Wawrinka US Open 092010
Le Suisse Stanislas Wawrinka | AFP - Getty

Wawrinka au forceps, Nadal sans forcer

Publié le , modifié le

Le duel des cogneurs entre Stanislas Wawrinka et Sam Querrey a tourné en faveur du Suisse, vainqueur 7-6 (9), 6-7 (5), 7-5, 4-6, 6-4. En quarts de finale de l'US Open, Wawrinka affrontera le Russe Mikhail Youzhny qui s'est offert le scalp de l'Espagnol Tommy Robredo (7-5, 6-2, 4-6, 6-4). Dans la nuit, Rafael Nadal a laminé Feliciano Lopez (6-3, 6-4, 6-4) et Fernando Verdasco a eu raison de David Ferrer à l'issue d'un match marathon (5-7 6-7 6-3 6-3 7-6).

VOIR LE TABLEAU MASCULIN DE L'US OPEN

Les gros bras étaient en forme sur le central de Flushing Meadows. Pendant 4h28, le Suisse Stanislas Wawrinka et l'Américain Sam Querrey se sont livrés à un duel intense et indécis. A chaque ace, chaque coup gagnant, chaque set remporté, l'autre répondait de la même façon. Ce n'est qu'au bout du cinquième set que le géant américain a fini par coincer. Si au final, deux petits points séparent les deux joueurs (188 contre 186), il n'y a qu'un seul vainqueur, le Suisse (7-6, 6-7, 7-5, 4-6, 6-4). "Je me suis battu sur chaque point. Je savais qu'il  (Querrey) pouvait fatiguer à la fin de long matches comme ça, a expliqué Stanislas Wawrinka à l'issue de la rencontre. C'est la  première fois que j'atteins les quarts de finale en Grand Chelem, j'en suis très  heureux, c'est important pour ma carrière." Sa victoire est un petit événement puisque la Suisse, habituée à glaner les titres avec Roger Federer, se découvre une densité nouvelle au haut niveau: pour la première fois de son histoire, elle compte deux joueurs en quarts d'un Grand Chelem. Au prochain tour, Stanislas Wawrinka affrontera le Russe Mikhail Youzhny (N.12), tombeur de l'Espagnol Tommy Robredo (7-5, 6-2, 4-6, 6-4).

Dans les deux autres matches du tableau masculin, les quatre joueurs qui  avaient remporté la Coupe Davis en 2009 pour l'Espagne s'expliquaient entre eux. sans surprise, Rafael Nadal (N.1) n'a fait qu'une bouchée de son compatriote Feliciano Lopez (N.23) 6-3, 6-4, 6-4. Le match a été une formalité pour Nadal, même si ce dernier restait sur une  défaite face à Lopez, en juin au Queen's. Le N.1 mondial, qui n'a passé que 2 h 08 min sur le court, a notamment été  impressionnant de maîtrise au service, ave 90% de points gagnés sur premiers  services (41% de premiers services non retournés par Lopez) et 9 aces. Il n'a eu  que quatre balles de break à défendre, toutes dans le cinquième jeu de la  première manche quand il menait 3-1, et a su limiter ses fautes directes au  minimum (seulement 14, contre 41 à Lopez). "Je suis en bonne santé, c'est important, j'espère que que ça va continuer",  a indiqué Nadal, qui reste sur deux demi-finales à l'US Open, seul tournoi du  Grand Chelem qui manque à son palmarès.

Au prochain tour, Rafael Nadal retrouvera son compatriote Fernando Verdasco (N.8). Ce dernier a dû batailler 4h23 pour décrocher son ticket pour les quarts. Une bataille épique qui a vu revenir Verdasco alors que Ferrer, fort de deux sets d'avance, a laissé passer sa chance à plusieurs reprises. "Ça a été un match très dur et après avoir perdu les deux premiers sets, ça a été la meilleure remontée de ma carrière", a dit la tête de série numéro 8, victorieux 5-7 6-7 6-3 6-3 7-6 après avoir refait un break de retard dans l'ultime manche et marqué six points d'affilée dans un jeu décisif mal engagé, puisqu'il était mené 4-1.