Marion Bartoli
Marion Bartoli | AFP - GLYN KIRK

Bartoli au bout du suspense

Publié le , modifié le

Marion Bartoli (N.9) s'est hissée en 2e semaine à Wimbledon. La Française s'est imposée 5-7, 6-4, 9-7 contre l'Italienne Flavia Pennetta (N.21) en trois sets disputés et plus de 3 heures de jeu. Elle rencontrera l'Américaine Serena Williams, double tenante du titre, qui a aisément sorti Maria Kirilenko. Maria Sharapova (N.5) et Caroline Wozniacki (N.1) accèdent également aux 8e de finale. Ivanovic (N.18) et Schiavone (N.6) ont été éliminées.

Maria Sharapova (N.5) s'est imposée sans coup férir face à la Tchèque Zakopalova, 6-2, 6-3. Caroline Wozniacki (N.1) a sorti l'Australienne Jarmila Gajdosova (N.27) en deux sets 6-3, 6-2. Autres qualifiées: Peng Shuai (N.20) et Cibulkova (N.24). Tout va bien également pour Sabine Lisicki, tombeuse au tour précdennt de la lauréate de Roland-Garros, la Chinois Li Na. Cette fois, c'est une Japonaise que l'Allemande a écarté de sa route, la jeune Misaki Doi, qu'elle a dominée 6-4, 6-2. 

Bartoli ne renonce jamais

Marion Bartoli, après avoir défendu trois balles de match la veille, a réussi un nouvel acte de bravoure pour atteindre les huitièmes de finale de Wimbledon lors de sa victoire en trois sets 5-7, 6-4, 9-7 sur l'Italienne Flavia Pennetta en 3 h 09 min. La N.1 française n'a cette fois pas eu de balle de match à sauver mais a encore été au bord de la sortie lorsqu'elle a été menée 5-3 au troisième set. Sur son service, Pennetta s'est alors approchée à trois reprises à deux points du match mais Bartoli a repris l'engagement de son adversaire pour transformer définitivement un formidable bras de fer en thriller. L'Auvergnate s'est procuré trois premières balles de match à 7-6 que son adversaire italienne a vaillamment défendues. Mais la quatrième, deux jeux plus tard, a été fatale à l'Italienne qui a quitté la partie sur une double-faute.

Pour Bartoli, 9e joueuse mondiale, l'aventure se poursuit ainsi à Wimbledon où elle avait atteint la finale en 2007. Elle retrouvera lundi Serena Williams, double tenante du titre, ou la Russe Maria Kirilenko pour son troisième huitième de finale sur le gazon londonien. Elle est pourtant apparue très nerveuse samedi, au point de demander à son père et entraîneur Walter et à sa mère de quitter les tribunes, geste virulent à l'appui, après avoir perdu le premier set. Livrée à elle-même, elle s'est ensuite battue contre Pennetta, 21e mondiale, qu'elle avait battue sèchement en 2007, même si elle a évolué un cran en-dessous du niveau de jeu qui lui a permis d'être finaliste à Strasbourg, demi-finaliste à Roland-Garros et titrée à Eastbourne ces dernières semaines.

L'aventure continue donc pour la Français qui va vraiment s'étalonner au tour suivant puisqu'elle retrouvera sur sa route ni plus ni moins que Serena Williams, tête de série N.7 quatre fois victorieuse sur le gazon anglais. L'Américaine s'est montrée plutôt expéditive pour se débarrasser de la Russe Maria Kirilenko (N.26) 6-3, 6-2. 

"Je n'envisage pas la défaite, j'y crois toujours jusqu'au bout", a confié la Française à l'issue de ce combat. "Je pense toujours trouver une solution, même si c'est au dernier moment. La grande différence par rapport à hier c'est le niveau de jeu qui a été extrêmement élevé des deux côtés. Même si j'avais perdu, je n'aurais pas été dévastée car c'est un des meilleurs matches que j'aie joués ici si ce n'est le meilleur. Ca s'est joué à très peu de choses. Je ne me sens pas très bien depuis hier mais avec un jour de repos je prendrai un nouveau départ lundi". "Survivre à des matches comme celui-là va beaucoup m'aider pour la suite du tournoi et de la saison lorsque j'aurai de nouveaux moments difficiles à traverser. J'ai puisé au plus profond de moi-même, je suis allée jusqu'au bout du bout du bout. A la sortie, je n'arrivais même plus à porter mon sac"  Interrogé sur son attitude de guerrière, Marion Bartoli s'est montré très claire: "Oui j'ai demandé à mes parents de quitter le court, comme j'aurais pu casser une raquette. Il fallait que j'évacue la frustration d'avoir perdu ce premier set. Ca s'est traduit comme ça mais ils ne m'en veulent pas du tout. Mes parents savent très bien combien c'est difficile, tout ce qu'on peut vivre comme stress dans un match."

Déclarations

Jo-Wilfried Tsonga:  "J'ai fait le match qu'il fallait. J'ai réussi à faire le break d'entrée au début de chaque set ce qui m'a permis d'être serein sur mes propres jeux de service ensuite."C'est bien de gagner assez vite mais ce n'est pas ce qui m'excite le plus dans le tennis. Tous les voyants sont au vert, c'est magnifique"

Rafael Nadal:  "C'était très difficile dans les deux premiers sets. Je n'avais aucune occasion de faire le break. On sait que dans les tie-breaks tout peut arriver"

Résultats du 3e tour

Caroline Wozniacki (DEN/N.1) bat Jarmila Gajdosova (AUS/N.27) 6-3, 6-2
Dominika Cibulkova (SVK/N.24) bat Julia Görges (GER/N.16) 6-4, 1-6, 6-3
Peng Shuai (CHN/N.20) bat Melinda Czink (HUN) 6-2, 7-6 (7/5)
Maria Sharapova (RUS/N.5) bat Klara Zakopalova (CZE) 6-2, 6-3
Petra Cetkovska (CZE) bat Ana Ivanovic (SRB/N.18) 6-2, 7-6 (7/0)
Marion Bartoli (FRA/N.9) bat Flavia Pennetta (ITA/N.21) 5-7, 6-4, 9-7
Serena Williams (USA/N.7) bat Maria Kirilenko (RUS/N.26) 6-3, 6-2
Sabine Lisicki (GER) bat Misaki Doi (JPN) 6-4, 6-2
Tamira Paszek (AUT) bat Francesca Schiavone (ITA/N.6) 3-6, 6-4, 11-9