Juan Martin Del Potro
Le joueur argentin Juan Martin Del Potro | AFP - GLYN KIRK

Del Potro s'offre sa demie

Publié le , modifié le

Juan Martin Del Potro s'est qualifié pour les demi-finales du tournoi de Wimbledon en dominant en trois sets l'Espagnol David Ferrer 6-2, 6-4, 7-6 (7/5) en 2h15 de jeu. L'Argentin, tête de série n°8, rencontrera Novak Djokovic qui a éliminé le Tchèque Tomas Berdych en trois manches également.

Plus fort que la douleur l'Argentin. Malgré un genou en vrac depuis son troisième tour face à Grega Zemlja, Juan Martin Del Potro s'est offert le scalp de la tête de série n°4, David Ferrer, le dernier finaliste de Roland- Garros. Après un premier set accroché, bien plus que le score ne le laisse apparaître (6-2 en 43 minutes), et au cours duquel il a passé quelques minutes à soigner son genou, l'Argentin a fait abstraction de la douleur et continué son travail de démolition. "J'étais très près de l'abandon, j'avais très mal mais le docteur m'a donné une pilule magique et j'ai joué mon meilleur tennis", a-t-il commenté après la rencontre. Dans ce duel de frappeurs, c'est la "Poutre de Tandil" qui a été le plus solide. D'abord sur son service puisqu'il n'a concédé aucun break et n'a eu seulement que deux balles de break à sauver. Et du fond du du court ensuite puisqu'il n'a commis que 11 fautes directes (contre 22 pour l'Espagnol). "J'ai joué un très beau match, c'est ce qu'il fallait contre David qui court beaucoup  et est un grand combattant. Il m'avait battu facilement les fois précédentes. J'ai été très concentré dans les moments importants", a déclaré l'Argentin. Après la première balle de match, la bonne, il s'est laissé tombé sur le gazon londonien pour savourer cette victoire. Et oublier les tracas du genou. Au moins pour un temps : "J'étais inquiet (après la chute au premier set, ndlr) car c'était le même mouvement qu'il y a quatre jours. J'étais près de l'abandon, mais ça, je ne le  voulais absolument pas. Les docteurs m'ont donné des antiinflammatoires. J'ai  pu jouer à 100%. Après le premier set, j'étais chaud et ça allait. Ca ira  probablement peut-être moins bien après la douche".

Retrouvailles avec Djoko

Cette qualification est historique pour lui. Non seulement il battait pour la troisième fois son adversaire du jour (en 9 confrontations), mais il se hisse pour la première fois depuis 2008 - et pour la troisième fois de sa carrière - et son sacre à l'US Open dans le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem. Le numéro 8 mondial devra encore passer outre ses problèmes au genou au prochain tour puisqu'il affrontera le numéro 1 mondial, Novak Djokovic qui a éliminé en quarts de finale Tomas Berdych en trois sets, 7-6 (7/5), 6-4, 6-3. Si le Serbe mène 8-3 dans les confrontations entre les deux joueurs, l'Argentin a gagné celle qui comptait : la dernière en demi-finale du Masters 1000 d'Indian Wells, puis, surtout, celle de l'été dernier aux JO sur ce même gazon de Wimbledon. Del Potro avait battu Djokovic dans le match pour la 3e place en deux manches, 7-5, 6-4. "Contre Djokovic, il faudra  aussi être à 100% et même à 110. Ce sera excitant de jouer contre lui. Je me  souviens du match que j'ai gagné pour la troisième place aux jeux Olympiques  l'été dernier. Je sais que la pression sera différente cette fois-ci", a-t-il réagi. 

 

Les résultats du jour

Simple messieurs (Quarts de finale):
Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Tomas Berdych (CZE/N.7) 7-6 (7/5), 6-4, 6-3
Juan Martín Del Potro (ARG/N.8) bat David Ferrer (ESP/N.4) 6-2, 6-4, 7-6  (7/5)