Roger Federer
Roger Federer | SANG TAN / POOL / AFP

Federer et Murray assurent à Wimbledon, pas de nouvel exploit pour Brown

Publié le , modifié le

Roger Federer poursuit son parcours sans coup férir au tournoi de Wimbledon Le Suisse, tête de série N.2, s'est qualifié pour les 8e de finale en éliminant l'Australien Samuel Groth 6-4, 6-4, 6-7, 6-2. L'Ecossais Andy Murray, N.3 mondial, a dû batailler en quatre sets (6-2, 6-2, 1-6, 6-1) et contre des pépins physiques pour écarter l'Italien Andreas Seppi. Enfin l'Allemand Dustin Brown n'a pu répéter au 3e tour de Wimbledon son exploit de jeudi contre Rafael Nadal. Il a été éliminé 6-4, 7-6, 4-6, 6-3 par le Serbe Viktor Troïcki.

Federer et Murray concèdent un set

Roger Federer a pourtant été un moins dominateur puisqu'il a cédé son premier set du tournoi face à Groth, joueur laborieux et accrocheur. De fait, Federer s'étant relâché après deux manches remportées aisément, grâce à des accélérations efficaces, il a dû céder le 3e set face au 69e joueur mondial détenteur du service le  plus rapide du circuit (263 km/h), qui a réussi remporté le jeu décisif alors qu'il ne s'est pas créé la moindre balle de break de tout le match. Ce qui eut l'heur de déplaire à Federer, vêxé, qui enchaîna sur un 4e set rondement mené pour s'imposer. Il sera opposé au tour suivant à l'Espagnol Roberto Bautista-Agut (N.20) qui s'est débarrassé du Géorgien Nikoloz Basilashvili 7-6, 6-0,  6-1.

Andy Murray, le lauréat de l'édition 2013, a souffert au niveau de l'épaule droite qui  l'a gêné dans la troisième manche face à l'Italien Andreas Seppi. Avant de finir fort ses 2 heures 7 minutes de combat, le chouchou du public  et son dernier représentant après l'élimination de James Ward a pourtant connu  un gros passage à vide que n'expliquent pas complètement ses soucis physiques. "Je me suis battu un petit peu dans le 3e set mais ce que j'ai montré à la  fin est conforme à ce que je veux faire, a-t-il estimé ensuite. Le prochain  match sera très différent car Ivo montera beaucoup au filet. Si je veux m'en  sortir, il faudra que mon retour soit présent". Dans ce fameux 3e set, le service du vainqueur de 2013 a brutalement plongé  et Murray a alors prêté le flanc à son adversaire qui ne s'est pas fait prier  de le faire douter.

Breaké pour la 3e fois dans le 4e set, le leader britannique a alors eu la  bonne idée de debreaker immédiatement pour éviter de lancer sur la voie royale  l'Italien de 27 ans qui avait battu Federer à Melbourne cet hiver. Finalement, Murray, dopé par sa confiance actuelle, remporte sa 8e victoire  d'affilée depuis sa défaite en demi-finale à Roland-Garros contre Novak  Djokovic suivie de son quatrième titre au tournoi de Queen's.

Brown sans solution

Brillant contre Nadal au 2e tour, Dustin Brown, 102e mondial, n'a pas eu la même réussite deux jours plus tard. Toujours aussi agressif, l'attaquant d'origine jamaïcaine a souffert pour  prendre le service adverse et n'a pas brillé autant que d'habitude à la volée. Il a commis un nombre de fautes directes trop élevé pour espérer faire sortir de son match le solide serbe, suspendu en 2014 pour dopage. Finaliste à Stuttgart et encore demi-finaliste au Queen's, celui-ci se qualifie donc pour la quatrième fois en 8e de finale d'un Grand Chelem, et la  deuxième fois à Wimbledon après 2012.

Qualification également pour les 8e de finale de Marin Cilic (N.9) qui a remporté un match marathon, en cinq sets sur deux jours, contre l'Américain John Isner 7-6, 6-7, 6-4, 6-7, 12-10, Cilic, 9e, a eu besoin d'un quart d'heure pour finir cette rencontre (4 h 31 min au total), interrompue à 10-10 vendredi à cause de la nuit. Cilic, vainqueur de l'US Open l'année dernière retrouvera au prochain tour l'Américain Denis Kudla, et partira favori pour une place en quart de finale face au 105è joueur mondial.

Résultats du 3e tour

    Marin Cilic (CRO/N.9) bat John Isner (USA/N.17) 7-6 (7/4), 6-7 (6/8), 6-4,  6-7 (4/7), 12-10
    Vasek Pospisil (CAN) bat James Ward (GBR) 6-4, 3-6, 2-6, 6-3, 8-6
    Viktor Troicki (SRB/N.22) bat Dustin Brown (GER) 6-4, 7-6 (7/3), 4-6, 6-3
    Ivo Karlovic (CRO) bat Jo-Wilfried Tsonga (FRA) 7-6 (7/3), 4-6, 7-6 (7/2),  7-6 (11/9)
    Andy Murray (GBR) bat Andreas Seppi (ITA) 6-2, 6-2, 1-6, 6-1
    Tomás Berdych (CZE/N.6) bat Pablo Andujar (ESP) 4-6, 6-0, 6-3, 7-6 (7/3)
    Roberto Bautista (ESP/N.20) bat Nikoloz Basilashvili (GEO) 7-6 (7/4), 6-0,  6-1
    Roger Federer (SUI/N.2) bat Samuel Groth (AUS) 6-4, 6-4, 6-7 (5/7), 6-2
 

Christian Grégoire