Lucas Pouille

US Open : Pouille et Gasquet en derniers rescapés

Publié le , modifié le

Le deuxième tour a été fatal aux tennismen français. Monfils, Paire, Benneteau, Herbert, Humbert, Chardy, Mahut et Simon n'ont pas réussi à aller plus loin. Seuls deux tricolores sont toujours en vie à l'US Open. Lucas Pouille, tête de série numéro 17, a dans un premier temps disposé de Marcos Baghdatis en quatre sets (6-7, 6-4, 6-4, 6-3). Puis, c'est Richard Gasquet qui a validé son billet pour le troisième tour face à Laslo Djere (6-3, 7-6, 6-3).

Lucas Pouille était mal embarqué

Après avoir perdu la première manche contre l'expérimenté Marcos Baghdatis (93e joueur mondial), Lucas Pouille a su se reprendre pour renverser la rencontre. Trois sets nets : 6-4, 6-4, 6-3. Le numéro 1 français et 17e joueur mondial signe une victoire tout sauf anecdotique.

Sa fâcheuse tendance à ne pas passer le deuxième tour a, au moins pour un temps, été rangée au placard. Il faut savoir que depuis  mi-septembre 2017, ça passe ou ça casse pour Pouille. Soit il s'incline avant de franchir le deuxième tour, soit il atteint la finale (seule exception, un 3e tour à Roland-Garros cette année).

Le Nordiste de 24 ans affrontera Joao Sousa (68e joueur mondial), tombeur du demi-finaliste sortant Pablo Carreño Busta (12e). Le Français reste sur un huitième de finale (2017) et un quart de finale (2016) à Flushing Meadows.

Gasquet rejoint Djokovic

L'autre Français toujours en vie dans le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison est Richard Gasquet. Le 25e joueur mondial a dominé sans flancher Laslo Djere (89e) en trois sets (6-3, 7-6, 6-3). Le numéro 2 français s'est un peu plus employé qu'au premier tour, évacuant 4 balles de set dans la deuxième manche.

"C'était un miracle au deuxième set, c'est lui qui aurait dû le gagner. Ça fait du bien d'avoir un peu de réussite et de ne pas partir dans un match qui aurait pu être très long", s'est réjoui le Biterrois, qui retrouvera Novak Djokovic au troisième tour.

Pas une mince affaire... Le Serbe est de retour au plus haut niveau et a l'ascendant psychologique sur Gasquet (12 victoires à 1). Il faut remonter onze années en arrière pour retrouver la trace de la seule victoire du Français face au "Djoker".

"C'est le meilleur sur dur. On se connaît bien. Ça fait tellement de fois qu'on se joue... Il prend la balle tôt, fait très peu d'erreurs et retourne à la perfection. Il étouffe un peu l'adversaire. À moi de bien commencer ce match pour ne pas le laisser prendre confiance", espère Gasquet.

US Open