US Open : Les joueurs ayant été en contact avec Paire maintenus dans le tournoi au prix d'un protocole sanitaire resserré

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Benoît Paire lors de l'Open d'Australie 2020
Benoît Paire lors de l'Open d'Australie 2020. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Si Benoît Paire, contrôlé positif au Covid-19, a été exclu du tableau masculin, plusieurs joueurs l'ayant côtoyé sont, eux, toujours en course. Pour cela, les joueurs et joueuses concernés ont dû signer un accord pour un protocole sanitaire resserré et devront se faire tester tous les jours, selon le New York Times.

"Nous avons eu de mauvaises nouvelles il y a deux jours et depuis je vivais un cauchemar. Je n'étais pas sûre de pouvoir jouer. J'étais comme dans une bulle dans la bulle, alors j'étais très reconnaissante d'avoir pu être sur le court aujourd'hui", a déclaré, émue, Kristina Mladenovic après sa victoire au premier tour face à Hailey Baptiste

Si Benoît Paire a été immédiatement exclu de la compétition, un certain nombre d'autres joueurs qui l'ont côtoyé ont été placés sous une surveillance accrue. Il s'agit de Richard Gasquet, Grégoire Barrère, Edouard Roger-Vasselin et Adrian Mannarino. En effet, les joueurs qui étaient en contact étroit avec leur compatriote sont maintenus dans le tournoi et pourront jouer leur premier tour, a annoncé lundi la directrice Stacey Allaster

"Après l'enquête de traçabilité lancée dans l'entourage (de Paire), la décision a été prise de maintenir ces joueurs dans le tournoi, en tenant compte aussi des rapports médicaux, et ils sont donc toujours autorisés à y participer", a-t-elle dit sur Tennis Channel.

 

à voir aussi US Open : Benoît Paire forfait après un test positif au coronavirus US Open : Benoît Paire forfait après un test positif au coronavirus

Un accord signé et des test quotidiens pour pouvoir participer 

Selon le New York Times, pour pouvoir continuer à participer à l'évènement, ils ont signé un accord pour un protocole sanitaire resserré avec la Fédération américaine (USTA), qui les maintient à l'isolement et les fait se soumettre à un test quotidien au coronavirus.

Selon le quotidien new-yorkais qui s'est procuré le texte de cet accord, ils sont ainsi confinés dans leur chambre d'hôtel à Long Island, où ils n'ont plus le droit d'accueillir personne et d'où ils n'ont plus le droit de sortir que pour se rendre sur le lieu de la compétition. Ils ne sont plus, non plus, autorisés à se rendre dans les parties communes de l'hôtel.

Sur le site de Flushing Meadows, ils n'ont plus accès aux vestiaires ni à la salle à manger. Ils devront par ailleurs utiliser une salle de gym ainsi que des zones d'échauffement et d'entraînement spécifiques et sur réservation.

"Nous avons étendu les normes de protocoles sanitaires déjà mis en place", a simplement convenu à ce propos Stacey Allaster, sans en confirmer les détails.

AFP