encore en lice, Nicolas Almagro a subit la loi de Jerzy Janowicz en 3 manches 7-6 (8/6), 6-3, 6-4.

Murray y file tout droit

La promenade continue pour Andy Murray. Troisième match, troisième victoire et toujours aucun set laissé en route. La victime du jour s'appelle Tommy Robredo, tête de série n°32. En 2h01, l'Espagnol a fini par chuter sur le Central Court, recouvert à cause de la pluie qui a perturbé la fin de journée. Le Britannique devant un public acquis à sa cause a pris l'avantage dans les confrontations face à l'Espagnol. Il mène désormais 3 victoires à 2 et voit la route vers la finale se dégager toujours un peu plus en raison de l'hécatombe qui touche les têtes de série. En 8e de finale, l'Ecossais affrontera le Russe Mikhail Youzhny ou le Serbe Viktor Troicki. fermé  à cause de la pluie qui a perturbé une grande partie de la journée. "C'était un match de grande qualité, j'ai tapé très bien dans la balle, j'ai réussi beaucoup de points gagnants, a-t-il dit. J'espère que je vais continuer à jouer mieux. On m'a testé dans les premiers tours et j'ai bien répondu", a déclaré Murray après la rencontre.

Après cinq jours de compétition, Wimbledon a égalé un record avec seulement dix joueurs et joueuses classées parmi les dix premières têtes de série qualifiées pour le troisième tour, ce qui n'était arrivé que deux fois en  Grand Chelem. Seulement six hommes et quatre femmes ont réussi à atteindre le troisième  tour, comme en 1996 à Wimbledon où ils étaient quatre hommes et six femmes et  en 1998 à Roland-Garros (2 hommes et 8 femmes). 

Ferrer s'emploie

Wimbledon continue de rattraper son retard. Ce vendredi, David Ferrer est venu à bout d'un autre Espagnol, Roberto Bautista Agut, 60e mondial, après 2h49 de jeu. Le numéro 4 mondial, finaliste à Roland-Garros a u s'employer après avoir perdu la deuxième manche 6-3. Il affrontait pour la première fois son compatriote au cours d'une rencontre qui s'est joué sur des détails, notamment lors du tie-break de la 3e manche. Très proches en termes de points et de fautes directes (43 points gagnants pour Ferrer, 49 pour Bautista Agut, 28 fautes directes contre 30), Ferrer l'a emporté à l'expérience. Au troisième tour, il affrontera l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, un adversaire qu'il a battu à 5 reprises en 6 confrontations.

Tomber le roi puis chuter

L'Ukrainien Sergiy Stakhovsky s'était révélé aux yeux du monde mercredi en éliminant le septuple vainqueur et tenant du titre à Wimbledon, le maître des lieux Roger Federer. Sa victoire face au Suisse n'a pas été confirmée puisque face à Jurgen Melzer, le 116e mondial a chuté. L'Autrichien, plus solide durant la rencontre (16 fautes directes contre 20 chez l'Ukrainien) et sur son service notamment (0 double-faute contre 6 chez l'Ukrainien), égale ainsi sa meilleure performance à Londres en se hissant en 8e de finale pour la 2e fois de sa carrière après 2010. Il affrontera le Polonais Jerzy Janowicz, tête de série n°24, tombeur de l'Espagnol Nicolas Almagro, tête de série n°15, en trois sets, 7-6 (8/6), 6-3, 6-4.

Les résultats de vendredi à Wimbledon