Wawrinka
Stanislas Wawrinka. | CLIVE BRUNSKILL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Wawrinka dévore Murray

Publié le , modifié le

Intraitable, Stanislas Wawrinka s’est qualifié pour les demi-finales de l’US Open en surclassant Andy Murray (6-4, 6-3, 6-2), pourtant tenant du titre. Il affrontera le vainqueur du match entre Djokovic et Youhzny pour une place en finale.

Federer n’a qu’à bien se tenir ! Pour la première fois de sa carrière, Stanislas Wawrinka s'est frayé une place dans le dernier carré d'un Grand Chelem. Pour la première fois, aussi, le Suisse réalise un meilleur parcours que son illustre compatriote Roger Federer. Et le Suisse n’a visiblement pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Ultra-solide tout au long du match, Wawrinka est resté fidèle à son plan de jeu pour s’imposer en patron face à un Murray loin de son meilleur niveau. 

Cavalier seul

Depuis le début du tournoi, Andy Murray ne faisait pas grosse impression. Jusqu’à l’obstacle Wawrinka, le Britannique avait toujours de la marge sur ses adversaires et son niveau de jeu en deçà de celui qui était le sien lors de ses récents exploits lui suffisait pour passer les tours, sans pour autant s’épargner quelques frayeurs. Mais face à Wawrinka, ses lacunes ont été mises au jour et le Suisse ne s’est pas fait prier pour en profiter.

Si les deux joueurs se rendent coup pour coup dans la première manche, remportant leur jeu de service à tour de rôle, la rencontre est loin d’être palpitante. Il faut d’ailleurs attendre un interminable 10ème jeu (15 minutes !) conclu par un break synonyme de gain du set pour voir les choses s’emballer et le Suisse s’envoler. Le cavalier seul peut débuter.

"Formidable pour moi"

Incapable de se révolter ni de faire douter Wawrinka sur son service, Murray laisse le Suisse dicter la cadence et s’enfonce de plus en plus. Breaké à 3-2 dans la seconde manche, le n°3 mondial est méconnaissable. Comme un symbole, le tout récent vainqueur de Wimbledon laisse filer le set sur une double faute.  

La suite ne variera pas d'un iota. En pleine confiance, Wawrinka déroule et ne laisse pas respirer son adversaire une seconde. Avec sérénité, la tête de série n°9 continue de matraquer son adversaire. Si l'Ecossais n'est que l'ombre de lui même, la démonstration de Wawrinka ne doit pas être sous-estimée. Trop solide, trop précis, trop fort tout simplement, le Suisse a écoeuré Murray, qui a semblé lâché l'affaire, faute de solution.

« C’est formidable pour moi, surtout de faire ça ici, surtout après un tel match, s'est réjoui Wawrinka. Murray est un grand champion et gagner en 3 sets est formidable. » Au prochain tour, où il pourrait retrouver le roi Djokovic, il faudra faire au moins aussi bien. En attendant, Wawrinka peut savourer son exploit.

Victor Patenôtre