Sloane Stephens heureuse à l'US Open 2017
La joie de l'Américaine, Sloane Stephens. | TIMOTHY A. CLARY / AFP

US Open : l'exploit de Stephens qui vient à bout de Sevastova pour filer en demi-finales

Publié le , modifié le

Le court Arthur Ashe a chaviré. Alternant l'excellent et le moins bon, la jeune américaine Sloane Stephens (24 ans) s'est qualifiée pour sa première demi-finale à Flushing Meadows. Au terme d'une lutte de tous les instants de 2h37 (6-3, 3-6, 7-6 [4]), la 83e mondiale est venue à bout de la solide lettone Anastasija Sevastova, tête de série n°16 et tombeuse de Maria Sharapova au tour précédent. L'éternel espoir du tennis féminin américain atteint le dernier carré de l'US Open pour la première fois de sa carrière.

Déroutante. Devant son public, Sloane Stephens n'a pu s'empêcher de jouer avec le coeur de ses fans. Dans un court Central Arthur Ashe acquis à sa cause, la jeune américaine a alterné le bon, le mauvais et l'exceptionnel. Dos au mur en début de troisième manche, breakée, Stephens n'a pas flanché. Au contraire, elle a trouvé des ressources mentales improbables pour aller au bout d'elle-même et faire chavirer la foule venue nombreuse à Flushing Medows pour assister à son exploit. De son côté, Anastasija Sevastova est abasourdie. Incapable quasiment de comprendre vraiment ce qui vient de lui arriver, mais une chose est sûre, ce n'est pas elle qui attendra Venus WIlliams - opposée à Petra Kvitova - dans le dernier carré, mais bien Sloane Stephens.

Stephens : tout ou rien !

Après un début poussif - breakée d'entrée - Stephens a déroulé pendant près de trois quarts d'heure. Avec 81% de premier service réussi, l'Américaine, jouant son meilleur tennis, a logiquement assis sa domination face à une Lettone assez méconnaissable, auteur de 18 fautes directes dans cette seule et première manche. Mais Sevastova s'est souvenue qu'elle venait de sortir Maria Sharapova au tour précédent. Profitant également d'un gros coup de moins bien de son adversaire, la tête de série n°16 retrouvait ses sensations. Plus agressive et surtout plus solide dans les échanges, Sevastova égalisait tranquillement (3-6, 6-3).

D'abord impitoyable, Stephens n'y arrivait vraiment plus. Rapidement breakée dans l'ultime set, la chouchou du public était dos au mur. Et justement, alors qu'elle concédait une balle de double break (1-3), la Floridienne retrouvait enfin des solutions. Autant psychologiques que dans son jeu. S'appuyant sur une défense de tous les instants, un gros coup droit et un service à nouveau perçant en première balle, Sloane Stephens revenait dans la partie alors que tout le monde la voyait s'écrouler (3-3). La confiance de retour, celle qui avait déjà atteint les demies d'un Majeur en Australie en 2013 n'a pas pris de risques jusqu'au jeu décisif. Le moment qu'elle a trouvé pour d'abord faire le break (6-4), et surtout lâcher un ultime revers long de ligne surpuissant.

Synonyme d'un aller direct pour le dernier carré de l'US Open. Et comme l'histoire est bien faite : la pépite américaine pourrait bien retrouver l'une des légendes de sa Nation, Venus Williams.