Federer-Wawrinka, sommet des quarts

Federer-Wawrinka, sommet des quarts

Publié le , modifié le

Pour la seizième fois de leur carrière, Roger Federer (N.4) et Stanislas Wawrinka (N.5) vont s'affronter, aujourd'hui en quarts de finale de Wimbledon. Ce sera une première sur gazon, pour la 12e présence de l'ancien N.1 mondial en quarts à Londres, pour sa 16e participation. Autre gros match très attendu, celui opposant le tenant du titre Andy Murray (N.3) au vainqueur du Queen's Grigor Dimitrov (N.11). Méfiance également pour Novak Djokovic (N.1) face au Serbe Cilic (N.26).

Coéquipiers en Coupe Davis (où la Suisse est en demi-finale cette année), champions olympiques en double en 2008, devenus amis, Roger Federer et Stan Wawrinka partagent tout. Ils ont même échangé leur place de tête de série à Wimbledon, le 3e rang mondial du deuxième ne lui valant que le N.5 au profit du tenant du titre, Andy Murray (N.3) et de son compatriote, eu égard à son palmarès ici (N.4). Ils partageront surtout le Court Central cet après-midi, pour le compte des quarts de finale de Wimbledon. Les deux hommes ont l'habitude de s'affronter (ce sera leur 16e duel depuis 2005), et généralement, c'est l'aîné qui s'impose. Les deux seuls accrocs à ce rythme digne de l'horlogerie suisse, c'est à Monte-Carlo, où le Vaudois s'est imposé en 8e en 2009 et surtout en finale cette année. 

L'évolution de Wawrinka, presque une révolution

Depuis sa première qualification pour le Masters la saison passée (où il a atteint la finale), "Stan the Man" a changé. Plus sûr de lui, toujours aussi fort physiquement, il a poursuivi son évolution en décrochant son premier tournoi du Grand Chelem, à Melbourne en janvier dernier. Et ce n'est pas un hasard s'il a privé Federer de l'un des derniers Masters 1000 qui manque à son palmarès, sur le Rocher. A Wimbledon, Wawrinka restait sur trois défaites au 1er tour sur les quatre dernières années. Il n'avait jamais dépassé le cap des 8e de finale, atteintes à deux reprises (2008 et 2009). Mais 2014 n'est pas une année comme les autres. En battant hier un spécialiste de la surface, Feliciano Lopez, en pleine confiance (finaliste au Queen's, vainqueur à Eastbourne), le Suisse a montré qu'il avait amadoué l'herbe.

Mais Roger Federer, c'est un autre sommet. Septuple vainqueur à Londres, dont la dernière fois en 2012, qualifié pour la 12e fois pour les quarts en 16 participations, en quête d'un 18e sacre en Grand Chelem, et n'ayant pas perdu la moindre manche depuis le début du tournoi, n'ayant jamais passé plus de 1h34 sur le terrain, l'ancien N.1 mondial est en pleine "bourre". "Aujourd'hui je n'ai plus de problème de confiance. Je suis content, j'ai  passé les premiers tours avec une certaine facilité. Je n'ai pas perdu mon  service et je retourne plutôt bien"", se réjouit-il. Avec dans son box l'un des anciens maîtres de la surface, Stefan Edberg, "Fed" a refait du All England Club son jardin.

Murray face à la déferlante Dimitrov

Seul match encore plus attendu par les spectateurs aujourd'hui, ce sera l'affrontement entre Andy Murray et Grigor Dimitrov. C'est aussi une opposition entre un tenant et un ambitieux aux dents longues. Invaincu ici depuis sa finale perdue en 2012, vainqueur des deux dernières épreuves disputées sur ces terrains (JO 2012 et tournoi 2013), Andy Murray a, comme Federer, connu une première partie de quinzaine en tout point idéale. Pas la moindre manche abandonnée, un succès très probant contre Kevin Anderson, tous les voyants sont au vert. Mais comme Roger Federer, le Britannique affronte un adversaire qui reste sur une victoire contre lui. Grigor Dimitrov, victorieux de leur duel à Acapulco cette année, ne l'avait jamais battu auparavant (3 défaites), et ne lui avait même jamais pris un set. Mais après avoir toujours échoué au mieux au 2e tour à Londres, le Bulgare a pris goût au gazon. Vainqueur du Queen's, il a dû batailler au 3e tour contre Dolgopolov (6-1 au 5e), et se trouve aujourd'hui face au chouchou du public. Tête de série N.11, il n'a rien à perdre.

Rien à perdre, c'est aussi ce que doit penser Marin Cilic, à l'heure d'affronter Novak Djokovic. D'autant qu'il n'a jamais battu le Serbe en neuf affrontements. Mais ce sera la première fois qu'ils seront opposés sur gazon, sans aucun doute la meilleure surface du Croate.

Programme

. Court central
Simona Halep (ROM/N.3) - Sabine Lisicki (GER/N.19)
Andy Murray (GBR/N.3) - Grigor Dimitrov (BUL/N.11)
Stan Wawrinka (SUI/N.5) - Roger Federer (SUI/N.4)
   
. Court N.1
Eugenie Bouchard (CAN/N.13) - Angelique Kerber (GER/N.9)
Novak Djokovic (SRB/N.1) - Marin Cilic (CRO/N.26)
Milos Raonic (CAN/N.8) - Nick Kyrgios (AUS/W)

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Wimbledon