Jérémy Chardy
Le Palois Jérémy Chardy | MAXPPP - ANDY RAIN

Chardy qualifié pour les 8e de Wimbledon

Publié le , modifié le

Pour la première fois de sa carrière, Jérémy Chardy s'est qualifié pour les 8e de finale du tournoi de Wimbledon. Le Palois, 42e mondial, a nettement dominé l'Ukrainien Sergey Stakhovsky, qui a tout de même servi 16 aces dans la rencontre, 6-3, 6-7 (4/7), 6-3, 6-0. Il y aura ainsi deux Français dans le tableau final après la qualification de Jo-Wilfried Tsonga (N.14). Et Chardy affrontera Marin Cilic, tombeur de Tomas Berdych (N.6) 7-6 (7/5), 6-4, 7-6 (8/6). Grigor Dimitrov (N.11), qui n'avait jamais dépassé le 3e tour ici jusque-là, a tenu bon pour faire plier Alexandr Dolgopolov (N.21) après 2h55 de jeu 6-7 (3/7), 6-4, 2-6, 6-4, 6-1.

Jérémy Chardy avait déjà goûté à la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem en Australie (quarts de finale en 2013), à Roland-Garros (8e de finale en 2008). A Wimbledon et à l'US Open, ce n'était pas le cas. Désormais, il ne manque plus que le majeur américain à son "palmarès". A Londres, il s'est enfin ouvert les portes des 8e de finale, après deux échecs en 2010 et 2013. Et pour y arriver, il n'a pas eu la partie facile.

Après le Britannique Cox au 1er tour, invité et vaincu en 4 sets, il y a eu l'Australien Matosevic, tombeur de Verdasco au 1er tour et qu'il a fait tomber 7-5 au 5e set. Et pour ce 3e tour, il faisait face à Sergey Stakhovsky. L'homme ne présente qu'un modeste 90e rang mondial, mais il a un pedigree qui inspire le respect sur le gazon londonien. Tombeur l'an dernier de Roger Federer, l'Ukrainien a remis ça cette année en s'offrant Ernests Gulbis, nouveau membre du Top 10. Mais contre le Palois, il n'a pas pu rééditer ses performances passées. Comme l'an dernier, les lendemains d'exploit ne sont pas à la hauteur. S'il pensait se servir de son expérience de 2013 pour ne pas s'éparpiller avant ce 3e tour, Stakhovsky a finalement été encore vaincu.

Dimitrov au talent et au physique

Il n'a pu croire en la victoire que l'espace d'une manche, la deuxième, remportée au jeu décisif (7/4) en cinquante minutes. Bien concentré et sûr de sa force, le Français a fini en boulet de canon, profitant d'une nette baisse de régime physique de son entraîneur pour passer devant et conclure la rencontre. Le voilà désormais en 8e de finale, et il affrontera un sacré client sur cette surface. Mais Jérémy Chardy n'aura rien à perdre.

Dans un match entre deux symboles de la nouvelle génération, Grigor Dimitrov a fini par écoeurer Alexandr Dolgopolov. Avec son talent, mais aussi le physique qu'il a travaillé avec Roger Rasheed, le Bulgare a tenu bon pour arracher une cinquième manche qu'il a ensuite avalée d'une traite, en 18 minutes. Dans un match extrêmement équilibré, les deux hommes ont offert un beau spectacle, remporté par Dimitrov qui affrontera en 8e l'Argentin Mayer. Vainqueur du Queen's, le Bulgare confirme sa bonne santé à Londres.

Résultats

2e tour
Feliciano Lopez (ESP/N.19) bat Ante Pavic (CRO) 6-4, 7-6 (7/4), 7-5
Jerzy Janowicz (POL/N.15) bat Lleyton Hewitt (AUS) 7-5, 6-4, 6-7 (7/9),  4-6, 6-3
Santiago Giraldo (COL) bat Marcel Granollers (ESP/N.30) 4-6, 7-6 (7/2),  1-6, 6-1, 7-5

3e tour

Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Gilles Simon (FRA) 6-4, 6-2, 6-4
Jo-Wilfried Tsonga (FRA/N.14) bat Jimmy Wang (TPE) 6-2, 6-2, 7-5
Jérémy Chardy (FRA) bat Sergiy Stakhovsky (UKR) 6-3, 6-7 (4/7), 6-3, 6-0
Kevin Anderson (RSA/N.20) bat Fabio Fognini (ITA/N.16) 4-6, 6-4, 2-6, 6-2,  6-1
Grigor Dimitrov (BUL/N.11) bat Oleksandr Dolgopolov Jr. (UKR/N.21) 6-7  (3/7), 6-4, 2-6, 6-4, 6-1
Leonardo Mayer (ARG) bat Andrey Kuznetsov (RUS) 6-4, 7-6 (7/1), 6-3
Marin Cilic (CRO/N.26) bat Tomas Berdych (TCH/N.6) 7-6 (7/5), 6-4, 7-6 (8/6)