L'Indian Wells Tennis Garden pourrait exceptionnellement accueillir l'US Open en 2020
L'Indian Wells Tennis Garden pourrait exceptionnellement accueillir l'US Open en 2020 | AL BELLO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Vers une délocalisation de l'US Open sur les infrastructures d'Indian Wells fin 2020 ?

Publié le , modifié le

Alors que l'épidémie de Covid-19 touche durement les États-Unis depuis plusieurs semaines, les organisateurs de l'US Open continuent de croire au maintien du tournoi, prévu du 24 août au 13 septembre. Malgré tout, des solutions de repli sont envisagées afin d'anticiper un potentiel report de ce tournoi du Grand Chelem. Parmi elles, une délocalisation de l'US Open sur les installations du Masters 1000 d'Indian Wells, qui a été annulé début mars. C'est en tout cas l'idée, parmi d'autres, qu'envisage Michael Dowse, le nouveau directeur exécutif de la United States Tennis Association (USTA).

Alors que Flushing Meadows, le parc en plein New York où se déroule l'US Open chaque année, est réquisitionné depuis fin mars pour accueillir des malades affectés par le nouveau coronavirus, les organisateurs du Grand Chelem américain ont peut-être trouvé la solution à leurs problèmes. Dans une interview accordée au magazine américain Inside Tennis, le directeur exécutif de la United States Tennis Association (USTA), Michael Dowse, précise qu'il serait envisageable de délocaliser l'US Open. L'édition 2020 du tournoi, qui est habituellement le dernier Grand Chelem de la saison de tennis, pourrait ainsi se dérouler sur les infrastructures d'Indian Wells, le Masters 1000 californien annulé fin mars en raison de l'épidémie, qui peuvent compter sur un court central dont la capacité atteint les 16 000 spectateurs (le 2e plus important du pays).

"Rien n'est à exclure"

"Rien n'est à exclure", a ainsi précisé Michael Dowse à Inside Tennis, en soutenant qu'il était également possible que le tournoi se joue en novembre, après le tournoi de Roland-Garros qui a été reporté fin septembre. Pour le moment, l'US Open reste programmé aux dates initiales, du 24 août au 13 septembre. Mais le directeur exécutif de l'USTA a décidé de lâcher un peu de lest, alors que le Covid-19 a tué près de 70 000 personnes et qu'ont été recensés 1,2 million de malades aux États-Unis. Les déclarations de Michael Dowse au magazine américain relativisent en effet l'optimisme affiché par l'USTA dans un communiqué publié jeudi dernier.

à voir aussi US Open : décision en juin, un huis clos "hautement improbable" US Open : décision en juin, un huis clos "hautement improbable"

"L'objectif de l'USTA est de maintenir l'édition 2020 de l'US Open aux dates prévues. En réalité, le plan d'organiser l'US Open aux dates prévues au Billie Jean King National Tennis Center de New York avec des supporters, est toujours d'actualité", peut-on ainsi lire dans ce communiqué. Mais avec l'immobilisation temporaire de Flushing Meadows qui pourrait perdurer, l'hypothèse d'une délocalisation à Indian Wells pourrait être privilégiée.

Une réponse attendue mi-juin

Alors que les organisateurs ont écarté la possibilité d'un huis clos, hypothèse jugée "hautement improbable" par l'USTA, jouer l'US Open en Californie à Indian Wells est une piste qui pourrait prendre de l'épaisseur. En déplaçant les dates en novembre, le tournoi pourrait potentiellement se dérouler devant un public, dans l'Indian Wells Tennis Garden. "Quoi que l'on fasse, nous devons le faire en accord avec les propriétaires d'Indian Wells, avec l'ATP et la WTA", a précisé Michael Dowse.

à voir aussi Roland-Garros à nouveau décalé d'une semaine, au 27 septembre Roland-Garros à nouveau décalé d'une semaine, au 27 septembre

Malgré cette possibilité, les organisateurs de l'US Open veulent se donner une chance de maintenir le tournoi, avec du public, à Flushing Meadows et aux dates prévues. Un report pourrait cependant devenir inévitable si la situation sanitaire ne s'améliorait pas, d'autant plus que New York est la ville américaine la plus touchée par le virus depuis le début de l'épidémie. "Il y a trop de spéculation autour de l'US Open", a déploré le directeur exécutif de l'USTA, qui a donné rendez-vous à la mi-juin. C'est à cette date-là, comme le précise le communiqué de l'instance du tennis américain publié jeudi dernier, qu'une décision finale sera prise concernant l'avenir de l'édition 2020 de l'US Open.

Denis Menetrier @DMenetrier