US Open : À qui profite l'hécatombe des têtes de série ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Thiem-Tsitsipas, éliminés au premier tour de l'US Open
Thiem-Tsitsipas, éliminés au premier tour de l'US Open | SIPA

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Thiem, Tsitsipas, Khachanov ou Bautista Agut : cette deuxième journée de l'US Open a été très compliquée pour les têtes de série. Des éliminations précoces qui font évidemment des heureux, à l'image de Rafael Nadal et Gaël Monfils.

Alors que l'entrée en lice des favoris avaient été plutôt tranquille jusque-là, la deuxième journée de l'US Open a été une véritable hécatombe pour les outsiders à la victoire finale. Dominic Thiem (N°4 mondial), Stefanos Tsitsipas (N°8), Karen Khachanov (N°9) et Roberto Bautista Agut (N°10) : en quelques minutes, New York a perdu quatre de ses dix premières têtes de série et la partie basse du tableau masculin s’est vidée de ses principaux représentants.

Nadal peut avoir le sourire

Une moitié de tableau dépeuplée et un heureux : Rafael Nadal. Déjà épargné lors du tirage sort en voyant Roger Federer et Novak Djokovic placés tous deux dans la partie haute du tableau, l’Espagnol a désormais champ libre pour aller disputer une septième demi-finale de Grand Chelem consécutive. Vainqueur avec autorité de John Millman au premier tour, Nadal a activé le mode conquistador du côté de Flushing Meadows et a déjà envoyé un message à la concurrence. Une concurrence qui apparaît aujourd’hui bien maigre.

Car, sans faire offense à quiconque, aucun adversaire potentiel du N°2 mondial sur la route de la finale ne semble capable d’aller chercher l’Espagnol en cinq sets. Ce dernier pourrait croiser la route de Marin Cilic ou John Isner en huitièmes de finale, puis celle d'Alexander Zverev en quarts de finale. L’Allemand, seul rescapé du top 10 avec Nadal dans cette partie de tableau, apparaît comme le joueur le plus coriace pour le taureau de Manacor. Mais le sixième joueur mondial, toujours à la recherche d'une victoire en Grand Chelem face à un top 10, a encore montré ses failles en Majeur lors de son entrée en lice face à Radu Albot, contraint d'aller chercher la victoire au cinquième set après avoir mené deux manches à rien.

US Open : À qui profite l'hécatombe des têtes de série ?
© MIKE STOBE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Monfils, autre gagnant

Face à ce Nadal-là, qui n’a perdu qu’un seul match sur le circuit depuis sa défaite en demi-finale à Madrid face à Stefanos Tsitsipas (22 victoires, une défaite), Zverev ne semble pas peser bien lourd. Bref, une autoroute ou un boulevard, appelez-ça comme vous voulez mais la voie vers le dernier carré semble plus que dégagée pour Rafael Nadal. Un dernier carré qui semble lui aussi plus qu'abordable pour l'Espagnol, puisqu'il pourrait avoir rendez-vous avec Gaël Monfils (13e) ou Nick Kyrgios (28e), qui ne pèsent que 2 demi-finales de Grand Chelem, toutes disputées par Monfils, Kyrgios n'ayant jamais fait mieux qu'un quart de finale en Majeur.

Demi-finaliste à New-York justement il y a trois ans, le Français - vainqueur d'Albert Ramos-Vinolas au premier tour - est lui aussi le grand gagnant de cette hécatombe. Alors que la logique du classement ATP devait lui réserver un programme de choix avec des chocs potentiels face à Félix Auger-Aliassime (au 3e tour), Dominic Thiem (en huitièmes) et Stefanos Tsitsipas (en quarts), les éliminations de ces trois derniers offrent au 13e joueur mondial une partie de tableau largement dégagée. Aucune tête de série jusqu'aux huitièmes de finale, un quart de finale où il sera assuré d'affronter un joueur moins bien classé que lui... Le Français ne pouvait rêver mieux pour entamer cet US Open.

Pour autant, rien ne sera facile pour Monfils. Le danger pourrait d'abord venir de Denis Shapovalov, huitième de finaliste ici en 2017, que le Français pourrait retrouver au troisième tour. Matteo Berrettini (tête de série N°24) et Nick Kyrgios (N°28), les deux dernières têtes de série de sa partie de tableau, ont eux rendez-vous avec "La Monf" en quarts de finale, à moins qu'Andrey Rublev (43e joueur mondial) ne surfe sur la vague qui le porte depuis dix jours. Tombeur de Stan Wawrinka puis Roger Federer à Cincinnati, le Russe a confirmé que ses belles performances dans l'Ohio n'étaient pas qu'un simple one shot. Explosif et incisif, Rublev a fini par mettre à terre Stefanos Tsitsipas au terme d'un bras de fer de près de 4h pour s'offrir l'une des grosses sensations de la nuit dernière à Flushing Meadows.

Patron de son tableau, Gaël Monfils peut envisager la suite avec sérénité, avant en vue une potentielle demi-finale face à Nadal. Lui pourtant l'assure, il ne regarde pas plus loin que le prochain match. "Je me suis bien entraîné à New York et j’ai de la confiance. Laissez-moi gagner encore un match et je regarderai le tableau…", a-t-il confié dans des propos rapportés par RMC Sport. Chaque chose en son temps donc pour Gaël Monfils, qui affrontera Marius Copil (93e mondial) au deuxième tour.