La Japonaise Naomi Osaka
La Japonaise Naomi Osaka rageuse. | AFP - GETTY IMAGES

US Open - Naomi Osaka s'ouvre les portes d'une première demi-finale en Grand Chelem

Publié le , modifié le

Née à Osaka il y a bientôt 21 ans (le 16 octobre prochain), Naomi Osaka (N.20) s'est qualifiée pour les demi-finales de l'US Open en pulvérisant l'Ukrainienne Lesia Tsurenko 6-1, 6-1. A 29 ans, cette dernière, 36e mondiale, a volé en éclats pour s'incliner en moins d'une heure, pour son premier 1/4 en Grand Chelem. C'était aussi une première pour la Japonaise, qui n'a pas raté l'occasion de s'inviter dans le dernier carré. Elle y affrontera la gagnante du match entre Keys et Suarez-Navarro.

Elle aime les Etats-Unis. Elle vit et s'entraîne d'ailleurs à Boca Raton (Floride). En février dernier, à Indian Wells en Californie, elle avait écrit une première très belle page de son histoire personnelle sur le circuit. Alors 44e mondiale, elle avait remporté le tournoi, en battant coup sur coup lors des deux premiers tours les anciennes membres du Top 10 Sharapova et Radwanska, avant de s'offrir Pliskova (5e mondiale), puis la N.1 mondiale Halep (avec un 6/0 dans le 2e) avant de remporter la finale contre Kasatkina (N.20). Désormais, elle pourra cocher un autre événement en Amérique du Nord: l'US Open. Elle n'y avait jamais passé le cap du 3e tour lors de ses deux précédentes participations (2016 et 2017). En Grand Chelem, elle n'avait jamais fait mieux qu'un 8e de finale, en début de saison à Melbourne (battue par Halep). Ce soir, elle s'est invitée dans le dernier carré.

Un rouleau-compresseur

Un parcours sans étincelle à New York (une seule tête de série croisée, en 8e avec Sabalenka), un seul set perdu en quatre rencontres (contre la tête de série N.26), et trois 6-0 infligés à ses adversaires lors des trois premiers tours. Après la frayeur connue contre la Bélarus au tour précédant, Osaka a repris ses habitudes. Lesia Tsurenko a été expédiée en moins d'une heure 6-1, 6-1. 31 fautes directes pour l'Ukrainienne (contre 11), 58 points gagnants pour la Nippone (contre 28), la domination a été totale. "J'étais en panique à l'intérieur, mon corps tout entier tremblait mais j'ai bien joué", a raconté Osaka, qui a accueilli sa qualification pour le dernier carré sans émotion apparente, deux jours après avoir fondu en larmes après le succès qui lui avait ouvert les portes des quarts de finale.

A 20 ans, elle disputera sa première demi-finale en Grand Chelem. Et Naomi Osaka est déjà assurée d'intégrer le Top 15.