Le Japonais Kei Nishikori
Le Japonais Kei Nishikori | AFP - TIMOTHY A. CLARY

US Open - Nishikori prend sa revanche sur Cilic à New York et renoue avec les demies

Publié le , modifié le

Battu en 2014 en finale par Marin Cilic (N.7) et lors de leurs deux derniers duels à l'US Open, Kei Nishikori (N.19) a repris le dessus sur le Croate, en le dominant en quarts de finale 2-6, 6-4, 7-6 (7/5), 4-6, 6-4 en 4h07 de jeu. C'était le 15e duel entre les deux joueurs sur le circuit, et le Nippon a remporté sa 9e victoire contre cet adversaire, la 2e de suite et la 2e cette saison après Monte-Carlo. Le 19e mondial renoue avec le dernier carré d'un Grand Chelem pour la première fois depuis... l'US Open 2016.

Plusieurs matches dans le match. A l'image de nombreux affrontements de la quinzaine new yorkaise disputée dans des conditions atmosphériques particulière, le duel entre Marin Cilic (N.7) et Kei Nishikori (N.21) a connu de nombreux rebondissements. 

Comment imaginer que Marin Cilic, menant 6-2 et 4-2 dans le 2e set, se retrouve deux heures plus tard tout heureux de décrocher le gain de la 4e manche, synonyme de survie avec un 5e set ? Comment imaginer que Kei Nishikori, qui semblait avancer tel un rouleau-compresseur avec un break d'avance au 3e set (4-2) suite au gain de la 2e manche (6-4), soit contraint de s'accrocher au jeu décisif ? Pour le 15e duel entre ces deux joueurs sur le circuit, le sort du match a souvent hésité. Au coeur de tout ça, les montagnes russes du Croate, victime d'un terrible passage à vide au coeur du 2e set alors que tout lui souriait, et trop inconstant. Mais son adversaire n'a pas été au mieux dans cet exercice non plus... 

Le 5e match entre eux à l'US Open

A New York, les deux hommes ont pris leurs habitudes. En 2010, ils se défiaient au 2e tour, avec un succès du Nippon à la clé. En 2012, le Croate prenait sa revanche au 3e tour, avant de confirmer deux ans après pour sa plus belle victoire en carrière, lors de leur première finale respective en Grand Chelem (6-3, 6-3, 6-3). Cette saison, ils s'étaient déjà croisés, lors du retour au premier plan de Nishikori à la compétition sur la terre battue monégasque, avec un succès en trois manches du futur finaliste. Malgré tous ces soubresauts, le protégé de Michael Chang a tenu le cap de leur dernier face-à-face.

En s'emparant de l'engagement du géant au 4e jeu du 5e set (3-1), Kei Nishikori a placé son adversaire sous pression. Une situation que Cilic n'apprécie pas, généralement. Mais le 7e mondial a réussi à sauver une balle de double-break à (4-1), pour se laisser l'espoir d'un énième revirement. En écartant deux balles de (5-2) et en transformant sa première balle de break, il se relançait (4-3). Mais devait sauver d'un ace à 214km/h une balle de break, pour égaliser à (4-4). Finalement, sur trois erreurs de coup droit de Cilic, Nishikori se procurait deux balles de match, qu'il concluait sur un magnifique retour. 

Deux ans après sa dernière demi-finale en Grand Chelem, ici-même, le Japonais renoue avec son glorieux passé.