Kerber
Kerber | AFP

Wimbledon 2018 : Kerber s'impose en finale devant Serena Williams

Publié le , modifié le

Angélique Kerber (N°10) a remporté samedi le tournoi de Wimbledon, en dominant Serena Williams (n°181). L'Allemande s'est imposée en deux manches, 6-3, 6-3, pour faire respecter la hiérarchie au classement. Serena Williams aurait pu égaler le record du nombre de titres en Grand Chelem (24), mais l'Américaine n'est pas bien rentrée dans sa finale. En 30 minutes, elle a perdu la première manche et n'a jamais su rectifier le tir pour l'emporter. De son côté, Kerber remporte son 3e titre en Grand Chelem et devient la deuxième allemande à être sacrée sur le gazon londonien après Steffi Graf.

Serena Williams avait l'opportunité de remporter son 24e titre en Grand Chelem samedi à Wimbledon, malheureusement, l'Americaine devra encore patienter. Opposée à une Angélique Kerber solide, la joueuse la plus titrée du circuit n'aura jamais su dicter le rythme de la rencontre. La faute à de nombreux déchets en revers et à plusieurs mauvaises décisions dans les moments clés.

Serena tendue, Kerber solide

 Menée 2-0 après s'être fait breaker d'entrée dans le premier set, l'Américaine refait son retard avant de concéder à nouveau le break à 4-3. Opportuniste, Kerber en profite pour empocher la première manche 6-3 en trente minutes. Dans la 2e manche, Serena n'hésite pas à arroser le court de ses balles puissantes, mais Kerber se montre solide et tient le choc. A (3-2 et 15-30) pour Kerber sur le service de Williams, l'Américaine se manque au filet alors qu'elle contrôlait le point. L'Allemande se fait un plaisir de la passer en coup droit long de ligne pour s'offrir une balle de break qu'elle transforme sans soucis. Montrant des signes d'agacements, Serena Williams multiplie les fautes et ne parvient pas à débreaker. Sur un dernier jeu de service, l'Allemande ne tremble pas et s'offre son premier titre à Wimbledon, le troisième en Grand Chelem après l'Open d'Australie et l'US Open en 2016.

La balle de match de Kerber

"C'est un rêve qui devient réalité"

"Il fallait que je joue mon meilleur tennis. J'avais une deuxième chance ici, il fallait la saisir", a affirmé Kerber, qui avait perdu sa première finale à Londres en 2016 face à la cadette des sœurs Williams. "C'est un rêve qui devient réalité", a souligné l'ancienne N.1 mondiale en louant le retour au premier plan de l'Américaine: "Serena, tu es une grande championne, une source d'inspiration pour tout le monde." Déçue, Serena Williams a quant à elle tenté de relativiser :  "J'ai essayé de gagner aujourd'hui, mais Angelique a joué extrêmement bien", a-t-elle déclaré. "C'est forcément décevant mais je suis contente de ce que j'ai réussi."

Alexis Ibohn AlexisIbohn