Caroline Wozniacki (US Open 2014)
Caroline Wozniacki retrouve la finale de l'US Open | MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Wozniacki profite de l'abandon de Shuaï Peng

Publié le , modifié le

Caroline Wozniacki (N.10) s'est qualifiée pour la finale de l'US Open, en profitant de l'abandon de la Chinoise Shuaï Peng, à 7-6, 4-3 en sa faveur. L'image de la Chinoise incapable de bouger sur le court et mise sur une chaise roulante pour quitter le central sous les applaudissements restera comme l'une des images de cette quinzaine à Flushing Meadows. Caroline Wozniacki retrouve la finale de l'US Open, cinq ans après sa défaite face à Kim Clijsters.

Terribles images que celles de Shuaï Peng, paralysée sur le court et contraint à l'abandon dans cette première demi-finale de l'US Open. La Chinoise, mal embarquée, menée 7-6 et 4-3 service Wozniacki n'a pu défendre ses chances jusqu'au bout. La nature de sa blessure reste difficile à déterminer mais la 40e joueuse mondiale semblait souffrir le martyr. Cette fin tragique, Wozniacki ne l'a pas souhaité. Toujours est-il qu'elle est en finale de l'US Open. Et si elle s'est montrée très fair-play à l'égard de son adversaire, elle n'a pas caché sa joie de retourner en finale de Grand Chelem cinq ans après. Elle, à qui on a longtemps reproché d'être numéro une mondiale sans avoir remporté un seul Grand Chelem, joue sans pression à Flushing. Et ça marche.

Bras de fer dans la première manche

Le premier set avait été une longue guerre des nerfs entre la Danoise et la Chinoise. Jusqu'à 3-3, les deux joueurs conservent leur mise en jeu bien que le match soit très disputé. Le set bascule dans le fameux 7e jeu sur lequel Shuaï Peng breake son adversaire. Malheureusement pour elle, et ce sera un peu l'histoire de ce match, Peng ne parvient pas à conserver son avance. Elle prend le service de son adversaire à nouveau à 5-5 et sert pour le match mais laisse Wozniacki s'offrir un tie-break. Un jeu décisif dans lequel Peng va faire le mini-break d'entrée pour finalement s'incliner... 7-1 !

Peng ne tient plus debout

La 40e joueuse mondiale entame le deuxième set en prenant encore une fois le service de son adversaire mais décidément elle se crispe dès qu'elle est devant au score. Wozniacki débreake et revient en score avant de passer devant. A 4-3 Wozniacki et 30/40 sur le service pour la Danoise, Peng est soudainement cloué sur place en fond de court, incapable de bouger. Il faudra l'intervention des kinés pour la déplacer et l'emmener dans les vestiaires pour une intervention médicale. Pendant de longues minutes, l'ancienne numéro une mondiale attend le retour de son adversaire.

A son retour sur le court, Peng est encore plus mal qu'avant de partir. Caroline Wozniacki vient même au chevet de son adversaire affalée sur le court. L'abandon semble inéluctable. Il intervient quelques secondes plus tard. Peng quitte le court sur une chaise roulante et sous les applaudissements du public new-yorkais. Fin terrible pour celle qui avait bluffé son monde sur cet US Open. Wozniacki aurait sans doute préféré une meilleure issue mais elle est en finale, cinq ans après sa dernière apparition. L'ancienne numéro une mondiale qui n'a jamais remporté de titre de Grand Chelem affrontera Serena Williams, impitoyable face à la Russe Ekaterina Makarova (6-1, 6-3).

Réactions

Caroline Wozniacki (DEN/N.10, qualifiée  pour la finale après l'abandon de la Chinoise Peng Shuai): "C'était une  situation difficile à vivre. Le tennis est quelque chose de génial, mais la  santé de son adversaire est tellement plus importante. Quand je l'ai vue dans  cet état, je voulais vraiment être sûr qu'elle allait bien. J'essayais de  rester concentrée, je me disais qu'il fallait que je reste prête à jouer, c'est  pour cela que je faisais des services. Quand elle a repris le jeu, elle a  réussi un retour gagnant le long de la ligne, je me suis dit que peut-être tout  irait bien pour elle, mais quand je l'ai vue par terre une deuxième fois, je me  suis dit qu'elle n'allait vraiment pas bien. On m'a dit qu'elle se sentait  mieux, c'est une bonne nouvelle. En ce qui me concerne, je suis contente de me  retrouver à nouveau en finale, ma précédente remontait à 2009. Depuis (cette  finale de 2009 perdue contre la Belge Kim Clijsters), j'ai beaucoup appris,  j'ai accumulé de l'expérience, j'ai joué plus de matches. Je n'ai rien à  perdre, tout à gagner. Je vais la prendre comme si c'était un match de tennis  comme un autre. Je sais que cela va être difficile, Serena (Williams, son  adversaire dimanche, NDLR) est en pleine +bourre+, c'est une joueuse  fantastique, avec un tel palmarès, c'est aussi une de mes amies, mais nos  derniers matches ont été serrés. J'aimerais vraiment gagner cette finale pour  qu'enfin, la presse arrête de me rappeler que je n'ai jamais gagné de titres en  Grand Chelem."

Peng Shuai (CHN, abandon en demi-finale  face à la Danoise Caroline Wozniacki): "C'était un match très difficile, car  Caroline renvoie beaucoup de balles. Il faut dépenser beaucoup d'énergie contre  elle, le premier set a duré 50 minutes, une heure et il faisait vraiment très  chaud et mon corps était de plus en plus chaud, j'ai commencé à avoir des  crampes. Quand ils m'ont sorti du court, ils ont pris ma température, le  médecin m'a dit que je n'étais plus en mesure de jouer, mais je lui ai répondu  +Non, non, non, je ne veux pas abandonner, je veux essayer encore+. Je suis  revenue, j'ai voulu tenter une dernière fois de jouer. Mais quand je suis  revenue, j'ai vu que je ne contrôlais plus vraiment mon corps, je n'étais plus  moi-même. Ils ne pouvaient pas me laisser mourir sur le court, ils ont dû  prendre la décision (d'arrêter le match). Je n'arrivais plus à respirer,  j'avais des crampes partout.(A propos de son tournoi) J'ai réussi deux bonnes  semaines, j'ai bien joué pendant presque deux semaines, c'est nouveau pour moi.  Cela m'a montré qu'il fallait que je crois plus en moi, cela me donne beaucoup  d'énergie pour la suite".