US Open : Journée rocambolesque pour Mannarino, Goffin facile, Osaka se fait peur... Ce qu'il faut retenir de la 5e journée

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Adrian Mannarino à l'US Open
Adrian Mannarino à l'US Open | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La cinquième journée de l'US Open a encore réservé de belles surprises et même une histoire rocambolesque. Si Caroline Garcia, pourtant tombeuse de la tête de série N.1 au tour précédant, s'est inclinée face à Jennifer Brady, Corentin Moutet a sauvé l'honneur des Français à Flushing Meadows. Une journée dont Adrian Mannarino se souviendra longtemps. À part ça David Goffin a assuré, tout comme Angélique Kerber et Naomi Osaka dans le tableau féminin.

La belle histoire : Catherine McNally 

Peu connue du grand public, hormis pour les Américains, Caty McNally se fait un nom à l’occasion de l’US Open. Partenaire de double de Cori Gauff, 8e de finaliste de l’Open d’Australie cette année, McNally atteint, à 18 ans seulement, le troisième tour d’un tournoi du Grand Chelem. Une performance de choix, acquise en battant une tête de série. La jeune femme a vaincu Ekaterina Alexandrova, tête de série N.21, en 3 sets et 2h30 de jeu (4-6, 6-3, 7-6). Pour rallier la deuxième semaine, Caty McNally aura fort à faire puisqu’elle devra battre la Belge Elise Mertens, tête de série N.16. 

Les montagnes russes françaises : Moutet rescapé, Garcia éliminée et l’imbroglio Mannarino

Interrompue par la pluie jeudi, la rencontre entre Corentin Moutet et Dan Evans a pu aller à son terme. Au terme d’un combat de plus de 4h, le jeune Français de 21 ans l’a emporté en 4 manches (4-6, 6-3, 7-6, 7-6). Le gaucher retrouve le troisième tour d’un tournoi du Grand Chelem, une première depuis les internationaux de France l’an passé. Le Français devra donc croiser le fer avec Felix Auger-Aliassime pour atteindre les 8e de finale. Un stade de la compétition que ne connaîtra pas Caroline Garcia battue par l’Américaine Jennifer Brady (6-3, 6-3).

Enfin, Adrian Mannarino, dernier Français engagé hier à Flushing Meadows, a connu une journée rocambolesque. Faisant partie des cas contacts autour de Benoit Paire, le Français faisait l'objet de nombreux tests et d'une surveillance accrue depuis que son compatriote avait été exclu du tournoi pour un test positif à la Covid-19. Il a vu son match être reporté, sans qu'aucune raison compréhensible ne soit donnée par les organisateurs qui se sont fendus d'un communiqué au début du duel pour dire que "le match Zverev-Mannarino a été retardé, consécutivement à un dialogue mené en collaboration avec les autorités sanitaires ce vendredi."

Le match a finalement débuté avec près de 3h de retard. Dans ce contexte très éprouvant psychologiquement, Mannarino a été bluffant dans son entame contre le 7e mondial, peut-être lui aussi perturbé par la situation, en s'emparant de la première manche au tie-break. Toutefois, l'Allemand a pris le contrôle du match pour ne plus le lâcher, tandis que Mannarino, décidément peu gâté par le sort, se faisait mal à l'aine gauche au 3e set. Une douleur qu'il a traînée jusqu'au bout. Il a été battu en 2h52 (6-7 (4/7), 6-4, 6-2, 6-2). 

à voir aussi US Open : L'insensée journée sans fin d'Adrian Mannarino US Open : L'insensée journée sans fin d'Adrian Mannarino

David Goffin sort vainqueur d’un duel entre têtes de série

Le Belge s’attendait à un match compliqué face à Filip Krajinovic, tête de série N.26 et qui restait sur deux succès face à Goffin. Avec un match sérieux, il s’est facilité la tâche. Tête de série N.7, Goffin a composté son billet pour les 1/8e de finale en 3 sets et 2h04 de jeu (6-1, 7-6, 6-4). Il va donc retrouver un stade de la compétition qu’il connaît bien pour une 4e année consécutive. Le tournoi new-yorkais est le seul des quatre Grands Chelems où le Liégeois n’est jamais parvenu à figurer en quarts de finale. 

Tsitsipas, un des outsiders de cette édition, éliminé 

Il était l'un des outsiders de cette édition 2020 de l'US Open. Stefanos Tsitsipas a été sorti au troisième tour par Borna Coric, qui a crée la sensation sur le court à Flushing Meadows au terme d'un intense combat de plus de quatre heures. Le Croate, mené deux sets à un et 5-1 dans le quatrième, a renversé la suite des événements et a écarté 6 balles de match. Une reprise en main du match qui lui a donc permis de l'emporter face au Grec (6-7, 6-4, 4-6, 7-5, 7-6). En huitième de finale, Borna Coric affrontera l'Australien Jordan Thompson.

Orpheline de Nadal, l’Espagne peut se consoler 

Si Rafael Nadal a déclaré forfait pour l’US Open, l’Espagne aura tout de même des représentants en deuxième semaine à Flushing Meadows. Le jeune Alejandro Davidovich Fokina, 21 ans, 99e au classement ATP, atteint ce stade pour la première fois de sa jeune carrière en battant le Britannique Cameron Norrie (7-6, 4-6, 6-2, 6-1). Excellent joueur de terre battue, l’Espagnol prouve qu’il peut aussi briller sur surface rapide. Davidovich Fokina ne sera pas le seul Espagnol en 1/8e de finale puisque Pablo Carreno-Busta, tête de série N.20, l’a rejoint en battant facilement le Lituanien Ricardas Berankis (6-4, 6-3, 6-2). Demi-finaliste du tournoi en 2017, il pourrait affronter Novak Djokovic en 8e de finale si ce dernier bat l’Allemand Jan-Lennard Struff.

à voir aussi US Open : Après son exploit face à Pliskova, Caroline Garcia chute face à Jennifer Brady au 3e tour de l'US Open US Open : Après son exploit face à Pliskova, Caroline Garcia chute face à Jennifer Brady au 3e tour de l'US Open

Osaka, Kerber, les anciennes gagnantes assurent

Naomi Osaka s’est fait peur. Lauréate de l’US Open en 2018, la Japonaise a concédé une manche, et sans doute quelques nerfs, face à la jeune ukrainienne Marta Kostyuk, seulement 18 ans. Après une première manche aboutie, Osaka n’a pas joué la deuxième au même niveau. En retrouvant ses esprits dans une troisième manche décisive, la tête de série N.4 a assuré l’essentiel sans pour autant impressionner (6-3, 6-7, 6-2). Avec bien plus de facilité, Angelique Kerber, lauréate en 2016, se qualifie elle aussi pour les 8e de finale. L’Allemande, tête de série N.17, a écarté l’Américaine Li Ann en 2 sets (6-3, 6-4). 

Brady, Mertens, Kontaveit, les outsiders s’affirment

Dans le tableau féminin, plusieurs joueuses se sont facilement imposées justifiant le statut de potentielles lauréates. Jennifer Brady a impressionné face à Caroline Garcia, tout comme Elise Mertens face à Sara Sorribes Torno. La Belge, tête de série N.16, l’a emporté en 2 manches (6-3, 7-5) et 2h17 de jeu. Enfin, Anett Kontaveit, quart de finaliste au Masters 1000 de Cincinnati délocalisé à New-York, a survolé son match face à la Polonaise Magda Linette (6-3, 6-2). Elle affrontera Naomi Osaka, dans un remake du quart de finale du Masters 1000 de Cincinnati, en 8e de finale.