Andy Murray
Le joueur britannique Andy Murray | AFP - ADRIAN DENNIS

Andy Murray revient de l'enfer

Publié le , modifié le

Au bout d'un long thriller de 2h27, Andy Murray s'est qualifié pour les demi-finales de Wimbledon en éliminant Fernando Verdasco en 5 sets, 4-6, 3-6, 6-1, 6-4, 7-5. Mené deux sets à rien, l'Ecossais a du batailler pour venir à bout de l'Espagnol qu'on n'avait pas vu à un tel niveau depuis 4 ans. Mais l'Ecossais a su faire le dos rond et se montrer solide dans les moments chauds notamment au 4e set où il a du sauvé quatre balles de break. Il affrontera le Polonais Jerzy Janowicz dans sa cinquième demi-finale d'affilée sur le gazon londonien.

Le public du Central Court a tremblé ce mercredi. Son chouchou, Andy Murray, a bien failli passer à la trappe. Mais l'Ecossais a de la ressource et l'a prouvé une nouvelle fois. La septième pour être précis. Puisqu'en remontant un déficit de deux manches à rien contre Fernando Verdasco ce mercredi, Andy Murray a porté à sept son nombre de victoires après avoir compté un tel handicap. Avec cette 9e victoire en 10 confrontations contre l'Espagnol, le Britannique complète donc le carré des demi-finales et retrouvera le Polonais Jerzy Janowicz, tombeur de son compatriote Lukasz Kubot, qui l'avait battu au 3e tour du Masters 1000 de Paris-Bercy en novembre dernier.

Avant de retrouver son bourreau polonais, Andy Murray n'est pas passé loin de la défaite face au matador espagnol. Pourtant avant la rencontre, les pronostics étaient largement en faveur de l'Ecossais. Fernando Verdasco, tombé à la 54e place mondiale, n'est plus le joueur qui poussait Rafael Nadal à une 5e manche dans une demi-finale d'anthologie à l'Open d'Australie 2009. Ce souvenir, pourtant pas si lointain, est revenu en pleine figure d'un public britannique médusé et muet de voir son poulain se faire malmener et dominer durant deux manches. Ce niveau de jeu en revanche n'a pas surpris l'Ecossais. "Je me tue à répéter depuis  deux jours que c'est un excellent joueur. Aujourd'hui (mercredi, ndlr), il a évolué au niveau qui était le sien il y a quelques années. Au premier set, il n'y avait pas grand-chose à faire et mon niveau a ensuite plongé", a-t-il témoigné après la rencontre. Si gagner la première manche 6-4 grâce à une seule balle de break convertie peut passer pour un coup de chance, remporter la deuxième 6-3 en après avoir été mené 3-1 et afficher à nouveau 100% de réussite sur ses balles de break (2/2), ce n'est plus un hasard, c'est du savoir-faire. Pendant les deux premières manches, l'Espagnol a bénéficié d'une réussite totale dans les moments clés quand Murray lui gâchait ses cartouches (1 balle de break sur 6 convertie seulement). Dos à mur, mené deux sets à zéro, il a haussé le ton dans la troisième manche (6-1 en 31 minutes).

Le tournant du 4e

La quatrième manche sera celle de tous les dangers pour Andy Murray. En difficulté sur ces jeux de service et incapable d'inquiéter Verdasco durant les premiers jeux, Andy Murray n'a pas craqué. Et pourtant les occasions n'ont pas manqué pour Verdasco. A 1 jeu à zéro d'abord où il a vu son adversaire sauver deux balles de 2 jeux à zéro avant de remporter sa mise en jeu, puis à 3-2 où la encore l'Ecossais a été solide en écartant deux balles de break et recoller à 3-3. Loin de sa ligne, pilonné par le bras gauche de Verdasco qui rappelait celui d'un autre espagnol, Murray a plié mais n'a pas rompu, en attendant son heure. Et celle-ci est venue dans le jeu suivant quand il a pris le service adverse sur sa seule balle de break du set (4-3) avant de l'empocher 6-4. Pas découragé après être passé près d'une possible demi-finale de Grand Chelem - la deuxième de sa carrière - Fernando Verdasco est reparti au combat. Armé de son coup droit (45 coups gagnants), il a résisté jusqu'à 5 jeux partout dans la 5e manche avant de céder sur un rallye de 20 échanges et d'offrir à Murray l'occasion de conclure sur son service. Une opportunité que ce dernier n'a pas laissé passer. Murray a tremblé, mais Murray s'est qualifié et est au rendez-vous des demi-finales à Wimbledon pour la 5e fois de sa carrière. "Il a joué extrêmement bien. Mais j'ai réussi à garder mes nerfs. Sur la  fin, j'ai pris mon temps, je ne me suis pas précipité et j'ai fini par y  arriver. Mais que ce fut dur!". Une déclaration qui sonnait comme un soulagement. Avant de repartir au combat face à Jerzy Janowicz. "Maintenant, j'ai deux jours pour me reposer avant de rencontrer un joueur doté  d'un service terrible. Ca va être compliqué encore."

Les résultats du jour

Simple messieurs (Quarts de finale):

Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Tomas Berdych (CZE/N.7) 7-6 (7/5), 6-4, 6-3
Juan Martín Del Potro (ARG/N.8) bat David Ferrer (ESP/N.4) 6-2, 6-4, 7-6  (7/5)
Jerzy Janowicz (POL/N.24) bat Lukasz Kubot (POL) 7-5, 6-4, 6-4
Andy Murray (ECO/N.2) bat Fernando Verdasco (ESP) 4-6, 3-6, 6-1, 6-4, 7-5